Politique: La gréve, l'exemplarité, les risques, Jusqu'où aller ?

Publié le 19 Mars 2009

Pour ou contre le mouvement social? Pour ou contre les grèves à répétitions?
Est-ce le bon moment?
Une crise majeure sévit sur la France mais aussi sur l'Europe, est-il raisonnable de faire grève? Je n'ai pas de réponses toutes faites.
Ancien responsable syndicaliste j'ai participé à des manifestations, remonter les rues sous les slogans réclamant la justice sociale, des augmentations de salaires, etc. Mais à cette époque, les entreprises n'étaient pas au bord d'un gouffre comme disent les oiseaux de mauvaises augures ou les experts économiques. Mais que valent les sentences de ces experts qui pendant des années n'ont pas vu venir le chaos actuel!

Dans le même temps, des milliards d'euros se percutent dans les médias et les esprits des salariés!  Les licenciements s'entrechoquent avec les résultats des bilans d'entreprises comme Total. Pour les uns ce sont des bonus pour les autres c'est la porte ou la ceinture à serrer avec l'angoisse de perdre son boulot.
Ou est la vérité?
Entre des petites entreprises aux abois qui se plaignent des banques qui prêtent peu ou pas assez et des banques qui sont refinancées (à tort où à raison?) et garanties par l'état.
Ou sont les certitudes?
Entre des grosses entreprises qui profitent de la crise pour licencier à bon compte et des PME qui se battent pour garder leurs salariés?(L'un de ces petits patrons c'est suicidé dernièrement)
Ou est l'équité?
Entre des grands patrons salariés irresponsables financièrement et soucieux de leurs bonus et des patrons qui ont misés leurs biens personnels?
Quelle exemplarité entre des hommes politiques de droite comme de gauche qui appellent à faire des efforts vis à vis des citoyens (quand ils sont au pouvoir) et leur propre train de vie en tant qu'élus?
Certes, il n'est pas forcément besoin de ressentir la misère dans sa chair, la faim au ventre, le froid, la pluie ou la chaleur dans la rue en tant que SDF pour comprendre et être sensible à cette misère! Pour autant, comment peuvent-ils, ces femmes et ces hommes politiques, sans se poser des questions d'exemplarité, demander ces efforts lorsque leur vie quotidienne de base n'est pas véritablement leur premier soucis.  Est-il nécessaire de circuler dans des voitures de luxe avec chauffeur et gardes du corps quand ce n'est pas des gardiens aux portes des immeubles devant des personnes aux abois? Cela fait "Fêtes Impériales" et ce n'est pas un bon exemple! Nous devrions nous inspirer des pays nordiques sur ce sujet !
Alors certains penseront que c'est du populisme!  Peut-être et je m'en moque complètement.
Je pense qu'il serait bon et sain que ce personnel politique montre l'exemple puisqu'il est acteur principal même si je sais qu'il sont loin de compter leur temps de travail et qu'un élu l'est  sept jours sur sept.
En ces temps troublés, l'exemplarité est déterminante qu'il le sache!

Alors est-ce nécessaire de faire la grève? Je pense en toute sincérité que la grève est le signe d'une angoisse forte et que tous les acteurs de la vie sociale devraient être prudents devant cette angoisse!  Les politiques, les responsables d'entreprises et syndicaux.
La France est souvent fascinée par les mouvements violents. La France n'a jamais véritablement pu se réformer sans à coups puissants. Et dans cette France, il y a toujours des boutefeux pour vouloir renverser un ordre établi. C'est en cela, que l'Histoire peut être un véritable enseignement.
La grève comme moyen de pression? Pour combien de temps? Contre qui? Bien souvent, le contre coup est supporté par les salariés eux-mêmes in fine. Je prends l'exemple de la CGT qui est entrain de tuer les entreprises de Marseille.
Sans doute faudra t'il inventer d'autres moyens d'actions plus ciblé!
Sans doute faudra t'il cesser pour les politiques de faire des déclarations à l'emporte pièce sur tout!
Sans doute faudra t'il aux salariés une meilleur formation et informations sur l'économie des entreprises!
Sans doute faudra t'il que les chefs  d'entreprises prennent en compte dans la redistribution des bénéfices les salariés eux-mêmes!
Sans doute! Ce n'est pas la grève qui arrangera cela.
Je dirai même avec certitude que des entreprises vont mourir et des salariés vont perdre leur emploi du fait des ces grèves!
Victoire diront-ils demain à droite comme à gauche! Comme d'habitude...
Gérard Brazon


Une petite vidéo avec un peu d'humour!

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article