Municipalité de Puteaux: La grenouille et le boeuf.

Publié le 23 Mai 2008

Jean de la Fontaine était un visionnaire!
A moins qu'il n'ait eu une bonne connaissance de l'âme humaine.
Les deux peut-être! La petite nouvelle, Marie Sophie Mozziconacci qui était
la quatrième
de la liste d'Union Républicaine de Charles Ceccaldi-Raynaud, devrait relire les classiques. En effet, fort de son immense expérience politique, voilà ce qu'elle affirme sur le site de son mentor:
"Avec Charles Ceccaldi-Raynaud je (hé oui ! ) ne cesse de réclamer, une union sans exclusive. Si nous avions pu la réaliser au deuxième tour, nous serions à la tête de la municipalité. (...)
Je pense même, sans prendre trop de risque, qui si Joëlle Ceccaldi-Raynaud avait perdue les élections ils les auraient gagné. Si si...
De même, si les Sudistes avaient été plus nombreux les Nordistes auraient pris la pâtée! A moins que ce ne soit l'inverse. Je ne sais plus...
Bref dans l'enfoncement des portes ouvertes et le raisonnement acéré Marie Sophie Mozziconacci a une longueur d'avance sur ces protagonistes. Courage tenez bon! (sourire) 

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Marlène 25/05/2008 11:17

Oui c'est juste, avec celle qu'il présente comme sa nièce, JCR ne faisait pas le poids. Et pourtant j'ai assisté au Conseil Municipal du 22 mai 2008 et je peux affirmer que JCR lui a fait fermer le claper vite fait, bien fait. Marie Sophie M. n'a ouvert la bouche que deux fois sous la dictée de son mentor CCR et les deux fois, elle aurait mieux fait de se la boucler car JCR l'a remise en place. Elle est restée muette pendant 4h15 sur les 4h30 qu'a duré le Conseil Municipal, je pensais même qu'elle s'était endormie.
Elle était en effet 4ème de la liste de CCR, cela prouve qu'il n'avait pas complètement confiance en elle et que son soit disant savoir politique n'était pas à la hauteur des idées que se faisait CCR. Il a voulu au bout du compte la prendre elle au Conseil car il l'a sous la main et peut en faire ce qu'il veut, il ne faut pas oublier qu'elle est sa nièce virtuelle et en même temps son porte parole puisque lui, n'a plus la parole. D'ailleurs, il n'a plus RIEN.
Dès qu'elle est sortie de la salle du Conseil, elle a pris son téléphone portable pour appeler CCR, c'était d'un comique. Pour lui dire quoi ? qu'elle était ridicule, c'était la vérité, mais lui a t-elle dit la vérité ? J'en doute.