Le 1er Mai: De son origine américaine à Avril 1941 sous l'occupation!.

Publié le 28 Avril 2009

Au cours du IVe congrès de l'American Federation of Labor, en 1884, les principaux syndicats ouvriers des États-Unis s'étaient donné deux ans pour imposer aux patrons une limitation de la journée de travail à huit heures. Ils avaient choisi de débuter leur action un 1er mai parce que beaucoup d'entreprises américaines entamaient ce jour-là leur année comptable.

Arrive le 1er mai 1886. Beaucoup de travailleurs obtiennent immédiatement satisfaction de leur employeur. Mais d'autres, moins chanceux, au nombre d'environ 340.000, doivent faire grève pour forcer leur employeur à céder.

Le 3 mai, une manifestation fait trois morts parmi les grévistes de la société McCormick Harvester, à Chicago. Une marche de protestation a lieu le lendemain et dans la soirée, tandis que la manifestation se disperse à Haymarket Square, il ne reste plus que 200 manifestants face à autant de policiers. C'est alors qu'une bombe explose devant les forces de l'ordre. Elle fait une quinzaine de morts dans les rangs de la police.

Trois syndicalistes anarchistes sont jugés et condamnés à la prison à perpétuité. Cinq autres sont pendus le 11 novembre 1886 malgré des preuves incertaines.

Trois ans après le drame de Chicago, la IIe Internationale socialiste réunit à Paris son deuxième congrès. Celui-ci se tient au 42, rue Rochechouart, salle des Fantaisies parisiennes, pendant l'Exposition universelle qui commémore le centenaire de la Révolution française.

Les congressistes se donnent pour objectif la journée de huit heures (soit 48 heures hebdomadaires, le dimanche seul étant chômé). Jusque-là, il est habituel de travailler dix ou douze heures par jour (en 1848, en France, un décret réduisant à 10 heures la journée de travail n'a pas résisté plus de quelques mois à la pression patronale).

Le 20 juin 1889, sur une proposition de Raymond Lavigne, ils décident qu'il sera «organisé une grande manifestation à date fixe de manière que dans tous les pays et dans toutes les villes à la fois, le même jour convenu, les travailleurs mettent les pouvoirs publics en demeure de réduire légalement à huit heures la journée de travail et d'appliquer les autres résolutions du congrès. Attendu qu'une semblable manifestation a été déjà décidée pour le 1er mai 1890 par l'AFL, dans son congrès de décembre 1888 tenu à Saint Louis, cette date est adoptée pour la manifestation.»

Le 1er mai 1891, à Fourmies, une petite ville du nord de la France, la manifestation rituelle tourne au drame. La troupe équipée des nouveaux fusils Lebel et Chassepot tire à bout portant sur la foule pacifique des ouvriers. Elle fait dix morts dont 8 de moins de 21 ans. L'une des victimes, l'ouvrière Marie Blondeau, habillée de blanc et les bras couverts de fleurs, devient le symbole de cette journée.

Avec le drame de Fourmies, le 1er mai s'enracine dans la tradition de lutte des ouvriers européens.

Quelques mois plus tard, à Bruxelles, l'Internationale socialiste renouvelle le caractère revendicatif et international du 1er mai.

L'horizon paraît s'éclaircir après la première guerre mondiale. Le traité de paix signé à Versailles le 28 juin 1919 fixe dans son article 247«l'adoption de la journée de huit heures ou de la semaine de quarante-huit heures comme but à atteindre partout où elle n'a pas encore été obtenue» !

Les manifestations rituelles du 1er mai ne se cantonnent plus dès lors à la revendication de la journée de 8 heures. Elles deviennent l'occasion de revendications plus diverses. La Russie soviétique, sous l'autorité de Lénine, décide en 1920 de faire du 1er mai une journée chômée. Cette initiative est peu à peu imitée par d'autres pays... L'Allemagne nazie va encore plus loin ! Hitler, pour se rallier le monde ouvrier, fait, dès 1933, du 1er mai une journée chômée et payée.
La
France l'imitera sous l'Occupation, en... 1941.


