Ville de Puteaux: Une lectrice Rosette Joséphine réagit et ouvre le débat!

Publié le 6 Juin 2008

Madame Josephine Rosette est une antillaise de caractère. Son engagement politique est sans faille et son franc parlé est connu de tous dans la ville! C'est pourquoi je lui ai demandé l'autorisation de faire de son commentaire une note! Il est si rare que des personnes de cette qualité s'engage sur un sujet jugé "sensible" par beaucoup!
Merci Rosette
(...)
Notre Maire est une femme que j'admire pour sa ténacité, sa combativité et sa force de caractère. "Comme on dit chez moi"... "C'est une femme debout"!
Je fais une réponse à une question d'internaute sur ce site suite à la réunion avec Brice Hortefeux:
Si demain, le gouvernement arrêtait toutes ces aides ?
1) Choisir "ses immigrés, n'est pas une idée neuve. Née à la fin du XIXème siècle, c'est surtout après 1945 que démarre la planification en fonction des besoins de l'économie. Pendant plus d'un demi-siècle vont ainsi se succéder des politiques dont la logique bureaucratique qui n'a d'ailleurs jamais convaincu le patronat est de trier les étrangers pour qu'ils répondent au mieux aux aléas des besoins du marché du travail, en restreignant toujours davantage leur droit à un statut stable.
2) le travail social auprès des étrangers : c'est la prolongation de la réflexion sur les nouvelles exigences qui pèsent de plus en plus sur les travailleurs sociaux dans leurs relations avec les étrangers, où l'on s'attache plus particulièrement aux réformes institutionnelles de grande envergure qui, en l'espace de deux ans, ont bouleversé le paysage de l'action sociale en direction des populations immigrées en France. Ce bouleversement suscite de vives inquiétudes sur la conception de l'intégration qui est mise en oeuvre.
3) Pour finir, Il serait souhaitable d'une meilleure répartition de ces avantages que bénéficient les étrangers.
Je m'explique sur les allocations versées dès la naissance d'un enfant sur le territoire français, du RMI et bien d'autres allocations encore. Toutes ces allocations incitent une grande majorité d'étrangers à venir en France. La suppression serait la meilleure des choses à faire pour permettre aux Français qui eux, sont dans le besoin d'améliorer leur quotidien.
La France compte 3,7 millions de pauvres selon la définition la plus restrictive de la pauvreté.... Une frange considérable de la population manque de ressources. Il ne s'agit pas (dans la plupart des cas) de dénuement total, comparable à ce que l'on rencontre dans les pays les plus pauvres. Mais il n'empêche que des millions d'enfants, d'hommes et de femmes vivent à l'écart des normes de la société. Ils n'aspirent pas seulement à manger, mais à avoir un logement décent, à étudier ou travailler, à se soigner....comme les autres.
Cette pauvreté suscite l'indignation dans les milieux sociaux, mais elle est souvent déconnectée de la question des inégalités de façon générale.
Une belle économie serait faite après ces suppressions.
Rosette JOSEPHINE

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Gérard Brazon 10/06/2008 19:39

Là sincèrement je suis déçu! Vous fallait mieux que ça! Que l'histoire soit en fonction du pays qui la transmet à son peuple, soit! L'Allemagne d'aujourd'hui ou, l'Angleterre n'ont pas la même approche de l'histoire soit aussi! Mais les faits sont les mêmes! Un fait ne change pas.
Le non respect du traité de paix de lunéville par les anglais (rendre Malte), la mauvaise volonté des patrons français envers la libre entrée des produits commerciaux anglais ont produit les premières frictions. Napoléon voulu en finir avec l'égémonie anglaise en traversant la manche. L'Angleterre mis en place une coalition avec l'Autriche. L'engrenage était lancé! Mais à qui la faute? Une angleterre voulant imposée son pouvoir économique et son libéralisme ou une France de Napoléon voulant imposer son autorité sur l'Europe pour y créer une Europe fédérale!
Voyez-vous mon cher Laurent le relativisme n' a pas sa place devant les faits!
Napoléon n'est pas Lénine, Staline, Mussolini ou Hitler! Ces personnages n'ont pas vécus à la même époque!
Napoléon est plus proche de César dans la mentalité que ces hommes du 20em siècle!
L'Histoire comme propagande? C'est très Maoiste comme réflexion. Balayer l'histoire pour construire du neuf! Quelle naïveté!
Les hommes sont ce qu'ils sont! Des animaux malades de la tête. Une erreur de la nature. Un cancer sur notre pauvre cellule bleu qui va en crever! Alors on relative?
Bien à vous mon cher Laurent

melizo 10/06/2008 18:40

Si je dois me taper la biographie de Napo, va falloir mon cher vous envoyer le petit livre rouge…. Juste histoire de combattre le relativisme historique qui fait tant de mal à la culture ou l’inverse ça marche aussi… le relativisme culturel qui fait du mal à l’histoire, je prefere même celui là… paske nos bouquins d’histoire façon c’est nous qu’on est les plus beaux, c’est aussi un outil de propagande… Haaaaaaa le relativisme !

