Puteaux: Un hommage à Robert Dondon. Un grand coeur, un ami.

Publié le 24 Mai 2008

Il était un grand rire. Une bonne humeur.
Mais un bourreau de travail, et un grand charmeur.
Fidèle en amitié et sourd aux rumeurs.
Il a plié l’échine devant la tumeur.
Un mal de rein
Un mal de chien
Mais ça passera…

Non, ce n’était pas un vieillard en fin de vie.
Il avait des enfants, des projets, des envies.
Sa famille, ses enfants, sa cuisine, ses amis.
Toujours là ! Sans faire aucune économie.
C’est un mal de rein,
Un vrai mal de chien.
Mais ça passera.
« Dur au mal l’animal »

 Il était un grand rire. Une bonne humeur.
Non, ce n’était pas un vieillard en fin de vie.
Il avait des enfants, des projets, des envies
Il a plié l’échine devant la tumeur.
Un mal de rein,
Un mal de chien !

Ton regard, ton rire, ta force, ton amitié.
Ton immense gentillesse. Ta fidélité.
C’est un grand vide qui soudain s’est installé.
Nos cœurs sont tristes et nos âmes désolées.
La mort n'a pas son pareil pour nous souligner,
D'un trait de faux, nos certitudes et regrets.
Adieu mon ami puisque tu nous as quitté.
Au bout de ce mal de rein, de ce mal de chien.
Tu es parti Robert. Contre ta volonté.
Pour toi, pour ta famille. Une chaude pensée.

Gérard Brazon

Ps: Une pensée particulière à son épouse, à Jean Pierre son frère et à Willy son fils.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

elisabeth 27/05/2008 11:45

On va mourir tous de quelque chose mais quand on souffre c'est terrible. Bonne journée.

Marlène 27/05/2008 11:44

C'était un homme bien, il manquera à tous. Ses obsèques sont prévues le vendredi 30 mai à 10h à l'Eglise Sainte Mathilde.
Il nous a quitté prématurément, à quelques mois de sa retraite, il n'en aura jamais profité. J'espère qu'il reposera en paix après toutes ces année au service de la Commune qu'il aimait tant.
Une amie.