Rubrique politique: Une ordonnance indécente...

Publié le 2 Octobre 2008

Sept ans après le début de l'enquête sur les frégates de Taïwan, le juge Renaud van Ruymbeke a rendu mercredi une ordonnance de non-lieu général entérinant l'impossibilité pour la justice à faire la lumière sur cette affaire d'Etat bloquée par le secret défense.
Les juges van Ruymbeke et Xavière Simeoni cherchaient à identifier les bénéficiaires en France de rétrocommissions qui auraient été versées après la vente en 1991 de 6 frégates à la marine taiwanaise par Thomson-CSF (aujourd'hui Thales) pour un montant de 2,8 milliards de dollars. source: MSN-Actu

Ce qui est curieux c'est le silence digne d'une omerta parmi le personnel politique au pouvoir.
Celui de l'époque socialiste, celui d'hier et celui d'aujourd’hui.
Pourtant, de l'argent a circulé, des pots de vin ont été donnés. De l'argent sale?
Si oui pourquoi ce silence? Pourquoi ce secret défense?
Notre Président souhaite une moralisation des finances, une moralisation du capitalisme! Bel enjeu, formidable challenge! Je ne peux qu'approuver cette volonté de laver plus blanc que blanc surtout en ces temps de vaches maigres encore faut-il que cessent ces affaires qui se terminent en non-lieu ou en eau de boudin! 
Personne ne devrait être au dessus des lois!
Pas même et surtout pas un Etat de droit. (Relire Socrate à ce sujet)
L'Etat est le plus froid des monstres froids. Il ment froidement ; et voici le mensonge qui s'échappe de sa bouche : "Moi l'Etat, je suis le peuple. disait
Frédéric Nietzsche
Quel sorte d’Etat est un Etat qui prononce une ordonnance indigne au nom du peuple? 

Gérard Brazon

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article