Politique: La Guadeloupe, les îles, les politiques et les non-dits.

Publié le 20 Février 2009

Bonjour à tous.
Les commentaires sont souvent l'occasion pour les petits d'esprits de laisser libre cours à leurs haines ou rancunes! Je ne doutes pas que je recevrai ce type de commentaires ou de messages.

Qu'importe. J'ai une écoute de Madame Taubira qui est avant tout pour moi une femme politique de gauche se trouvant dans l'opposition!
Elle n'a aucun intérêt politique à calmer les choses aux Antilles. Lorqu'elle s'exprime elle évite toujours d'aller au fond pour n'aborder que des sujets ou elle se retrouve dans la peau du procureur. Mais il y a toujours cet "oubli"!
Cet oubli de nous dire que tous le personnel politique est antillais et que sa présence sur la scène politique n'a pas été interdite par un pouvoir blanc omniprésent, dictatorial et colonial. Pourquoi ne le dit-elle pas?
Il reste bien des choses à faire. D'immenses progrès à réaliser, un partage des richesses à réaliser mais tout n'est pas noir (sans jeu de mot) sur les DOM-TOM.
Certes, le pouvoir économique est centralisé, certes les hauts fonctionnaires sont métropolitains et il faudra bien que l'on travaille d'urgence sur ces faits qui sont plus que curieux sinon scandaleux. Mais tous ces hommes politiques antillais sont-ils irresponsables? N'ont-ils aucun pouvoir en tant que Conseils Municipaux, Généraux, Régionaux? En tant que Maires, Présidents, Députés ou Sénateurs?
Non bien sûr.
Il y a eu un partage des tâches tout simplement.

A moi le politique à vous l'économique!
Mais voilà, quand l'économie va mal, le politique se retrouve bien ennuyé!
Chacun fuit ses responsabilité et en appelle à la métropole. Le petit, le sans grade et qu'importe sa couleur se retrouve le bec dans la mer des caraïbes.
La vie est chère? Mais ce n'est pas d'hier que je sache! Qu'ont-ils faits? J'y suis allé trois années consécutives aux Antilles! Les prix des carburants et des aliments sont scandaleux!
Des grandes centrales commerciales se font de l'argent sur le dos de la population. Mais il n’y a pas qu'eux puisque des taxes sont perçues par les autorités politiques locales! Des autorités politiques antillaises qui en vivent bien! (Merci pour elles).

Le racisme
? Il va dans les deux sens puisque nous fûmes virés, en tant que blancs, ma femme, mes deux gamines et moi, lors d'une fête à Port-Louis en Juillet 1997. Ce qui m'a fait réaliser ce qu'ils pouvaient ressentir eux-même en tant que noirs à l'inverse. Que dois-t'on penser d'Antillais qui refusent ou tardent volontairement de servir un blanc au café ou au restaurant. Par contre, nous fûmes accueillis à bras ouvert par une famille de Basse-Terre ! Idem également en Martinique à Trinité ! C'est une Antillaise adorable qui me mit un PV à Robert et me l'enleva devant ma mine déconfite! C'est cela aussi les Antilles! Une chaleur et beaucoup de gentillesse et d'humanité.

L'esclavage
? Il n’y a pas eu que les Noirs hélas même s'ils furent les plus nombreux qui furent mis en esclavage et exploités comme des bêtes de fermes mais aussi, dans une moindre mesure, des Indous, (Caspesterre belle-eaux) et des Chinois.

Mais doit-on, sans arrêt, et jusqu'à la nausée, rappeler des faits datant d'avant 1848?
Nous ne devons pas oubliercertes  mais nous ne devons pas non plus culpabiliser les français d'aujourd'hui qui n’ont aucune responsabilité.
Mais n’est-ce pas aussi un moyen, pour beaucoup, d'excuser leurs responsabilités actuelles. Nous savons que des politiques et des associations surfent merveilleusement bien sur ce sujet douloureux qui rapportent de l'audience et des subventions. Il faut le savoir également. Et là, je ne vais pas me faire que des amis...


