Politique: Une idée des Droits de l'Homme en France.

Publié le 16 Février 2009

Au delà de l'outrance il y a le rire! Le propre de l'homme d'ailleurs. Pour autant, doit-on souscrire en permanence à ce penchant. J'aime le rire de l'outrecuidance et de l'exagération mais un moment. Un moment seulement et pas tout le temps! J'aime ce type de rire quand chacun connaît la dimension de l'exagération. Jamais en permanence quand cela devient par trop récurent comme " les Droits de l'Homme sont bafoués sous le gouvernement SARKOZY. "

Les droits de l'homme ne sont pas bafoués par le Président Nicolas Sarkozy
car si tel était le cas, je me demande alors ce que serait l'état des droits de l'homme dans toute l'Afrique, au Moyen-Orient, dans la plus grande partie de l'Asie et dans certains pays d'Amérique latine.
Je me demanderai alors pourquoi tous ses ardents défenseurs des droits de l'homme bien au chaud en France ne seraient pas tous à manifester devant les dizaines d'Ambassades de pays ou règnent de véritables tyrans sanguinaires. Ou de potentats qui s'enrichissent sur le dos de leurs peuples!
Mais que dis-je, bien au chaud en France. Tous ces prétendus défenseurs doivent présentement se terrer dans les caves ou les greniers en ayant peur du moindre bruit et craignant d'être dénoncés par des voisins indélicats à la police politique française.
Que dis-je bien au chaud en France alors qu'ils sont probablement dans des maquis à résister à la milice de ce pouvoir politique sarkozien honni !
Gloire donc à ces défenseurs des droits de l'homme qui malgré la terreur qui sévit dans ce pays de France arrivent, malgré tout, à diffuser sur leur blog respectif des idées aussi subversives que la Liberté sur les barricades!
J'exagère?
Oui bien sûr. Car toute cette phraséologie de ces pseudos défenseurs de la Liberté est ridicule.
Pire, elle est insultante pour notre pays qui ne mérite pas cette offense et ces accusations.
Quand je lis et entends leurs discours sur la défense des droits de l'homme soi-disant bafoués en France, je pense à tous ceux qui meurent dans les geôles du monde entier. Je pense à tous ceux qui traversent les mers pour rejoindre ce pays qu'est la France. Pour eux, ces misérables, ces gueux, ces véritables pauvres du tiers monde, la France au trois couleurs ne représente pas un univers concentrationnaire mais le pays des droits de l'homme !
Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Jacques 19/02/2009 11:42

Martin HIRSCH est un couard !




On se souvient que Martin HIRSCH, "Haut Commissaire" et surtout ancien Président d'Emmaüs, s'était retrouvé un peu gêné aux entournures quand, juste après son arrivée au Gouvernement, les gendarmes étaient venus interpeller quatre sans-papiers dans la communauté d'Emmaüs de Haute Marne.

Marin HIRSCH avait cru bon de faire savoir, via la presse, qu'il avait téléphoné au Préfet du Département.

Eh bien, le 4 février dernier, les gendarmes sont à nouveau intervenu dans la même communauté Emmaüs.

Visiblement le Préfet a été très impressionné par le coup de fil de ce membre du Gouvernement....

Encore un petit effort, Mr HIRSCH.....

Voilà ce que j'écrivais le 23 février 2008, il y a quasiment un an jour pour jour.


ET AUJOURD'HUI, QUE FAIT M. HIRSCH ??????:




Traque aux sans-papiers dans une communauté Emmaüs
Emmaüs y voit une «grave atteinte au principe de l'accueil inconditionnel» des plus pauvres garanti par Nicolas Sarkozy. Ce mardi 17 février, la police a perquisitionné les locaux de la communauté Emmaüs de Marseille Pointe-Rouge pour y prendre les «dossiers des compagnons ayant des noms à consonnance étrangère», raconte Teddy Roudaut, le chargé de communication d'Emmaüs France.

Tout commence par l'arrestation hier, à l'extérieur des bâtiments, d'un sans-papiers accueilli par cette communauté. Convoqué ce mardi par la police, le responsable du centre Pointe-Rouge s'y rend et est placé en garde-à-vue puis libéré quelques heures plus tard sans savoir si des charges vont être retenues contre lui. Sur décision du parquet de Marseille, une perquisition a lieu, dans le même temps, dans la dite communauté afin de recenser la présence d’éventuels compagnons sans-papiers.

A Emmaüs France, la nouvelle scandalise. «Le rôle des communauté est d'accueillir les personnes qui sont dans la misère sans leur demander leurs papiers», déclare Teddy Roudaut.

Cette affaire a un précédent, plus grave: le 29 août 2007, la police avait pénétré à l'intérieur du centre Emmaüs de Foulain, près de Dijon (Côte d'Or), pour contrôler l'identité des compagnons. Un Tchadien, un Arménien, un Ukrainien et un Congolais avaient été interpellés, emmenés au centre de rétention du Mesnil-Amelot, près de l'aéroport de Roissy, en région parisienne, puis relâchés. Le président d'Emmaüs France avait alors adressé un courrier au ministère de l'Intérieur pour condamner ces pratiques.

Quelques mois plus tard, le 17 octobre 2007, Nicolas Sarkozy avait prononcé, devant le Conseil économique et social, un discours dont l'association Emmaüs se revendique aujourd'hui. «Quand quelqu'un est dans la rue, on ne va pas lui demander ses papiers», avait alors déclaré le chef de l'Etat. Se disant favorable à un accueil «inconditionnel» en centre d'hébergement d'urgence, Sarkozy avait conclu par ces mots: «Toute autre politique est absurde et n'aura donc pas mon soutien». (Libé)

Alors M. le "Haut Commissaire", vous faites quoi maintenant avec votre patron ????

par Jacques publié dans : actualité communauté : Libre expression

jf.

