Rubrique Histoire des politiques: François Mitterrand

Publié le 30 Septembre 2008

Afin de bien se rappeler ce qu'était le personnage adulé encore par beaucoup de français de gauche et de socialistes à la mémoire courte.
"L'affaire des écoutes illégales de l'Elysée, scandale du premier septennat de François Mitterrand, pourrait connaître mardi son épilogue, la Cour de cassation devant se prononcer sur le pourvoi formé par sept prévenus, qui contestent leur condamnation à indemniser les victimes. Entre 1983 et 1986, plusieurs dizaines de personnalités, de l'écrivain Jean-Edern Hallier à l'actrice Carole Bouquet en passant par le journaliste Edwy Plenel, avaient été écoutées par la cellule de l'Elysée."
source MSN actualités Sept 2008

François Mitterrand
était un monsieur plus que sulfureux. Il commence sa carrière à la droite nationale avant guerre.
Il est décoré de la francisque par le Maréchal Pétain puis devient résistant en 1943.
Déclaré et reconnu résistant, il devient plusieurs fois Ministre sous la 4em république. Ministre de l'intérieur pendant la guerre d'Algérie qu'ils appelaient pudiquement à l'époque "les événements d'Algérie".
Pour compléter le tableau, il était l'auteur d'un faux attentat (du conservatoire) contre lui-même par peur d'être oublié.

En 1981, il devient le premier Président "socialiste"
de France.
J'avais voté pour lui écœuré par l'affaire Fontanet et de Broglie assassinés.  Sans compter l'affaire Boulin suicidé dans une marre d'eau. Trois ministres ou ex sous Giscard. Trois disparitions qui n'ont jamais été résolues.
Sans compter l'affaire des diamants montée en épingle par Chirac et Pasqua qui avaient passé un petit marché avec François Mitterrand à l'époque.
Depuis, sous la rubrique mort violente , nous avons eu Bérégovoy.
Le sphinx, comme il se faisait appeler, était homme ambigu. Tout comme son parcours.
Le soir venu, il se faisait raconter les petits secrets des uns et des autres en pratiquant des écoutes illégales. Pas reluisant tout ça !
Cet homme avait deux femmes ? Rien de méchant! Il y a pleins de couples illégitimes qui vivent leurs amours en secret. Femmes et hommes.
Mais lui, ce fût au frais de l'Etat !
Sa fille illégitime Mazarine a reçu les meilleurs conseils et la meilleure éducation. Elle ne souffrit pas d'un manque quelconque de biens et d'attention. La fille du Président avait ses entrées. L'Etat était là pour subvenir à ses besoins. Elle est innocente ! Mais elle ne devrait pas en être inconsciente.

Du temps de Giscard, c’était les virées discrètes du soir. "Après l'usine à l'Elysée". Jusqu'à l'incident du laitier.
Avec Chirac c'était la même. Mais aucun des deux n'a fait prendre en charge par l'Etat une famille adultérine.

Et ses amis osent donner des leçons !
Eux les courtisans qui le suivaient chaque année avec dévotion à la roche du Solutré.
Après tout, cela, on voudrait que les Français croient encore à la politique !

Gérard Brazon


Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Histoire de France

Commenter cet article