Ville de Puteaux: Un mauvais signal d'un opposant...

Publié le 31 Mai 2008

La tour signal

Sur le site de notre Kaliméro local
j’ai pu m’apercevoir que nous avions la même préférence pour l’un des projets (celle de Jean-Michel Wilmotte) de la future tour Signal. Malheureusement, très vite et en deux phrase il trouve la tour de Jean Nouvel choisi par le jury très bien. Elle aurait :
« plusieurs qualités. C'est la plus "à vivre", la plus fonctionnelle, tout en répondant aux critères fixés par l'EPAD : mixité des usages ( bureaux, commerces, logements ), innovation et attention environnementale »
En fait, c’est un monstre de 300 mètres de haut dont la façade aveugle sur Courbevoie et Puteaux sera une véritable atteinte au bon goût et au bon sens. C’est cette Tour Nouvel (Un donjon estime notre Maire avec raison) que notre opposant habituel, permanent, continu, machinal, rituel considère comme une « attention environnementale » !
Joëlle Ceccaldi-Raynaud n’avait que sa voix en tant que Maire et représentant de la commune au même titre que Courbevoie ou Nanterre. C’est un jury de « spécialistes » qui a décidé d’imposer un choix à trois communes et à plusieurs milliers de citoyens. C’est donc nous, en tant que citoyens, qui allons vivre avec cette tour Nouvel qui n’a de nouvel qu’une suprême horreur architecturale ! Alors on me dira :
« Qui êtes-vous pour critiquer cet imminent architecte ? »
« Comment osez-vous faire des commentaires contre ce projet d’un architecte ayant reçu le prix Pritzker équivalent du Nobel pour l'architecture ? »
Pas parce que je suis un blogueur râleur ! Mais un citoyen ! Un simple citoyen totalement en phase avec son Maire !
Il est évident que cette tour n’est pas une réussite architecturale.
Que le choix fait par une « élite » ne peut pas être accepté sans rien dire.

Ce qui m’épate c’est que notre « protestataire et contestataire perpétuel » qui dénonce « les atteintes à la démocratie » à longueur de commentaires, trouve normal que l’on ne consulte pas les responsables politiques, les Maires des villes, les Conseils Municipaux et la population. Serait-ce que son « combat politique » ne dépasserait pas son aigreur anti-ceccaldienne ?
Et puis je trouve déplorable de chercher une mauvaise querelle à
Joëlle Ceccaldi-Raynaud ! En effet il nous dit :
« Franchement, J'ai l'impression que Joëlle Ceccaldi-Raynaud tente de se faire un coup de pub médiatique sur le dos de Jean Nouvel. L'attaque est excessive, limite insultante, peu digne d'un élu responsable. Surtout, ses arguments n'ont pas beaucoup de sens.
Joëlle Ceccaldi-Raynaud n’aime pas le projet « choisi par l’élite » ! Elle le dit. Le déclare y compris à la télévision national. Affirme qu elle exigera des aménagements de ce projet à Jean Nouvel l’architecte ! Rappelle qu’elle est maîtresse du Plan d’Occupation des Sols et qu’à ce titre, elle ne laissera pas s’imposer aux citoyens du haut de Puteaux un mur aveugle de 300 mètres de haut.
Alors « coup médiatique sur le dos de Jean Nouvel » ou la responsabilité d’un Maire chargé de l’environnement et du bien être des citoyens qui l’ont largement élus aux dernières élections ?
Ecrire que c’est une « attaque excessive » de la part d’un Maire qui n’avait droit qu’a une seule voix pour exprimer son avis face à une assemblée d’architectes, « une élite » qui ne vivra jamais à côté de cette monstruosité !
Alors en fait, ce monsieur considère que le combat mené par Joëlle n’est pas juste simplement parce qu’il est un opposant à tout !
Il prouve qu’il lui est impossible d’admettre que Joëlle Ceccaldi-Raynaud puisse avoir raison de dire qu’ « On est loin de la créativité du temps des Cathédrales. » que sa « tour n’est qu’un monolithe qui écrase tout » qu’elle craigne « qu’il ne devienne « un nouveau Le Corbusier ».
Le Corbusier fût un temps l’Architecte, le génie des années 1970. Aujourd’hui, l’on connaît mieux les limites et les aberrations de son architecture. « Un peuple qui oublie son passé est condamné à le revivre » disait Goethe. Il est clair que la communauté des architectes oublie en permanence ! Mais c’est normal finalement car il ne vivent pas dans leur « création ».
Mais revenons à la dialectique de notre Kaliméro local. Il raccroche sa logorrhée épistolaire sur son sujet favori : Le logement social. Quel triste talent, ou comment dévier un sujet d’importance pour tous les Putéoliens habitants dans le haut de Puteaux.
La campagne électorale est terminée ! N’ y a-t-il personne pour lui dire. Il n’a que cinq élus. Le peuple a voté. Vox populi, vox dei. Qu'il accepte le verdict ou qu'il aille consulter!
Alors, si vous aussi, vous considérez ce projet comme une horreur architecturale faîte le savoir ! Dites-le à Joëlle Ceccaldi-Raynaud notre Maire pour la soutenir dans son combat. Faîte lui savoir que vous la soutenez dans ce combat!
Pour conclure, j'aimerai dire :
Je trouve anormal de nos jours, que soit imposé à des citoyens une décision prise par une « élite » comme au beau vieux temps des Rois.
Que des constructions, des tours que nous subirons à jamais soient imposées . Et si encore ces architectes, cette élite avaient le talent d’un Louis le Vau, d’un François Mansart ou d’un François d’Orbay.
Dire aussi qu'il est désolant qu’un opposant municipal  soit incapable d’aller au-delà de son propre intérêt politique et s’oppose simplement par une sorte de réflexe pavlovien !

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Den 01/06/2008 00:10

Ces Bâtisseurs qui s’avaient bâtir à force de courage, et d’abnégation, construire en deux siècles ces cathédrales qui sont le reflet de notre belle architecture, notre histoire celle de notre pays, qui apporte l’ouverture de la connaissance, l’esprit de l’être, par la lumière et la réflexion. Nous sommes maintenant dominés par les mânes financiers de tout bord, NON à cette horreur, sans vie, sans histoire, Building glacial, impersonnel,
il serait souhaitable de donner la parole à la population de Puteaux devant ce fait accompli, procéder à une concertation par un vote citoyen, et enfin se manifester de façon de dire NON à ce ramassis de verre de 300 mètres, et de plus parait-il que le terrain n’est pas constructible.
Qu’en penses tu. ? Affaire à suivre.
DEN