L'Europe: Une démocratie? J'en doute vraiment... une dictature douce!

Publié le 13 Juin 2008

Je n'ai pas l'habitude d'emprunter des textes mais celui qui suit résume tout simplement ce que je pense de l'Europe.
J'ai voté NON à l'Europe et je revoterai NON si cette Europe là acceptait les référendums! Mais elle n'est pas une démocratie. Avec la complicité objective de nos dirigeants "éclairés" de droite comme de gauche au nom de peuples forcément imbéciles qu'ils méprisent finalement. Au nom d'intérêts bien compris que l'ont veut faire passer pour l'intérêt des peuples!
C'est une dictature douce qui impose ces directives que l'on transforme discrètement en lois françaises (85% des lois françaises sont issus des directives européennes).
La France est si peu mettre d'elle-même qu'elle ne peut même pas changer sa propre fiscalité (TVA) sans l'accord de l'Europe! Cette entité dont les dirigeants ne sont même pas élus par les peuples.
Je suis européen! Mais je refuse cette Europe qui impose, décide, désire inclure la Turquie et qui menace les peuples et leurs dirigeants qui ont le toupet de simplement demander à être consultés!
Je suis pour une Europe des peuples, pour les peuples. Les Assemblées Nationales n'ont pas vocation a brader la souveraineté des peuples. La preuve en France prés de 90% des députés voulaient voter la constitution européenne! Le peuple souverain a dit NON!

Gérard Brazon

http://www.jazzpote.net/article-20405200.html
Voici un texte d'autant-le-dire: 
Les leçons de démocratie C'est bien une leçon de ce qu'il ne faut pas faire pour maintenir un démocratie, qui nous est proposée par l'Europe et tous ses fervents défenseurs.
Les Irlandais ont eu le courage de proposer au peuple de se prononcer sur le traité de Lisbonne. ce peuple Irlandais a voté démocratiquement hier, nous attendons les résultats.
Mais sans attendre ces résultats qu'entendons nous? Le premier ministre de la France qui menace, si le non l'emporte il n'y aura pas d'autre traité de Lisbonne. C'est heureux car c'est justement ce traité qui aura été rejeté.
Nous entendons aussi Monsieur Baroso menacer "Cette fois ci il n'y aura pas de plan B" j'avais  cru comprendre qu'il n'y en avait pas la dernière fois non plus, ou alors Monsieur Fabius avait raison.

On entend aussi les responsables de cette Europe d'aujourd'hui, que le peuple Européen ne veut pas mais qui nous est imposée, dire qu'il faut faire pression pour qu'aucun autre peuple n'organise un référendum appelé "A haut risque"
Qu'est ce qu'un référendum à haut risque? C'est un référendum qui risque de refuser ce que vous voulez imposer. C'est donc bien à la démocratie elle même que s'attaquent les tenanciers de cette Europe des technocrates.

Bien sur le traité de Lisbonne a été ratifié par de nombreux pays, mais sans que jamais le peuple de ces pays ne soit consulté. L'exemple Français est à ce titre significatif.

On entend aussi certains politiques affirmer que si le non l'emporte en Irlande il faudra faire revoter. Nouvelle leçon de démocratie Européenne. Quand vous demandez l'avis au peuple et qu'il ne vote pas comme il faut, faites revoter jusqu'à obtention d'un résultat positif pour ceux qui veulent imposer leur idées. C'est en fait une véritable dictature qui est en place. La construction Européenne ressemble à ce titre étrangement à la construction de l'URSS en son temps.
lire la suite sur:
http://www.jazzpote.net/article-20405200.html

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Philippe David 13/06/2008 15:27

Merci de votre visite et de votre commentaire.Les Irlandais sont en train de dire le mot de Cambronne aux fédéralistes qui méprisent les peuples au point de ne pas leur donner la parole par le biais du referendum.