Rubrique poésie: La fin d'un été (en sonnet façon XVIem)

Publié le 3 Septembre 2008


Une fin de saison

Notre pauvre été agonise doucement. 
La fraîcheur du matin annonce le temps des nuées.
Les journées deviennent trop courtes désormais,
Tandis que Phébus se montre bien plus clément.

 Comme la vague, l’été se retire maintenant.
L’immuable passage de saisons exténuées,
Feuillette des pages aux couleurs atténués,
Jusqu’à des couleurs fortes au ton rougeoyant.


L’été s’efface, demain il fera plus froid.
Les feuilles ignorent encore leur pauvre destin.
Nous offrir des couleurs sans connaître l’effroi.


Voici venu le temps des rougeoyants matins
Celui de l’automne. Annonçant les grands froids.
Nous sommes ensembles et tu me donnes ta main.

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

laura 11/09/2008 12:05

Dis,coquin, tu ne fais plus de coms chez moi!
Beaucoup de pluie(tu as peut-être vu aux infos, la Drôme sinistrée)
Nous attendons nos affaires du Maroc, la semaine prochaine... après 4 mois
Bisous

monique 10/09/2008 15:32

Un joli poème de circonstance!!

Gérard Brazon 10/09/2008 13:24

Merci Laura. Cela me touche car il y a peu j'ignorais quasiment ce qu'était un sonnet. J'espère que ta nouvelle installation te convient! Bisous Laura

laura 10/09/2008 09:41

Bravo Gérard et bonne journée

Gérard Brazon 06/09/2008 18:49

Merci la dame en mauve (Violette)! J'aime votre écriture et merci d'être passé chez moi! C'est un honneur.

La Dame Mauve 06/09/2008 18:08

Un magnifique poème.
Une coïncidence entre nous : la chandelle qui brûle au dessus du copyright, je l'ai dans un de mes articles, très lointain, sur un de mes blogs mais je ne sais plus lequel, il faut que je recherche. Cela concernait un article sur mon fils ainé.
Merci de votre visite sur mon blog du moins sur celui en référence.
Mais j'ai également :
www.marinachili.com
www.treilles11510.com
http://violetteruer.blogspot.com
http://ecritoire.blog4ever.com
http://marinachili.blogs.psychologies.com

Je m'arrête là, ce sont ceux que je mets à jour régulièrement...

Amicalement
Violette

elisabeth 03/09/2008 21:53

Il me plait ce poème.
C'est de circonstance, et pour ceux qui se lèvent tôt, ils le ressentent à cause du lever du soleil qui se fait plus tard. Bonne fin de semaine.