2500 euros d’allocations pour la sœur de Mohamed Merah qui vit en Algérie.

Publié le 2 Février 2015

Par Mike Borowski.

Avant les Kouachi et autres Coulibaly, Mohamed Merad avait défrayé la chronique en tuant de sang-froid, au nom d’Al Qaida des enfants et militaires français. Il a d’ailleurs et cela a été prouvé le modèle des terroristes qui ont assassiné 17 français.

 

La sœur de Mohamed Merah avait à l’époque soutenue les crimes  de son frère. Longtemps la justice la soupçonnait de complicité. Elle était fichée comme membre de la mouvance salafiste avant les crimes de son frère a finalement été relâchée en avril, faute de preuve contre elle.

 

D’après Le Monde « née en 1978 en Algérie, arrivée en 1981 à Toulouse, Souad Merah a d’abord épousé un trafiquant de drogue puis a divorcé après son incarcération, avant de se remarier avec un salafiste. D’après son frère aîné, Abdelghani Merah, elle « s’est tournée vers l’islam modéré lorsque son mari est allé en prison en Espagne pour trafic de stupéfiants » avant de devenir « très religieuse ».

 

Lors d’un reportage de novembre 2012 sur M6 elle déclarait fièrement :

« fière de son frère, qui a combattu jusqu’au bout ».

« Les salafistes, ils agissent. Moi et [Abdel] Kader [le frère aîné de Mohamed Merah, mis en examen pour complicité], on soutient les salafistes. Mohamed pensait comme nous tous, mais lui il est passé à l’acte, il a sauté le pas. »

 

Malgré tout ce pedigree qui en dit long sur la personne, nos services de la Caisse d’allocation familiale octroient généreusement 2500€ par mois à cette femme qui ne travaille pas et vit en Algérie avec son second mari.

 

Pension de mère isolée, allocations diverses tout y passe Mme Merah a droit à tout. On se demande à quoi servent nos services sociaux, si ceux-ci versent des sommes astronomiques à des gens prêts à faire la guerre à la France tout en vivant à l’étranger.

 

Ainsi, ils touchent plus que nombre de français travaillant pour nourrir leur famille. Cette politique d’assistanat n’est plus viable dans un pays comme le nôtre.

 

Malgré cela notre législateur ainsi que ses complices que cela soit des sites de gauche débusquant soi-disant les fausses informations ou les courroies de transmission que sont les artistes et autres chanteurs, ne veulent y croire. Ils se voilent la face et mentent aux français afin de persuader les français que tout va bien dans notre pays.


Pourtant chaque jour les français sont touchés par ces criminels.

 

Seulement nos gouvernants préfèrent subventionner des Souad Merah et tant d’autres, jusqu’au drame suivant. Ce jour-là parce qu’il arrivera nous referons une nouvelle marche républicaine, feront de beaux discours, décrèteront une unité nationale et ainsi de suite. L’histoire est un éternel recommencement.

http://www.ladepeche.fr/article/2014/09/26/1959249-deux-enfants-de-souad-merah-de-retour-en-france.html

Manif Salafiste sur Paris

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

marie-plume 03/02/2015 10:12


Hélas, la chose est sue par les hautes instances si je puis dire, si on se rappelle l'altercation survenue à l'Assemblée Nationale, lors des questions posées par Alain Marceau interrogeant le
premier ministre (?) quant à cette disposition dont bénéficie grassementt cette pseudo allocataire. Motus et bouche cousue, la question  si elle a soulevé un vague malaise n'a pas été
tranchée,et il est fort à parier que la Caf continue à déverser l'argent du contribuable français à tort et à travers et dans le plus total mépris des lois régissant le droit à de pareilles aides
familiales. Le courage et l'honneur ont abandonné depuis longtemps les personnes qui siègent sur les bancs de l'Assemblée Nationale, et que dire de celles et ceux au sommet de l'Etat? Goujaterie
quand tu nous tiens !

LA GAULOISE 03/02/2015 08:57


EST CE QUE TOUS LES FRANCAIS SONT AU COURANT  ? QU EN PENSE LE TRAITE JUPPE ?

arthur Foxapoildur 03/02/2015 08:30


On pourrait aussi faire un Coulibaly-Kouachithon pour les familles des pôôvre salafistes morts sous les balles de ses fascistes de Français ?? non ???

maury 02/02/2015 21:14


OMMER LES COLLABOS


Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 19:18



RAS LE BOL! je partage. Merci VITUS.


NOMMER LES COLLABOS


Il faut pousser l’opinion française dans la perspective d’un procès historique judiciaire à entamer contre tous les Collaborateurs … Contre l’UMPS et contre tout ce qui s’y colle de près ou de
loin.


Marine Le Pen se bat d’égale à égal avec des gens qui ne méritent aucunement cette joute honorable. Elle est à mille encablures au-dessus de ces misérables.


La légitimité nationale incarnée depuis 42 ans par le Front National et par tous les Réseaux Identitaires ne peut être comparée aux officines élues de la Reddition et de la Disparition ! C’est
désormais le combat de la survie nationale.


On parle encore à jets continus de la Rencontre de Montoire entre un Vainqueur et un Vaincu en faisant semblant d’ignorer qui est Oskar Schindler, ce qu’il a accompli et dans quelles
circonstances il l’a accompli. C’est pourquoi ceux qui ont compris et deviné que le film de Spielberg est un plaidoyer en faveur du Maréchal Pétain recommandent frauduleusement d’ignorer ce
film. La Rencontre de Montoire se produit après la Victoire allemande et après l’Armistice (et non pas après une Capitulation sans conditions, ce qui aurait pu être la moindre des choses). Elle
peut faire penser à la rencontre entre le général Rabin et Yasser Arafat qui va conduire à la mort le Général israélien. Par un juif, pas par un Palestinien.