Gérard Brazon 18/02/2009 16:45

Que vous ne soyez pas d'accord avec mes propos, soit!
Qu'ils soient lénifiants? Pourquoi pas!
Je ne le pense pas mais le contraire vous aurez étonné!
Si vous relisez bien ce que j'ai écrit mes propos étaient volontairement forts pour souligner que le "combat" pour les droits de l'homme est souvent instrumentalisé!
Ce n'est pas en France que ce combat mérite le plus d'acharnement même s'il faut toujours faire attention!
Mon propos voulait mettre en avant le fait que les "pseudos défenseurs des droits de l'homme" prenaient bien garde à ne pas les défendre là ou ils sont véritablement remis en cause si toutefois il ait existé un tant soi peu!
Mais pour rester sur votre pensée, je vous rappelerai l'affaire des Irlandais de Vincennes, le Raimbow warriors et les écoutes téléphoniques! Plus loin encore, l'affaire Fontanel, Boulin et de Broggle. Je crois me souvenir que ce n'était pas Nicolas Sarkozy qui était au pouvoir!
En fait, Nicolas Sarkozy paye son attitude un peu clinquante du début de son quinquenat.
Il paye aussi son vocabulaire direct et non politiquement correct!
Il paye sa franchise et sa sincérité.
Il paye chaque jour son enthousiasme à vouloir réformer la France. (Un pays qui préfère les révolutions)
Il paye aussi le fait qu'il s'est mis sur le dos les journalistes formatés à gauche et qui n'ont pas eu les flatteries attendues et souvent données par les anciens Présidents!
Qu'importe pour eux la France! Qu'importe si, au delà du personnage Sarkozy il y a l'intérêt national et les français!
Des castes, des élites ont été bafoués, secoués, remisent à leurs vraies places et elles ne pardonnent pas à cet homme cette offence!
Les médias sonnent l'hallali contre le seul homme qui a eu le courage de réformer ce pays! J'espère que le grand fauve poilique qu'est Nicolas Sarkozy, saura échapper à ces pitoyables chasseurs et les mettra en déroute comme ils le méritent!
la France le mérite, pire la la France en a besoin car si vous regardez ce qui reste comme personnel politique à gauche vous constaterez que c'est d'une tritesse infinie.
Je le dis comme je le pense car je ne partage pas toute la pensée de Nicolas Sarkozy comme par exemple l'europe, le droit de vote des immigrés, les religions, etc. Mais cet homme a redonné la liberté de paroles et c'est énorme!
Gérard

Jacques 17/02/2009 21:33

Je ne suis foncièrement pas d'accord avec votre analyse lénifiante !:

31 décembre 2008
Que sont nos libertés devenues ?
Depuis quelques semaines, la Justice utilise à répétition des procédures “extraordinaires” ou “inhabituelles”… Bel euphémisme !

Depuis quelques semaines, les forces de l’ordre s’affranchissent de toute mesure et parfois même se dispensent d’appliquer les règlements en vigueur.

Et ensuite, la hiérarchie judiciaire, la hiérarchie policière, font des commentaires alambiqués ou bien rédigent des Circulaires de rappel….

Mais le mal est fait !!!!!

Rappelons le “mandat d’amener” à l’encontre d’un ex- directeur de Libération.

Le Premier Président de la Cour d’Appel a demandé des “explications”….

Puis le Président du Tribunal de Grande Instance a envoyé a posteriori une “Note de rappel” à tous les Juges d’Instruction….

Il y a cette garde à vue de huit heures pour cette esthéticienne de 58 ans, accusée par la police d’exercice illégal de la médecine. Elle aussi a été foutue à poil au commissariat.La police a été accusée d’être “allée un peu trop loin”

Ne parlons pas du maintien en détention du sieur Coupat, suite à la procédure extraordinaire du procureur, le “référé-détention” dont pas un journaliste n’avait entendu parler jusqu’alors…

Quant à l’infirmière de l’hôpital Saint Vincent de Paul, même un Secrétaire National de l’UMP a jugé “inhabituelle” sa mise en garde à vue….

Passons sur la façon dont ont été menées diverses interventions de la Gendarmerie dans certains établissements scolaires…

Et cet internaute, convoqué par la Police du Vésinet (Yvelines) parce qu’il s’en prend avec “vigueur” au Maire UMP de cette ville sur son Bloc-Notes…. Une enquête préliminaire “aurait” été ouverte à son encontre selon la…police.

Et ce 16 décembre, la police qui se permet “d’emmener à l’écart” d’une manif de lycéens à Lyon un journaliste photographe de l’AFP, pour lui arracher son appareil photo et détruire la carte mémoire !!!!

Dès le lendemain de l’incident, une note de service, diffusée dans les rangs policiers, rappelait que les journalistes devaient pouvoir travailler librement.

Voilà un petit florilège, sans aucun doute non exhaustif, rien que pour ces dernières semaines.

Qu’en disent Mesdames Dati et Alliot-Marie, respectivement Ministre de la Justice et Ministre de l’Intérieur ?????

A ma connaissance: R I E N !

Il faudrait peut-être que des réactions virulentes apparaissent de la part des citoyens avant qu’il ne soit trop tard !

Il serait important que le “bal des deux roses” cesse et que le Parti Socialiste monte au créneau , avant qu’il ne soit trop tard !

Je vous recommande, en sus, un excellent article sur les gardes à vue, publié par benjamin

Bien cordialement cependant,

jf.