C'est pendant l'occupation allemande, le 24 avril 1941, que le 1er mai est officiellement désigné comme la Fête du Travail et de la Concorde sociale et devient chômé
.
Cette mesure est destinée à rallier les ouvriers au régime de Vichy. Son initiative revient à René Belin. Il s'agit d'un ancien dirigeant de l'aile socialiste de la CGT (Confédération Générale du Travail) qui est devenu secrétaire d'État au Travail dans le gouvernement du maréchal Pétain.

À cette occasion, la radio officielle ne manque pas de préciser que le 1er mai coïncide avec la fête du saint patron du Maréchal, Saint Philippe (aujourd'hui, ce dernier est fêté le 3 mai) !

En avril 1947, la mesure est reprise par le gouvernement issu de la Libération qui fait du 1er mai un jour férié et payé... mais pas pour autant une fête légale. Autrement dit, le 1er mai n'est toujours pas désigné officiellement comme Fête du Travail. Cette appellation n'est que coutumière..... Pour en savoir plus:
http://www.herodote.net/histoire/evenement.php?jour=18860501

Le 1er Mai pourrait-étre aussi un moment du souvenir de tous ces travailleurs de l'Est assassinés ou normalisés voire "engoulagués" par les communistes.
Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Histoire de France

Commenter cet article

Bruno Sacco 29/04/2009 14:45

pour m'excuser de vous avoir un peu maltraité hier soir (désolé mais parfois mes problèmes médicamenteux me procurent quelques désagréments) j'ai rédigé ce poème d'inspiration asiatique (les japonais ne sont pas très forts en rimes, mais très spirituels et philosophiques).

Mon regard se tourne vers le soleil aujourd'hui
les lueurs de l’aube éclairent Neuilly
une étincelle embrase tout Puteaux
les façades de verre, à la Défense !
les flammes de la guerre animent la France !
entrer dans la nouvelle ère, Sarkozy !
le peuple de France enfin se lève ici
la patrie est en marche, vive la relève !
Les Ceccaldi sont nos Hérault
le monde est en marche, les coeurs sont hauts.

Sacco 29/04/2009 12:17

Désolé je perds un peu mon humour lorsqu'il s'agit de rodonmontades socialo-communistes. Vous savez ils lisent gramsci (je suis d'origine italienne alors pensez si je connais leurs méthodes d'internationalistes)
au plaisir de vous lire et de rire de vos bonnes blagues...
Peut être que mon esprit n'est pas aussi affuté que le votre...j'en suis désolé...

Gérard 29/04/2009 10:31

Mon cher Sacco, relisez bien mon post et vous rèaliserez qu'il faut le prendre au second degrè! Le 1er Mai fût mis en avant par des dictateurs! Le premier ètant Lènine et le second Hitler! C'est l'histoire qui nous apprend qu'en fait, cette fête fût instituèe en France sous l'occupation allemande grâce à un collabo venant de la CGT! Donc humour!

sacco 28/04/2009 23:07

j'ai trouvé _a sur le net...très intéressant

1er mai moscovite : pour « une nouvelle race de travailleurs, ancrée dans le sang, le sol et la religion »

Image Hosted by ImageShack.us 28/04/2009 – 15h00
MOSCOU (NOVOpress) – A l’occasion de la fête du travail et des travailleurs du 1er mai, les nationalistes radicaux et les nationalistes autonomes défileront dans la capitale Russe pour dénoncer le capitalisme et le communisme.

Selon un communiqué des organisateurs : « Le travailleur, valeur essentielle du peuple, est aujourd’hui remplacé par de vulgaires “managers” et/ou de la “main d’oeuvre étrangère, importée”. La foi et la loyauté, l’histoire et les traditions nationales, tout cela est remplacé par l’idéologie de la consommation pour les premiers, et le rêve du dijad global pour les seconds. Nous autres travailleurs Russes, nous fondons sur les paroles de Ernst Jünger qui appellait à une révolution nationale dirigée par des “travailleurs nationaux”, ancrés dans leur identité (nationale, raciale, religieuse) et sur leur terre. Notre refus du système capitaliste comme du système communiste est du au fait qu’ils ne nous laisse que le choix entre le Califat global (les Islamistes distillant leur propagande à travers leur main d’oeuvre émigrée) ou le camp de concentration libéral (droit de consommer et travailleur sans identité, vulgaire numéro remplacable). »

