Ville de Puteaux! La preuve par l'Orange.

Publié le 8 Décembre 2008

Quand je disais, il y a encore peu, que le « blogueur citoyen » est un roi nu !

Petit roi certes, mais quand on songe à cet homme qui prétendait gouverner la ville il y a quelques mois seulement.

Bref rappel des faits :

Démissionné du Parti socialiste, il devient tête de liste mais surtout cheval de Troie de Sylvie Cancelloni  dans l’association « Puteaux Ensemble », il se ramasse aux élections municipales.

Dans la foulée, il tente de créer une Association dont il veut être le Président sans être élu ! Ces colistiers choqués, réalisent la fourberie de la manœuvre et l’abandonnent en rase campagne. Le petit Roi perdait sa petite couronne.

Il intègre le MoDem comme base de repli pour mieux se planter aux élections départemental de ce nouveau parti politique. Il est détrôné !

Il confirme son échec aux élections internes du MoDem de Puteaux ! Le petit roi est nu ! Bref, d’échec en échec, il découvre aux Putéoliens et à d’autres, la réalité de sa substance ! Un politique ambitieux prêt à tout pour trouver une place dans le jeu politicien !

Pourquoi pas au fond !  Il n’aurait pas été le premier Rastignac à vouloir devenir une personnalité de notre société! Il aurait été plus clair pour tout le monde qu’il se présente ainsi et non sous le masque permanent de la victime ! Balzac est mort depuis longtemps !

C’est ce que j’ai dit pendant les 4 dernières années sur mon blog en me moquant de son envie d’être « maire à la place du maire » ! Du personnage d’iznogoude il était passé à Kaliméro ! Désormais, il ne représente plus grand-chose en dehors de lui-même et des naïfs qui n’ont pas encore compris son système!

 

Aujourd’hui c’est Christophe Ginisty qui est une pointure autrement plus fiable au MoDem qui fait une note sur le côté pénible de la « victime permanente » !

Voilà ce que Monsieur Ginisty écrit sur son blog :

 Dans la vie, il y a ceux qui parlent et puis il y a ceux qui font. Je trouve que c'est une belle façon de distinguer les gens, surtout dans les sphères du volontariat de l'engagement associatif et politique. Depuis quelques jours, Christophe Grébert se pare des habits de la victimisation comme il sait si bien le faire depuis des années pour me faire un procès d'intention.

Car, comme à son habitude, le « citoyen blogueur » fait dans la larme à l’œil et se fait victime ! « Je ne sais pas, puisqu’on m’a jamais consulté, ni rien demandé »  pour excuser sa démission d’un groupe de travail au MoDem après les deux claques électorales retentissantes.

 

Monsieur Ginisty poursuit en donnant sa version : Le problème, c'est que c'est faux. J'ai communiqué avec Christophe comme je l'ai fait avec les tous les autres membres de ce groupe de travail et je l'ai invité à participer aux initiatives collectives en ligne. Mais que voulez-vous, depuis la fin de l'été, Christophe a été entièrement mobilisé pour tenter de se faire élire à la présidence du Mouvement Démocrate dans les Hauts de Seine.

Pour connaître la suite… (Cliquer sur ce lien)
car plus loin, il poursuit ravageur mais tellement véridique : (…) quand j'avais besoin de lui, il a décidé de s'impliquer dans une autre bataille plus personnelle, (…)

C’est toujours pour moi un vrai plaisir de démontrer la réalité d’un personnage comme lui ! Espérons que les Putéoliens comprendront enfin qui il est vraiment !

 

En conclusion, une citation de Sacha Guitry :

« C’est toujours un plaisir délicat d’être pris pour un imbécile, surtout de la part d’un crétin » !

Gérard Brazon
Ps: J'attends toujours mon droit de réponse qur les insultes et les calomnies qu'il a proférés à mon encontre!

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Repost 0
Commenter cet article