Politique: Le 42 fillette d'Aubry à Royal. Du rififi à prévoir!

Publié le 22 Novembre 2008

Un petit quatrain pour résumer le congrès de Reins.

Mais que restera-t-il du PS dans un an ?  

 

Martine a pris la vitrine,

Ségolène le bas de laine !

C'est l'unité dans la haine

Et le P.S dans la farine!

Gérard Brazon

Les militants socialistes, après un congrès de Reims calamiteux où n’a même pas émergé une ligne politique majoritaire, ont voté pour lever l’ambigüité. Le résultat s'est soldé par un résultat au rasoir :

42 voix d'avance pour Aubry sur Royal. Immédiatement ce résultat est contesté par le camp des Royaliste.

« Le conflit est inexpiable et insoluble », estime Gérard Grunberg, directeur de recherche à Sciences Po, qui n'exclut plus une scission du PS.

« La haine est telle, l'impossibilité de les rassembler, de les réconcilier, est telle qu'il n'y pas de processus, de règles, d'instances qui peuvent régler cette crise", relève-t-il.

Manuel Valls, l'un de ses principaux lieutenants de Royal, a déjà prévenu que son camp utilisera "tous les moyens politiques, juridiques et judiciaires pour contester la victoire" de la maire de Lille.

 

C’est chaud chez les Roses. Comme les marrons qu'ils se sont envoyés!

Pourtant, je crois nécessaire que puisse exister un parti d’opposition fort. Responsable et cohérent. Nous allons assister à une bataille sanglante.

Car si les Royalistes ne contestent pas ce vote à 42 voix près, ils sont morts dans les instances que Martine Aubry mettra en place. Petit à petit, elle les  étouffera à tous les niveaux. Ils ne leur resteront plus qu’à plier et disparaître de la scène politique.

Ségolène Royal ne l’acceptera pas car déjà, se profile à l’horizon les élections régionales et il n’est même pas sûr que dans un ultime coup de pied en vache entre camarade s’aimant d’amour tendre, elle obtienne l’investiture socialiste de Martine Aubry !

Pour ma part, j’aurai préféré Ségolène Royal. C’est mon avis… mais après tout, je ne suis pas socialiste et il ne m'ont pas demandé mon avis!

Les socialiste ne sont décidément plus de ce temps !  Allez les camarades, haut les cœur ! Après tout, il y a une vie après la mort politique.

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

elisabeth 23/11/2008 12:51

L'important c'est ce qui va se passer après les élections, ce sera leurs propositions. Mais j'ai confiance, ils ne vont pas se tirer dessus. (au fait tu m'as demandé comme j'allais : bien ! je vais bien ! ). As-tu de la neige par chez toi ?

Marlène 23/11/2008 09:45

Élection PS : ce Parti Socialiste qui fait PS-chit...

42, 18 ou 12... voix d'avance. Du grand n'importe quoi qui ne fait plus rire grand monde, car si le décompte n'est pas définitif, la fracture l'est. Les déclarations qui ont suivi l'officialisation des résultats resteront dans les annales du PS. Le parti sombre et la gauche modérée française se noie. Vite... un Grenelle du parti socialiste !

42 voix d'avance pour Martine Aubry annonçait-on jusqu'à samedi 18h. Correction faite d'erreurs de saisie en Moselle et à la Réunion, il n'en resterait plus que 12... sur 137 000 personnes qui se sont déplacées, parmi les 233 000 votants potentiels. Des chiffres aussi étonnants les uns que les autres, car sur les 233 000 "votants potentiels", seuls 168 000 sont à jour de cotisation. Les statuts du parti considèrent en effet qu'un militant qui n'a pas payé sa cotisation reste tout de même adhérent pendant deux ans, et il conserve son droit de vote moyennant paiement le jour même du scrutin. Simple, non ? Et s'il faut éplucher le dossier de chaque votant pour vérifier la légitimité de son vote, le premier secrétaire risque de ne pas être désigné avant mai 2012...

Les déclarations de Ségolène Royal sont gênantes, mais elle n'a pas cité directement l'évangile. C'est plus de la provocation, surtout à partir du moment où elle récidive.

jeanne 23/11/2008 07:18

Sans réel leader, le PS avec son mode de scrutin sera très difficile à gérer.

En ce qui concerne la composition du bureau, ce sont les résultats du vote des motions qui sont pris en compte et les sièges (54) sont attribués à la proportionnel.
Hamon 11 sièges
Aubry ; 13 sièges
Delanoë 14 sièges
Royal 16 sièges.

En ce qui concerne l'élection d'Aubry, la fédération du parti socialiste de Moselle a indiqué samedi avoir attribué par erreur 12 voix à Aubry alors qu'elles étaient en fait destinées à Ségo.
Si la correction est enregistrée (???), l'écart ne serait plus que de 18 voix (moins 12 sur le total d'Aubry, plus 12 sur celui de Ségo)
Et voilà que l'on parle maintenant de la Nouvelle Calédonie qui donnerait 2 voix de plus à Royal, et on attend des éclaicissements sur la Seine Maritime chez Fabuis.

La rue de Solferino est devenue Dallas City !
J'aurai aimé que les élus socialistes de Puteaux, sur leur 2 blogs, nous informent de leur choix de vote.