Rubrique socité: Nos poubelles valent de l'or...

Publié le 7 Octobre 2008

En Ile-de-France, quatre conteneurs sur cinq recèlent un document confidentiel, selon une étude récente. Récupérer ces renseignements est un jeu d'enfant pour les fraudeurs.

Du fric dans nos pouvelles!
Non seulement il nous faut descendre nos poubelles triées s’il vous plaît, plastique par ici, chiffons, papiers par là, bouteilles à droite restes de repas à gauche, etc. Désormais c’est nos papiers personnels qui sont visés.
Attention aux relevés de comptes bancaires même s'il y a le restant du pôt au feu dessus, attention à vos feuilles de maladies même baignant dans la sauce tomate, de même pour les lettres officielles ou non y compris celles qui sont avec les vieux légumes et autres déchets alimentaires !  Tout cela vaut beaucoup d'argent semble t'il!
Attention au voleur d’identité car, nous dit le Figaro d’aujourd’hui,
 
« Il suffit de rassembler le nom, la date et la localité de naissance d'une personne pour usurper son identité.
Le fraudeur fait alors une demande par courrier à la mairie de naissance de la victime pour obtenir un acte de naissance authentique. Puis il déclare la perte ou le vol de l'ensemble de ses papiers dans un commissariat de police. Muni de l'acte de naissance, de la déclaration de vol et de quelques factures, il lui sera facile d'obtenir un passeport, un permis de conduire ou une carte d'identité
. »
Il poursuit en citant ses sources concernant la vente de papiers à des clandestins
Cette fraude s'avère difficile à mesurer. Mais l'augmentation exponentielle des déclarations de perte de papiers d'identité a mis les policiers en alerte. Entre 1999 et 2005, les chiffres ont bondi de 660 à 45 177, détaille Christophe Naudin, expert en criminalité identitaire. Ce qui ne peut s'expliquer que par un dévoiement de cette procédure. Plus de 6 000 dossiers de suspicions de fraude à l'état civil sont en attente au ministère de l'Intérieur. On estime que «20 % des permis ont été frauduleusement obtenus, tout comme 10 % des cartes d'identité»
Décidèment, on ne vit pas dans un monde facile!
Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Nettoue 08/10/2008 18:20

On ne peut plus être sur de rien.. Il ne reste plus que le trou des ... choses.;; mais bon, si elles se bouches, il te faut appeler un dépanneur qui a son tour risque de découvrir tes petits secrets.. Une autre forme d'Edwige, en somme... Amicalement nettoue

Constance 07/10/2008 22:26

Mais qu'est-ce que c'est que ce monde de fous dans lequel nous vivons?S'il faut se méfier de tout et de tout le monde,cela fait froid dans le dos.
Bonne soirée malgré tout ;-)