Les organisateurs de la manifestation souhaitent créer « une nouvelle race de travailleurs, ancrée dans le sang, le sol et la religion. Un travailleur qui soit un créateur, un producteur et non un simple consommateur ! » « Nous souhaitons travailler pour notre, bien, celui de notre peuple et pour notre Russie. Nous refusons de voir perdurer la situation ou une minorité achète des clubs de football pendant que le peuple à du mal à joindre les deux bouts.Nous refusons que notre travail soit distribué à des étrangers acculturés, qui défigurent nos villes ! », poursuit le communiqué.

Afin de rappeler que le 1er mai est une journée de solidarité des travailleurs du monde entier, les manifestants porteront les drapeaux d’un certain nombre de pays : République du Texas et de la Confédération, Québec, Ulster, Ecosse, Pays de Galles du Sud, Rhodésie et Transvaal,Transniestrie, République de Crimée, Narva et République des Carpates Russes (Rusins), Serbie et République serbe de Krajina.

Le défilé débutera à 14 heures dans le nord de la capitale Russe et rassemblera outre les deux groupes pré-cités divers autres mouvements tels que Société civile Russe, Division libert ou First league… Seront notamment scandés les slogans suivants « Le travail aux Russes », « Non au capitalisme, non au communisme » ou encore « Pour la liberté nationale et la justice sociale ». « Pour votre liberté et la nôtre. Nous n’avons pas besoin des managers de sociétés “internationales”. Nous n’avons pas non plus besoin de la “main d’oeuvre” d’Afrique et d’Asie. Nous avons besoin d’un socialisme National », conclut le communiqué.


[cc] Novopress.info, 2009, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine
[http://fr.novopress.info]

bruno sacco (en colère) 28/04/2009 23:04

arggg mon brave Brazon...
vous faites dans le socialo-communisme maintenant ?
Je suis très déçu, cela me peine...Vous oubliez Jeanne d'Arc et Jean Marie...C'est la France ça...pas comme tout ces hurluberlus qui manifestent pour un oui, pour un non !
D'ailleurs les avez vous vu ces grands madarins des hopitaux ?
Moi si, maintenant ils manifestent avec les syndicalistes de la CGT et de SUD horrible...la france ce bolchévise et vous en rajoutez dans leur sens, moi je dis au boulot ! Au boulot les infirmières cocos (j'en ai reconnu deux/trois dans les cortèges, de celles qui lorsque j'étais hostpitalisé ne voulaient pas me donner mes calmants dont j'avais pourtant besoin)
Au boulot les postiers grévistes (qui lisent votre courrier et volent vos abonnements à votre magazine favori), les agents de la RATP (qui négligent les escaliers roulants et les quais des métros) que nos impôts financent !
Au boulot les chercheurs qui ne trouvent jamais rien et manipulent nos enfants.... tiens je vous suggère a ce propos l'excellente prestation de monsieur Yvan Lesniak,séquestré sept fois,et qui explique bien comment la LCR manipule les employés en créant un climat de violence entretenu avec des PALETTES de bière- oui de l'alcool pour acheter leurs voix et les manipuler !!!

http://videos.france5.fr/video/iLyROoafMYOu.html
Et après on s'étonne que plus personne ne respecte notre hymne notre drapeau, notre président et sa femme...Même a Puteaux on ne repsecte plus rien et n'importe qui peut salir nos édiles....vraiment, comme dirait Eric Zemmour tout fout l'camp et il y en a qui dansent sur les cendre de notre belle nation.

Pauvre France, pour moi je te mettrai tout ça au boulot, allez hop....