Marlène 10/06/2008 08:02

Je cautionne tout à fait tes propos et ce n'est pas du racisme, mais une réalité pure et simple qui fera de la France un pays ou il fait bon vivre et non un pays ou l'on distribue de l'argent gratuitement. Les Français d'abord, car comme tu le dis si bien, la misère est aussi en France et les Français sont laissés pour compte dans notre propre pays pendant que les étranger s'agglutinent chez nous et profitent de nos biens.

Laissons notre argent sur nos territoires Français et aux Français moyens et pauvres, ils en feront bon usage.

Merci beaucoup Rosette.

laurent Meliz 08/06/2008 11:24

Encore une fois, cher Gérard, vous mélangez tout. Si l’on doit comme jouer à la compétition victimaire, l’installation du concept de nation et de la république par le changement de souveraineté royale en « citoyenne » s’est aussi faite par le sang et en commettant les pires atrocités. Donc pas de compétitions victimaires et mémorielles ! Et ce n’est pas le sujet.

Si nous devons parler d’immigration comme vous en parlez, il s’agit d’une branche de savoir : « le flux migratoire » lié à la démographie. La politique et son histoire aussi sombre soit elle fait partie d’une autre branche de savoir. Vous parlez donc de flux d’immigrants. La France est aussi est un pays d’émigrations. Le solde migratoire est le plus faible et de très loin de tous les autres pas d’Europe. Des enquêtes révèlent pourtant que chaque pays pense être le plus envahi (Bizarre non)? Qu’on le veuille ou non ce flux migratoire est l’avenir démographique de notre pays. Il faut donc travailler sur deux pôles d’intégrations.

L’intégration «DE» la société et l’intégration «A» la société d’accueil. C’est aujourd’hui surtout ce problème d’intégration structurelle qui nous fait défaut pas tant l’intégration culturelle. Je le répète l’emploi des mots est à surveiller car au delà des définitions du dictionnaire se cachent aussi d’autres idées. J’espère que vous connaissez Edward Bayrnes, l’inventeur de la manipulation d’opinion.

Pour revenir à l’immigration clandestine, on le sait, tout le monde le sait, que cette immigration profite à des patrons mal intentionnés… c’est là un des défauts de l’intégration « de » la société. Mais je le répète : Sans flux migratoire, point de salut pour l’avenir démographique de la France. Apres nous pouvons parler de philosophie politique et de la nation. Mais pour pouvoir associer ces deux thèmes, il va falloir utiliser une soudure, un troisième thème, une autre branche de savoir : la sociologie.

Tout ceci est parfois très abstrait. La nationalité n’est pas un thème léger, ni simple. Et a ce jeux d’associations d’idées ou d’amalgame : on peut faire levier pour parler de n’importe quoi, n’importe comment : Le port du voile islamique à l’école, la polygamie, l’annulation de mariage. Nous avons toujours la fâcheuse tendance à mélanger, à raccourcir à entasser idées et concepts, c’est très dangereux.

Pour finir par un peu de mon humour. N’ayant pas été des plus brillants à l’école, je prends soin de décortiquer tout ce que j’entends. Comment donc avoir un jugement d’excellence et une pertinence d’homme de grand savoir, quand à l’école on était difficilement dans le peloton de tête ? Et pas qu’a l’école d’ailleurs. Un peu d’auto dérision ne fait jamais de mal….

