Ville de Puteaux- La Clusaz. Un grand moment de vacances

Publié le 8 Février 2009

Je suis à la Clusaz ! Un village à l'échelle humaine. Une splendide station de ski. Un hôtel fantastique. Bref, tout va bien puisque je suis dans également dans une excroissance Putéolienne.

Je suis au "Crêt du loup" un hôtel appartenant à la ville de Puteaux et mis à la disposition des Putéoliens qui ne s'en privent pas.

Le personnel est d'une grande gentillesse et si j'en juge les vacanciers rencontrés,  des amis de la ville (A Jean mon grand frère en politique) et des petits nouveaux. C'est cela aussi Puteaux!


Il y a qu'une seule chose qui ne va pas pour moi, IL NEIGE !
Je suis un médiocre skieur puisque je n'ai appris à tenir debout sur des skis que l'année dernière!
Donc ce matin,  je suis arrivé tétanisé sur les hauteurs pour ne rien voir à 10 mètres.
Ce n’était pas si mal pour un premier jour d’être en haut!  Sauf, qu'il me fallait redescendre! Forcément. C'est le principe du ski! Ben oui...

Et puis, quelle importance cette visibilité réduite alors que j'ai les yeux rivés sur les pointes avant de mes skis et les mains crispées sur les bâtons et des crampes sous les voûtes plantaires. « Reste calme » me dis-je le cœur à la chamade ! Allez zou, j’y vais !  
Au secours !

"Chasse neige, chasse neige" me hurle affolé mon inconscient...

Pendant ce temps là, il y a des marmots hauts comme trois pommes qui me doublent en trombe. Purée c'est trop injuste... alors que je me suis fait botter le cul par une perche rebelle. Tiens bon...

Chasse neige, c’est facile à dire. Je la chasse la neige mais plus je la chasse plus il y en a... Je tourbillonne, un ski a décidé de partir tout seul le traître. Me voilà au frais dans la neige! Mais bon... pas de panique,  je contrôle! Enfin j'essaye! Je récupère le traître et je repars. Pas le choix.

C’est éreinté que j’arrive en bas. Quelle aventure... Bientôt la récompense.

Un bon repas servi par des personnes adorables dans cet "hôtel Putéolien" de la Clusaz suivi d'une bonne sieste ! 

A ceux qui critiquent en permanence la Municipalité, à tous les pisses froids, les jamais contents,  les grands Iyaqua et les ifauquont, j'ai envie de leur dire :

"Venez vous rendre compte et vous éclaircir l'esprit à la Clusaz! Venez voir ces enfants de Puteaux qui expriment et respirent un bonheur tranquille » !
Cela vous fera du bien. 
Gérard Brazon
  

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

annie 14/02/2009 16:10

Bon ben y'a du progrès à faire à ce que je vois. :) Y'a plus qu'à y retourner l'année prochaine...
Bisous mon grand
P.S. Au moins comme ça, tu auras évité la casse ! (sourire)

Gérard Brazon 15/02/2009 20:53


Bonsoir ma douce Annie! Comment va la vie à Strasbourg?
J'ai brulé les étapes et je pense que je mérite ma deuxième étoile d'or! Les bleus foncés n'ont plus de secret (sourire)!
Je t'embressa Annie.


valy 10/02/2009 13:46

Ah quelle chance mon cher ami, moi qui ne rêve que des Oeufs à la Neige de notre super chef cuistot et pas moins guide de montagne ! Puteaux est le seule ville de France à donner autant de plaisir aux grands et aux petits ! Oui moi qui suis maintenant à Nice je vous le dis ! Bises ensoleillées de ton amie

Gérard Brazon 10/02/2009 13:32

C'est vrai que je suis plus rapide pour les fléchettes (sourire)
Mais je sens que je vais conclure...

romuald 09/02/2009 18:07

Ce qui n'va pas avec vous Mr Brazon, c'est l'planté du bâton...Des années que vous auriez pu vous entraîner avec Puteaux-neige...et vous? bah non...toujours en chasse neige ...J'y crois pas ...Y'a du monsieur Dusse en vous ...y'a du monsieur Dusse....You can't pas trop....no you can't pas trop...