Politique: Le Sénat n'en loupe pas une...

Publié le 10 Décembre 2008

En ces temps de dureté des crédits, il y avait une innovation proposée, dans le cadre des engagements de l'Etat pour le « Grenelle de l'environnement », pouvant réconcilier la finance et l’écologie.

De fait, il avait été proposé par le gouvernement un « éco prêt à taux zéro » pour financer d'importants projets de rénovations thermiques (300 euros le m2). Les particuliers avec cet éco prêt à taux zéro pourront, sans payer d'intérêts, bénéficier d'un prêt pouvant aller jusqu'à 30 000 euros. La durée des prêts sera calée de telle sorte que les économies d'énergie issues de la rénovation financent l'amortissement de l'emprunt.

Jusque là tout va bien. Mais…

Contre l'avis du gouvernement, la majorité UMP au Sénat a voté la suppression de la création d'un «éco prêt à taux zéro» pour l'acquisition d'un logement neuf respectant des normes environnementales exigeantes.


Un amendement présenté par le sénateur UMP, Philippe Marini, au nom de la commission des Finances du Sénat a ainsi été adopté mardi abrogeant le dispositif.
Pour être définitif, ce vote devra être confirmé lors de la réunion de la Commission mixte paritaire (CMP : 7 sénateurs, 7 députés) qui devra élaborer un texte de compromis entre les deux assemblées avant la fin de l'année 2008.

Comme quoi,  on peut reprocher tout ce que l’on veut au gouvernement ! Même sa majorité sénatoriale ! « Protège moi de mes amis je m’occupe de mes ennemis ». Décidèment, Monsieur Philippe Marini se distingue en ce moment!

Mais au fait, qu’en pensent les sénateurs socialistes  et les oranges ? Pas un mot.
Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Florent 10/12/2008 19:38

Bonjour Gérard,

Je ne comprends pas bien cette polémique lancée par plusieurs média... et je me permets de remettre les pendules à l'heure... en tout cas, ce faisant, j'espère ne pas me tromper...

Dans cette histoire, l'honneur des Sénateurs, des socialistes et des oranges me paraît "sauf". Je m'explique.

Dans l'ancien : les sénateurs ont voté pour le prêt à taux zéro pour la rénovation... y compris thermique... ce qui est d'autant mieux que le pass-travaux dont pouvaient bénéficier les salariés n'existera plus l'an prochain... utile donc pour les propriétaires de vieux immeubles qui pourront se voir octroyer un prêt sympathique pour isoler leur logement, par exemple en y mettant du double vitrage. Et les immeubles anciens en ont besoin !

Dans le neuf : le verdissement du prêt à taux zéro a été refusé, mais est-ce si grave ? Je crois que les sénateurs ne veulent pas restreindre l'octroi des prêts à taux zéro pour les acheteurs de neufs en ajoutant une condition (écolo)... mais il faut quand même espérer que les constructeurs respectent les règles écolo (qu'on peut d'ailleurs leur imposer par la loi) et les logements neufs sont de toute façon bien mieux isolés que dansl'ancien.


;-)