Une déclaration à mes soeurs! Les femmes! Et mes excuses aussi!

Publié le 8 Mars 2009

A vous Mesdames.
Aujourd'hui la société, les médias, le commerce  surtout ont fait de cette journée, la fête de la femme
C'est quasiment tous les jours que c'est "votre fête" mais à l'envers!
Le Mari, le boulot, les gosses et puis les tracas mensuels et ceux quotidiens.
C'est tous les jours que vous subissez les aléas de la "condition féminine"! En 1909 (seulement 100 ans) le fait de porter un pantalon n'est plus un délit. Nous prenons compte de votre opinion politique depuis à peine 60 ans! Vous avez le droit de choisir d'enfanter ou non depuis à peine 40 ans! Ah les droits de la femme! 
Vaste débat chez les hommes il y a encore si peu. Vous êtes si fragiles, si émotives, votre cerveau n'a pas la même taille que nous les hommes alors forcément, tout s'explique disaient les hommes du 19ème et de la moitié du 20ème siècle! Même d'un point de vue religieux, l'âme se frayait un chemin difficilement dans ce "cloaque" qu'était la petite fille à sa naissance disait ce macho de Saint Augustin! Je passe sous silence ce que pensent certains autres religieux de vous aujourd'hui. Il n' y a qu'à regarder dans la rue! Cela devient criant. Je dirais même inquiètant pour vous mesdames!
Ah La femme!  Objet de tous les désirs, de toutes les convoitises et de tous les phantasmes! Mais surtout l'objet de toutes les attentions des annonceurs publicitaires! Pour la lessive, la cuisine, pour votre beauté! Ah ces publicités qui s'attachent, se collent à votre condition de femme!
Vous êtes la fée du logis, la mère attentionnée, la femme attentive à son mari, la laveuse et la repasseuse enjouée, etc. Toujours le sourire! Bref, la femme parfaite dans son rôle de femme dans notre société. Quelle avancée depuis les Rois, les révolutions, les Républiques!
 On vous signale, pour le cas où, qu'il vous faut mettre du déodorant pour mieux plaire à la gente masculine dans les ascenseurs. Et puis, délicate attention n'est-ce pas, on vous fait remarquer que lorsque vous prenez de l'âge il existe des serviettes ad hoc!
Quand je regarde la pub vous concernant, je suis effaré, pire consterné. 
Nous, les hommes, nous n'avons presque rien! Hormis la voiture et le foot. Bref le beau rôle. Parfois une attention sur les lames de rasoirs! Mais vous êtes encore là pour valoriser cette peau douce de l'homme rasé de près.

Je me moque? Pas de vous certainement pas!
Je trouve au contraire toutes ces attentions un rien vulgaires! Vous méritez tellement mieux. 
Alors, les hommes, les fameux décideurs, ceux qui donnent le la, le top, tous les faiseurs d'opinions vous concèdent,  en compensation, une journée de la femme. Pour mieux continuer à vous cantonner dans votre rôle de femme le restant de l'année.
Je ne suis pas sûr que nos féministes apprécient!
Mais est-ce qu'il y a encore des féministes dans ce pays? Je n'en suis pas si sûr désormais.
Je pense à vous mesdames et je vous offre ces fleurs! Car sans vous que serions-nous?

Gérard Brazon 

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Coups de gueule

Commenter cet article

Marlène 15/03/2009 14:53

Nous avons fêté la journée de la femme en compagnie de notre Maire, Joëlle CECCALDI-RAYNAUD. Elle a fait très soft, conviviale et pas cher (info pour Christophe). Les animations étaient gratuites, toutes organisées par la ville et c'était réussie. La mode était à l'honneur. Nous avons vu les travaux de l'atelier couture de la ville porter par des animatrices, mannequin d'un jour !. Nous avons écouté dans un grand silence et avec une grande attention une jeune Putéolienne, Elodie ATTIAS qui a écrit un livre "La carte de la chance", elle est venue nous le présenter et raconter sa maladie qui a été découverte alors qu'elle n'avait que 23 ans. Elodie était atteinte d'un cancer des os, une maladie très rare. Je conseil à toutes d'aller l'acheter et le lire avec émotion car elle a su affronter les souffrances et les peurs grâce à l'imagination du rire... Belle exemple !!.