Un conte de Noël: Le Père Noël et l'extraterrestre Snoc!

Publié le 18 Décembre 2008

A la demande de Julie, une lectrice qui souhaitait un conte pour ses enfants, j'ai écris sur le thème de l'extraterrestre Snoc et du Père Noël.
A ce jour, j'ignore encore si ce conte a plu aux enfants de cette lectrice mais, il m'a semblé qu'après tout, il pourrait plaire aux vôtre! Alors je vous en fait part!




Il était une fois, un soir d’hiver, un vaisseau extra terrestre se posa sur la Grande Arche de la Défense à Puteaux !

 

Il avait bien fait une tentative dans la ville, en face de la Mairie de Puteaux mais, il aurait été découvert tout de suite car il y avait un Conseil Municipal ou économique ce soir là!
Ce sont donc les quelques heures de Snoc pilote de ce vaisseau et sa découverte que je vais vous raconter !

 


Snoc
n’était là que depuis trois seuil ! Enfin c’est ce qu’il croyait car, sur cette planète qui n’avait qu’un seul soleil, il lui était difficile de connaître précisément la valeur du temps.

Un seuil correspondait au croisement des deux soleils de sa planète !

Il n’y avait pas de période sombre comme ici. Alors, il était désorienté car ici, il faisait sombre très rapidement. Mais au fond, cela l’arrangeait bien finalement.

Sa petite taille et son aspect n’étaient pas trop différents des habitants de cette planète. Hormis la texture de sa peau grise, la couleur de ses yeux sans pupille et le fait qu’il n’avait pas d’oreilles. Il pouvait, il en était certain, faire illusion pour peu qu’il ne s’approche pas trop des habitants ! Enfin, c’est ce qu’il en avait déduit des notes des précédents voyages effectués par d’autres que lui.

Bref, il était sorti de son vaisseau spatial après s’être informé le plus possible sur cette planète qu’il devait visiter lors de ce seuil là.

Il n’avait pas beaucoup de temps devant lui car il devait rentrer chez lui rapidement avant le grand seuilli des planètes ! Il en était heureux d’avance ! Le grand seuilli était un moment ou tous, chez lui, pouvait regarder le croissement des soleils. C’était l’occasion d’une grande fête ! C’était pour bientôt ! Mais en attendant il devait terminer sa mission.

Cette Terre comme l’appelaient les habitants n’avait qu’un seul soleil plus une planète froide que les Terriens nommaient Lune.

Une planète sans chaleur qu’admirait les habitants sans qu’il ne sache pourquoi! Il n’avait pas encore trouvé d’explication au fait que les terriens appelaient Terre une planète ou en fait, il n’y avait que de l’eau ! Cette planète était toute bleue de l’eau qui la recouvrait dans sa plus grande partie. Une bizarrerie de terrien  sans doute ! Il paraîtrait,  au vu des informations qu’il avait, que les terriens étaient frustres, querelleurs et même violents entre eux ! Au point de s’entretuer ! Bref que c’était des être dangereux qui appelait à beaucoup de prudence dans la mission !

La Terre était la troisième planète visitée depuis son départ. Une mission de reconnaissance et de recueil d’information  lancées par la Gastéropodie ! Lui et son adjoint avaient profité de la période sombre pour se poser sur l’une des habitations de cette planète. Un endroit étrange tout de même. Il faisait très froid. Après avoir donné des instructions à son adjoint et rendu invisible le vaisseau, il avait revêtus son abitou qui contrôlait la température de son corps. Puis, il parti à la découverte de ce monde.

Les terriens étaient tous  emmitouflés dans des sortes d’habits assez bizarres. On ne voyait que leur visage.  Il fût vite rassuré car il s’était rendu compte qu’on le regardait peu. Les terriens semblaient des personnes n’ayant jamais le temps de s’arrêter. Peut-être ne le pouvaient-ils pas ? Il fallait qu’il étudie cela de près.


Il suivit donc une foule qui entrait dans des abris ou des habitations. Une fois à l’intérieur, ces sens détectaient différentes sensations. D’abord de la chaleur. Il mit son abitou en mode automatique. Beaucoup de lumière comme sur sa planète mais elle était diffusait par des milliers de petits soleils que l’on pouvait regarder ! Il comprit, à travers son Tradou que les mini-terriens appelaient cela des lampes ! Une création des terriens.