Tandis que l’odieuse fraternisation publique entre Hollande et Ben Bella n’est conditionnée par aucune défaite militaire, par aucune signature sous la menace, par aucun revolver sur la tempe,
par aucune Occupation militaire. Elle est une trahison nationale impure et simple.


Jean-Marie Le Pen, de son côté, amateur de politique et testeur historique, hostile à une vocation de type Jean Moulin ou Georges Bidault, continue de deviser sur presque tout comme un
journaliste ironique, un expert facétieux ou un historien un peu las, au crépuscule de sa vie, d’alerter ses compatriotes. Au sommet du Mont Horeb, ce Moïse de la France française, rappelle les
Commandements de la santé nationale. Tout ce qui faisait vomir ces infortunés ignorants d’un journal qui jouissait de voir le dessin d’un Pape enculant un petit chrétien.


Les Français pressentent confusément que la situation de la France est désespérée. Les juifs qui s’en prenaient au Front National avec l’hystérie des antisémites qui collaient des étoiles
jaunes sur la poitrine des juifs découvrent que c’est impunément que des centaines de jeunes musulmans réclament l’égorgement des juifs sur les Champs-Elysées. Quand daigneront-ils ouvrir les
yeux et les oreilles et sortir de ce catéchisme qui s’obstine sur le passé avec un tel aveuglement sur le présent ? Quant aux Oligophrènes qui votent avec la peur du loup-garou FN, créé de pied
en cap par la Police de la Pensée Unique, et qui se réclament de leur athéisme pur et dur neuf fois sur dix, ce qui impressionne le plus chez eux, c’est leur religiosité fanatique d’un laïcisme
dont les contradictions ne les gênent JAMAIS. Ce sont les plus « fascistes » qui se puissent exister selon le pronostic de Churchill qui, dès 1946 avait déclaré que ces antifascistes
deviendraient les seuls néos fascistes à combattre, une fois le fascisme vaincu ! Le sectarisme et l’intégrisme des irréligieux, il n’y a naturellement que les religieux de la non religion pour
ne pas s’en douter. Comme la pire violence qu’il convient toujours de redouter le plus en provenance des non-violents auto proclamés.


Oui, situation aussi désespérée que l’Algérie en 1960 quand 90% des Français d’Algérie – quoiqu’ils en racontent aujourd’hui dans la certitude de leur amnésie euphorique – restaient certains de
ne pas quitter leur terre. Moins de deux ans plus tard, c’était fait.


La décolonisation est bonne quand le Français part avec une valise. La colonisation est bonne quand le musulman quitte son pays ruiné, livré à l’anarchie, à la violence, à la guerre civile et à
la prévarication générale pour se réfugier tous frais payés dans cet odieux pays qui lui fit tellement suer le burnous. Là encore, un paradoxe qui n’a que besoin d’être énorme pour passer comme
une lettre à la boite.


Le combat des frontistes et des identitaires est devenu le combat de la Résistance nationale et européenne contre le remplacement d’une population, ancienne de deux mille ans, homogène et
chrétienne depuis bien avant Clovis (496) par une population de colonie de peuplement. Mais l’ennemi ce n’est pas l’Occupant, l’ennemi n’est pas l’envahisseur. L’ennemi ce sont ces Bourgeois de
Calais planifiés à l’UMPS qui livrent NOTRE pays clés en mains à des populations qui ont appris à nous mépriser et à nous haïr. Comment en serait-il autrement quand tout enfant sait d’instinct
qu’il faut d’abord être respectable pour être respecté !


Simone Veil, Giscard d’Estaing, Chirac, Mitterrand, Hollande, Sarkozy et tout ce qui les suit endossent la responsabilité historique d’avoir livré le pays à une population armée d’une prophétie
colonisatrice et guerrière qui n’a de tolérant que les chimères ignorantes et mensongères qu’en colportent les Collabos les plus fervents.


Madame Taubira, coupable et responsable de la liberté de deux sur trois des assassins de Janvier, risque-t-elle seulement une seule interpellation de la part des familles des victimes ? Si ces
familles respectaient moindrement leurs chers disparus, l’interpellation n’aurait-elle pas eu lieu séance tenante ? Que nenni ! Silence dans les rangs ! Elle se contente de se clouer le bec, la
fine mouche. Surprise sans nul doute de passer au travers de sa criminelle politique.


Nous sommes entrés dans la phase de la réalité d’une confrontation dont Boumedienne déclara en 1964 qu’elle ne serait pas pacifique.


A peine débarqué à Londres De Gaulle condamne à mort tous les gens de Vichy.


Vichy fit de même trois mois plus tard, de la Caserne Niel à Toulouse, où quatre généraux le condamnent à mort, réunis en Tribunal militaire. A quelques jours de la Libération, des Résistants
débarquent dans le domicile de Philippe Henriot et l’abattent dans son lit. Toute la presse et les politiques d’alors appellent ces Résistants des « terroristes ». A 12 contre 1 ! Le
chef du commando est fait Compagnon de la Libération et va mourir centenaire. Un bon terroriste est un terroriste qui gagne. Et Castro a gagné à la place du Che !


Le FN commet peut-être l’erreur de ne pas mettre solennellement en garde les gens de l’UMPS contre la responsabilité et la culpabilité endossées par tout ce monde de la Collaboration qui ne
peut continuer de faire semblant de rester neutre tout en accusant les Résistants du crime des Collabos, le crime qu’ils commettent eux-mêmes !


Amitié française.


Vitus