Rubrique poèsie: La Liberté par une Putéolienne.

Publié le 19 Août 2008

La liberté n'existe pas !
La liberté c'est comme le vent
On la devine, et on la sent
Mais on n'y croit pas pour longtemps!

Elle a l'odeur du mimosa
Elle n'a jamais voulu de roi
Elle aime le ciel de notre Paris
Et les couleurs du paradis

C'est le souhait du prisonnier,
C'est celui d'une fille en pleurs,
C'est celui de l'humanité
C'est la pensée d'un être qui meurt,
Et le désir du passionné.

Mais qui m'a dit
Que liberté n'était chérie!
Que lorsqu'on ne pouvait la voir
Que par la magie d'un miroir.

Signé: D.M.H. Une Putéolienne bien trop modeste qui m'a fait parvenir ce poème.

La liberté fait réver, on lui attribut tous les mérites. On lui voue toutes les batailles. Pour elle, combien de morts? Mais aussi combien de défaites? 
Platon disait:
Par appétit de pouvoir, de gloire ou de richesse, ces gens voient plus d’avantages à sacrifier leur Liberté qu’à la défendre. Une fois l’habitude établie, l’état de servitude ne se perçoit même plus.
C'est souvent le cas dans nos "démocraties"

Dans certains communautés
, le fait d'en être privé et d'appartenir est une liberté totale. Celle de ne plus avoir a décidé ni à s'interdire. Par la morale ou par l'éducation.

Comme vous pouvez le constater, l'Homme est un annimal singulier et son rapport avec la nature et la liberté l'est tout autant.
Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

sarang 20/08/2008 20:30

Bonjour Gérard,
La liberté!
Parfois, j'ai envie de dire " la liberté" est utopique.
Ce qui m'amènerais à rejoindre quelques vers d'ici.
Pourtant, il m'arrive quelque fois de la trouver. Par la poésie et la peinture.
Ca, c'est ma liberté :)
Mais... la liberté pour l'un est différente pour l'autre.
J'aime bcp les réflexions qu'imposent ces poésies.

" Elle n'a jamais voulu de roi"
" C'est celui d'une fille en pleurs"

J'aime le sens profond.

Amicalement.

Gérard Brazon 21/08/2008 11:46


Vous avez le coeur et l'âme sensible. La Liberté pour moi, c'est la responsabilité!
Tout est permis hors le fait de faire le mal pour le mal. C'est simpliste? J'assume.
La responsabilité de nos jours est sans cesse renvoyé à l'autre. C'est la faute à l'autre si je n'ai pas ceci ou cela! Personne ne s'interroge plus pour savoir quel est
son degré de responsabilité. C'est la faute à la société au mieux. Même si on "oublie un enfant. Même si l'on fait des enfants sans se rendre compte de la charge à venir, même si l'on est au
chomage depuis 2 ou 3 ans et plus, même si l'on est au RMI à vie, etc.
Ou alors, responsable mais pas coupable célèbre phrase d'un ministre de la santé, Madame Georgina Dufoix, pour le sang contaminé. Laurent Fabius était le Premier ministre
socialiste de l'époque. Des lampistes eurent donc à assumé cette "liberté" d'être coupable et d'être condamnés.
La Liberté chère Sarang est comme vous le dites souvent un état d'esprit. Ma Liberté est de ne pas supporter que l'on m'impose des limites que je n'aurais pas accepté ou
choisi.Mais vivre en collectivité impose des limites que l'on doit accepter.
Vivre en couple également mais là c'est du choix. Tout est donc affaire de choix. 
Par exemple, des hommes et des femmes acceptent de vivre dominés par le conjoint ou leurs amants ou maîtresses. Par désir, par jeux aussi. C'est aussi leur liberté d'être. 
L'essentiel étant qu'ils n'entravent la liberté de choix de personne.
En société c'est la même problématique. On pourrait philosopher longtemps dessus car nous avons tous notre idée de la Liberté.