Melizo 07/06/2008 03:00

Choisir ses immigrés n’est pas une idée neuve, on l’aura remarqué chère Rosette. Et ce n’est pas pour autant que l’idée en est meilleure ou pérenne. Immigration choisie. Comment c’est bâtit notre « Doulce France » sinon par l’invasion et l’immigration pas toujours choisie. Rappelez moi quel président américain en 1949 décide sur fond de développement économique et de croissance à outrance que les avancés technologiques prévalent sur toutes autres formes de culture et de formes économiques ? La colonisation continuera désormais

L’histoire c'est nos racines, comme vous dites mon cher Gérard, et je ne fais pas d’histoire choisie. Je n’oublie pas la politique qui a choisi d’aller chercher de gré et/ou de force de la main d’œuvre abondante et pas cher au sein de nos colonies, et ensuite de confondre décolonisation et abandon des peuples. A qui profite l’immigration clandestine ? De grâce, parlerons nous un jour de partage des richesses, Regardez de près notre PIB, et rangez vos argumentaires anti communistes primaires en me parlant de Staline ou de Mao. Notre Mao à nous s’appelle Napoléon Bonaparte., il faut assumer son histoire et non pas la choisir : le socle patrimonial commun. Choisir est juste la nouvelle forme de verbe exclure, comme précarité devient flexibilité. Et la solidarité qu’est elle devenue au fait ?

Gérard Brazon 07/06/2008 22:46


L'immigration clandestine est une partie jouée à deux! Un certain patronat friand de main d'oeuvre pas chère et les clandestins qui espèrent la régularisation massive et les soins à travers l'AME
(l'Aide Médicale d'Etat) gratuite.
Partage de richesse? Répondez à la question "La France a t'elle vocation a accueillir la misère du Monde?" Rocard a répondu Non!
Jamais je ne rangerai mes "argumentaire d'anti communiste primaire" car ne pas dire que Lénine, Staline, Mao, Pol pot, Castro ont été des criminels au même titre qu'Hitler est une forfaiture!
Je suis ulcéré de voir qu'en France l'effigie d'un tueur d'enfant est porté sur des tee short d'enfant. Je parle du Ché qui fit fusiller des enfants de 13 ans pour l'exemple à Cuba! Effarant non!
Alors oui la vérité mais toutes les vérités Laurent même celle qui bousculent vos a priori politiques sociaux.
Quant à Napoléon, quelle ignorance de votre histoire! Lui qui donna entres autres la qualité de citoyen français aux Juifs. Vous devriez relire sa vie avec un regard de l'époque et non de la vôtre
d'aujourd'hui!
Il était un progrès! Hé oui. Avec des hauts et des bas! Des guerres surtout anglaises aussi.
C'est fou ce que le relativisme historique fait comme désastre sur le plan culturel!
 Cordialement
Gérard


Gérard Brazon 06/06/2008 15:01

Je souscris tout à fait à ta proposition Rosette. Il y a quelque chose d'indécent à "financer" des prestations sociales à des personnes venant tout juste d'arriver sur le sol français!
Des prestations qui pourraient être redistribuées à des personnes participant par leur travail à la richesse de la France à travers le paiement d'un impôt, de taxes et autres cotisations. Le fait
de mettre le pied sur le sol Français ne doit pas être le ticket gagnant du loto. Nous savons tous, même si beaucoup ont peur de le dire par peur d'être taxé de raciste que ce sont les
prestations sociales, les garanties sanitaires et la possible naturalisation qui motivent l'immigration. Sinon, pourquoi venir accoucher à Marseille, à Mayotte, en Guyane et en tout lieu qui
garantie le droit du sol à l'enfant et de facto à la famille à travers le regroupement familiale ?
Est-ce un tabou d'en parler ou peut-on en débattre enfin sans être taxé de "fasciste"!
La France doit-elle accueillir toute la misère du monde alors qu'elle a désormais et hélas ses propres travailleurs pauvres!
Brice Hortefeux nous dit que plus de 20% d'immigrés en situation régulière sont au chômage. C'est une interrogation pour tous!
Pour nous d'abord !
Pourquoi sont-ils au chômage alors que l'on manque de bras dans beaucoup d'industries? Dixit certains employeurs qui embauchent des travailleurs clandestins au mépris de la loi!
Pour les "réguliers", ceux en situation régulière qui ne trouvent pas de travail! Un travail pour lequel ils sont venus alors qu'il y a pénurie de travailleurs dans le bâtiments, la
restauration et autres métiers que les "nationaux", bizarrement, ne veulent plus faire!
Oui, le retrait des prestations sociales y compris au cas par cas pourraient être une première réponse en obligeant chacun à se positionner par rapport au pays d'acceuil mais serait aussi une
clarification pour tous! Nul doute que l'on serait surpris du résultat sur le marché du travail!
Sommes nous prèt à en débattre en France?