Il est douloureux car il n’a pas encore été analysé comme il le faudrait. Les Américains ont aumoins ce génie d’évacuer les servitudes, les fautes, les grandeurs, les erreurs ou autres massacres par le cinéma. Ne doutons pas un instant qu’il y aura des films sur Guantanamo et l'Irak montrant la noirceur américaine et sa grandeur aussi. Qu'importe le niveau et les moyens de l'évacuation de la psyché américaine! Cela va d’Apocalypse Now  en passant par Rambo ! Mais l'Américain reste fier de son pays qu'il soit Noir, Jaune, Arabe ou Blanc et n'a pas honte de son hymne national ni de son drapeau qu'il affiche partout dans les rues et sur sa maison! Comme dans beaucoup de pays d'ailleurs sauf en France. Pourquoi?

La France ne sait pas le faire ! La France est pudique ou honteuse. Elle cache sous le tapis ce qui la dérange. Elle a toujours refusé d’aborder des sujets historiques qui fâchent comme : Les fusillés de 14/18, la Résistance, la Collaboration, la guerre d’Indochine, la guerre d’Algérie, la décolonisation, et en général tout ce qui pourrait créer un remous dans ce lac voulu tranquille de l’histoire contemporaine française par des politiques qui ont peur d’avoir à expliquer l’inexplicable.

Un dernier mot sur la loi Taubira. Elle est à mon sens une loi mémorielle inique puisqu'elle déclare "crime contre l'humanité" l'esclavage en la fixant dans le temps et l'espace! L'Océan Indien et l'Atlantique et seulement à partir du 15éme siècle. Etonnant tout de même si ce n’est pour impliquer uniquement la France et les français en tant que peuple responsable. C'est en cela qu'elle inique car volontairement masochiste!
Hors, tous les esclavages sont des crimes contre l'humanité! Point barre.
Ou sinon, je ne comprends plus rien.
C’est un crime contre l’humanité y compris la mise en esclavage des blancs de Bosnie, de Croatie, de Roumanie et de Serbie par les Turc Ottomans au 16éme siècle ! C'est-à-dire pendant le siècle après celui prévu par la loi Taubira.

Pour conclure, c'est tous ensemble qu'il faudra se retrousser les manches aux Antilles.
Les Noirs, les Jaunes, les descendants d'Indous et les blancs qui sont tous nés sur cette île. Ils sont Guadeloupéen de facto mais ils sont avant tout Français! Autant que le Beauceron que je suis ou le Landais !  
Sinon, il faudra se pencher sur le cas des Caraïbos que nous avons massacré en arrivant sur cette île. Et sur celui des Arawak que les Caraïbos ont massacré en gardant uniquement les femmes.
Jusqu'où faudra t'il donc remonter pour apprendre à vivre ensemble puisque les Grecs et les Romains avaient eux aussi des esclaves?
Bien à vous
Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Gérard Brazon 23/02/2009 14:22

Tu as raison Elisabeth! Les hommes ne se font jamais de cadeaux!
Pour cela, la couleur importe peu...

Merci Wina de ton point de vue.

elisabeth 22/02/2009 11:28

A cette heure le conflit n'est toujours pas terminé, pas géré. Tu fais bien de rappeler que de tous temps les esclaves ont existé. En ce moment les salariés sont esclaves de leur patron aussi, on peut bien le dire. Bon dimanche.

wina 20/02/2009 23:45

C'est un excellent travail de mémoire!
Je suis pour beaucoup d'accord, mon seul bémol c'est que la situation actuelle aux antilles bien que connus depuis longtemps a des tords partagés. Les politiques n'ont rien fait et les antillais ont trop attendus pour se faire entendre. Tu le dis déjà mais pas assez. D'autre part, il est normal et je le comprend parfaitement que cette situation connue, subie depuis si 60 ans, restimule une oppression passée. L'abération de l'esclavage a traversé les âges tu sais, la douleur a la dent dure et a sa propre mémoire qui se perpétue au travers du temps en s'aggravant. La douleur est à son point culminant aujourd'hui et il faut l'évacuer. Reparlant autant se faire se peut jusqu'à ce qu'une destimulation soulage l'âme du plus grand nombre et que les chemins de paix se poursuivent. Voilà mon commentaire Gérard.

Bien à toi, Bon Boulot,
wina s