Rubrique: Histoire de femmes

Publié le 27 Août 2008

Après de nombreuses questions sur ce regard magnifique et suite à quelques recherches voici la photo d'hier et d'aujourd'hui de la "petite aux yeux verts".
Merci  à Ekmatiar pour ses infos.
Gérard Brazon
------------------------------------
Le magazine américain National Geographic a retrouvé la trace de la jeune Afghane qui avait fait sa une en 1985 et est devenue depuis un symbole.
 
 
Sharbat Gula
 en 1985 et en 2002
 




Ses grands yeux vert clair ont fait le tour du monde. Le magazine américain National Geographic vient d'annoncer qu'il avait retrouvé la trace de cette Afghane, petite orpheline d'un camp de réfugiés du Pakistan, dont le portrait avait fait sa une il y a de cela 17 ans.
La fillette est maintenant mère de famille nombreuse.
Sharbat Gula a eu quatre filles, dont une est morte en bas âge, et vit dans un lieu reculé d'Afghanistan, dont le magazine n'a pas précisé la localisation.
Elle apparaîtra à nouveau dans les pages du National Geographic dans son édition du mois d'avril consacrée au calvaire des réfugiés afghans, a précisé Ellen Siskind, porte-parole de la publication.
Petite victime de la guerre d'Aghanistan, dont les parents avaient péri dans un bombardement, Sharbat Gula avait été photographiée en 1984 par le reporter Steve McCurry dans le camp de réfugiés de Nasir Bagh, au Pakistan.
Elle devait avoir alors 13 ans, ce qui lui donne aujourd'hui près de 30 ans.
La jeune fille pachtoune s'était mariée peu après cette rencontre. Selon le magazine, elle n'a jamais vu la photo qui a rendu célèbre son visage, devenu le symbole de l'Afghanistan.

Selon Libération, Sharbat Gula pense que la burqa "est un merveilleux aspect de sa vie", que "les talibans avaient apporté une sorte de paix dans un pays sans loi" et dit que "les bombardements américains l'ont rendu amère".
Ce même cliché faisait la une de l'édition spéciale publiée l'automne dernier par le magazine et regroupant les 100 meilleures photos de son histoire. (AP)

Source:
http://archquo.nouvelobs.com/cgi/articles?ad=etranger/20020313.FAP3333.html&datebase=20020314

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Gérard Brazon 28/08/2008 11:22

Steeve Mac Curry a gagné beaucoup d'argent avec cette photo. Toutefois je pense que sa démarche était l'amour des contrastes. La beauté dans un environnement de misère. Un regard sur des pauvres vêtements. Elle avait 13 ans. Aurait-il pu l'emmener? Négocier son départ? Est-ce qu'il y a pensé? Nul ne le saura. Pour autant, cette enfant l'a obsédé au point de la rechercher pendant 17 ans. Il a retrouvé une "vieille" de 30 ans. Au regard méfiant et triste d'une abandonnée. Elle ne savait même pas que sa photo avait fait le tour du monde. Qu'elle était devenue le symbole de la femme Afghane. Si j'étais un Afghan, j'aurais honte de ce que que ma culture et mes us et coutumes ont fait à cette enfants et continue de faire à la femme en général. Certes, des femmes en France sont maltraitée par des hommes également. Mais ce n'est pas institutionnel. Soit c'est de "l'exportation" soit c'est de grands malades. Dans tous les cas, c'est à soigner d'urgence. La femme est l'avenir de l'homme, son égale, sa chance. Un monde sans femme libre c'est l'enfer pour tous les hommes! Il n' y a que des hommes secs de sentiments, durs, sans coeur et incultes pour ne pas s'en rendre compte.

Den 28/08/2008 10:58

Bonsoir Gérard,



Non, je ne commente pas cette photographie, c’est ignoble , grillage bleu , une regard qui ne parle plus , sinon une grande douleur intérieure.

mineraline 27/08/2008 22:38

Saisissant ... si les bénéfices financiers générés par cette photos avaient pu servir contre la guerre dans ce pays, c'aurait été merveilleux. Quel regard !

Minéraline