A un endroit, il y avait beaucoup de mini-terrien en arrêt. Ils pouvaient donc s’arrêter et rester en place. Mais pourquoi donc, s’étaient-ils tous arrêtés?

Ces mini-terriens étaient des êtres curieux ! En décryptant les échanges d’informations il comprit que ces mini-terriens étaient « des enfants » ! Des enfants de quoi ? Il ne le savait pas encore.

Les terriens de taille normale semblaient être très attentifs à ce qu’ils disaient. Très souvent, l’émetteur des mini-terriens devenait trop puissant au point qu’il était obligé de baisser le récepteur du Tradou. 

Il ne comprenait pas ce qui se passait entres ces différents terriens. Entre les terriens et les mini-terriens ! Entre les grands et les enfants !

Il finit par comprendre que les mini-terriens avaient le pouvoir en réalité.
C’est eux qui décidaient. Quand ils se rendaient compte que les grands n’étaient pas attentifs, ils augmentaient le son de leur émetteur et tout aussitôt, les grands se mettaient à leurs niveaux pour écouter. Curieux ! Chez nous cela n’existe pas.


Dans l’instant, il décida de suivre les grands qui suivaient eux-mêmes les enfants. Tous arrivèrent devant un personnage étonnant.

Il comprit très vite que c’était le personnage central de l’habitation qu’il visitait.
Il était assis en haut des marches. Il y avait beaucoup de lumière. Ce personnage était de grande corpulence mais à l’inverse c’était les mini terriens qui semblaient fascinaient pas lui. Pourtant, il ne semblait pas sévère. Son émetteur semblait d’un niveau raisonnable. Ses habits rouges envahissaient l’espace mais ce qui l’étonna, c’est cette curieuse matière blanche qu’il avait sur tout le visage.

Il tendait ses membres du haut que les terriens appelait Bras et tout aussitôt, les mini terriens s’approchait de lui un par un ! Certains semblaient avoir peur mais d’autres au contraire, semblaient être contents. Enfin, c’est ce qu’il analysait avec ses connaissances des terriens.

Les grands avaient des appareils curieux qui envoyaient des éclairs de lumière. Des cadeaux sans doute à ce personnage qu’ils devaient considérer comme un Dieu !

Il était content de voir cette dévotion envers l’homme en rouge.
Les terriens avaient donc des croyances et des rites. Et puis, cela le rassurait de voir qu’un grand avait quand même une influence sur les enfants comme sur toutes les planètes qu’il avait eu l’occasion de visiter.

Il s’approcha et augmenta le capteur de son Tradou ! Il finit par entendre des sons audibles ou le mot perenoel revenait souvent ! Puis, il fit rapidement le lien entre le personnage et le mot en fonction des attitudes des grands et des enfants ! 
Donc, le grand terrien habillé de rouge couvert de matière blanche s’appelait Perenoel ! C’était donc lui le grand responsable de l’habitation. Personne sur sa planète ne le savait. Il n’y avait aucune trace de cette information. C’est une découverte de première importance qui marquera les sciences !

Mieux il s’est très vite aperçu que le perenoel donnait des offrandes et non l’inverse comme chez d’autres peuplades visitées. Etonnant.
Fébrile et piqué par la curiosité, il s’approcha encore un peu plus et il là, à cet instant, l’incroyable lui fût révélé. Cet homme en rouge avait la faculté de venir, en une nuit, dans toutes les habitations des grands et des enfants. Autrement dit, ce terrien avait la technologie nécessaire pour être partout quasiment en même temps ! Tout cela pour déposer des offrandes pour chaque enfant. Incroyable, inimaginable ! Jamais la Gastéropodie ne le croirait ! Cette découverte est unique. Il vérifia rapidement tous ses enregistrements. Tout était là !

Il en savait assez désormais ! Il fallait qu’il rentre rapidement dans son vaisseau et faire son compte rendu. Nul doute qu’il sera félicité et accueilli en explorateur savant. Son adjoint sera jaloux de sa découverte !

Et puis le grand seuilli l’attendait avec sa chaleur il avait encore un long voyage à faire pour rentrer chez lui !!

 

C’est ainsi, que grâce au Père Noël, aucune force extra terrestre hostile n’a été tentée de nous envahir.
En effet, ce grand terrien rouge à la matière blanche sur le visage, inspire encore de grandes craintes.

Ce n’est pas le plus beau cadeau du Père Noël ?

 

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article