Ville de Puteaux: Valérie Pécresse au Palais des congrès de Puteaux

Publié le 8 Novembre 2008

Hier soir nous avons eu une réunion avec Valérie Pécresse Ministre des Universités au Palais des Congrès de Puteaux.

C’est avec une certaine curiosité que j’attendais le moment de son entrée dans l’arène ! Non pas qu’il y avait des Lions prêts à bondir mais simplement parce que j’imagine que cela doit être une impression similaire que d’entrée dans une salle ou plusieurs centaine de personnes vous attendent.
Précédée par notre élégante Députée-maire Joëlle Ceccaldi-Raynaud, elle fît son entrée et s’installa à une table dressée sur l’estrade pour l’occasion auprès de Joëlle. Son abord était simple et d’une grande maîtrise.
Joëlle fit les présentations. Sans support aucun, droit dans les yeux. Sa déclaration venait du cœur et en direct. Deux femmes qui se connaissaient et s’appréciaient. Deux femmes politiques qui savent combien être femme dans ce monde est loin d’être une facilité.
Sans être dithyrambique, elle fût brillante.
Elle décrivit le parcours de Valérie Pécresse;  HEC, ENA, Conseil d’état, Député, Ministre ! Je la regarde, elle semble si jeune et déjà une longue carrière et sûrement une grande expérience d’état, des femmes, des hommes de pouvoir et de la société.
Madame Valérie Pécresse remercie gentiment et s’approche du pupitre. Elle prend la parole et le charme s’installe.
Avec un langage simple, des mots sans fioriture, sans prétention, elle nous décrit son travail de réformes de l’Université.
Là où certains se complaisent dans le paraître, le bon mot, la jouissance d’être Ministre, elle préfère l’explicatif, le concret, le réel !
Elle affirme ses engagements, sa volonté d’aller au devant des difficultés et assume sans oublier de remercier au passage Nicolas Sarkozy de son aide et de son soutien !
La réforme de l’Université qui me semblait être un dossier technique aride pour le citoyen lambda que je suis, devient par la magie de son verbe et de son discours un dossier compréhensible.
Pour moi ! Donc pour tous !
Elle répondit à mes questions sur les AGECIF et la possibilité d'utiliser les vecteurs des séries télévisés pour promouvoir les métiers du bâtiments ou de bouches trop souvent méprisés.  Elle répondit à d'autres intervenants sur le grand Paris et les élections régionales.
Réponses franches et claires.
Et quand elle ne savait pas, elle ne s'embarrassait pas de faire accroire du contraire!
Nul n'a la science infuse! pas même un Ministre de l'Université!
Entre nous, simples citoyens et cette brillante Ministre, il n’y avait pas d’estrade, pas de marche, pas de hauteur ! Il y avait une communion de pensée ponctuée par du bon sens.
Il n’y avait pas « l’apprenant » recevant d’en haut le verbe divin mais une femme Ministre qui nous a expliqué et fait comprendre clairement toute la charge de sa tache et l’immense travail déjà accompli !
Coup de chapeau Madame la Ministre!

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Marlène 09/11/2008 15:12

J'y étais et c'était effectivement très sympa de l'avoir invité sur Puteaux. Elle nous a éclairé et expliqué longuement les motivations de notre Président de la République concernant l'avenir des jeunes qui souhaitent poursuivres des études en alternance. Travailler avec les Entreprises moyennant un revenu leur permettrait en même temps de pouvoir s'assumer financièrement.

Nicolas SARKOZY a bien compris depuis longtemps que de nombreuses familles
n'ont pas les moyens de payer les études de leurs enfants. Ce système permettra d'apporter à l'étudiant un salaire et entrer dans la vie active dans un même temps. L'expérience acquise dans l'Entreprise ne pourra qu'être bénéfique à l'étudiant qui se rendra compte des difficultés de la vie professionnelle en étant obligé de suivre des règles pas forcément comprises lorsqu'on est étudiant à la charge unique des parents.

Elle nous a parlé de projets Universitaires dans notre Région d'Ile de France et des moyens de transport qui les lient.

Notre Président a des idées et il fera en sorte de les concrétiser pour améliorer le quotidien de la France et des Français.