Vraiment, des fois je me dis que nos anciens avaient vraiment les bonnes manière de les mettre au boulot toutes ces racailles gauchistes.

ps: il y en a un que j'aime pas c'est l'autre gauchiste, là, fabius, vous verrez qu'il va nous faire un coup en douce celui-là

bruno sacco 28/04/2009 23:02

arggg mon brave Brazon...
vous faites dans le socialo-communisme maintenant ?
Je suis très déçu, cela me peine...Vous oubliez Jeanne d'Arc et Jean Marie...C'est la France ça...pas comme tout ces hurluberlus qui manifestent pour un oui, pour un non !
D'ailleurs les avez vous vu ces grands madarins des hopitaux ?
Moi si, maintenant ils manifestent avec les syndicalistes de la CGT et de SUD horrible...la france ce bolchévise et vous en rajoutez dans leur sens, moi je dis au boulot ! Au boulot les infirmières cocos (j'en ai reconnu deux/trois dans les cortèges, de celles qui lorsque j'étais hostpitalisé ne voulaient pas me donner mes calmants dont j'avais pourtant besoin)
Au boulot les postiers grévistes (qui lisent votre courrier et volent vos abonnements à votre magazine favori), les agents de la RATP (qui négligent les escaliers roulants et les quais des métros) que nos impôts financent !
Au boulot les chercheurs qui ne trouvent jamais rien et manipulent nos enfants.... tiens je vous suggère a ce propos l'excellente prestation de monsieur Yvan Lesniak,séquestré sept fois,et qui explique bien comment la LCR manipule les employés en créant un climat de violence entretenu avec des PALETTES de bière- oui de l'alcool pour acheter leurs voix et les manipuler !!!

http://videos.france5.fr/video/iLyROoafMYOu.html
Et après on s'étonne que plus personne ne respecte notre hymne notre drapeau, notre président et sa femme...Même a Puteaux on ne repsecte plus rien et n'importe qui peut salir nos édiles....vraiment, comme dirait Eric Zemmour tout fout l'camp et il y en a qui dansent sur les cendre de notre belle nation.

Pauvre France, pour moi je te mettrai tout ça au boulot, allez hop....

Vraiment, des fois je me dis que nos anciens avaient vraiment les bonnes manière de les mettre au boulot toutes ces racailles gauchistes.

ps: il y en a un que j'aime pas c'est l'autre gauchiste, là, fabius, vous verrez qu'il va nous faire un coup en douce celui-là

bruno sacco 28/04/2009 23:01

arggg mon brave Brazon...
vous faites dans le socialo-communisme maintenant ?
Je suis très déçu, cela me peine...Vous oubliez Jeanne d'Arc et Jean Marie...C'est la France ça...pas comme tout ces hurluberlus qui manifestent pour un oui, pour un non !
D'ailleurs les avez vous vu ces grands madarins des hopitaux ?
Moi si, maintenant ils manifestent avec les syndicalistes de la CGT et de SUD horrible...la france ce bolchévise et vous en rajoutez dans leur sens, moi je dis au boulot ! Au boulot les infirmières cocos (j'en ai reconnu deux/trois dans les cortèges, de celles qui lorsque j'étais hostpitalisé ne voulaient pas me donner mes calmants dont j'avais pourtant besoin)
Au boulot les postiers grévistes (qui lisent votre courrier et volent vos abonnements à votre magazine favori), les agents de la RATP (qui négligent les escaliers roulants et les quais des métros) que nos impôts financent !
Au boulot les chercheurs qui ne trouvent jamais rien et manipulent nos enfants.... tiens je vous suggère a ce propos l'excellente prestation de monsieur Yvan Lesniak,séquestré sept fois,et qui explique bien comment la LCR manipule les employés en créant un climat de violence entretenu avec des PALETTES de bière- oui de l'alcool pour acheter leurs voix et les manipuler !!!

http://videos.france5.fr/video/iLyROoafMYOu.html
Et après on s'étonne que plus personne ne respecte notre hymne notre drapeau, notre président et sa femme...Même a Puteaux on ne repsecte plus rien et n'importe qui peut salir nos édiles....vraiment, comme dirait Eric Zemmour tout fout l'camp et il y en a qui dansent sur les cendre de notre belle nation.

Pauvre France, pour moi je te mettrai tout ça au boulot, allez hop....

Vraiment, des fois je me dis que nos anciens avaient vraiment les bonnes manière de les mettre au boulot toutes ces racailles gauchistes.

ps: il y en a un que j'aime pas c'est l'autre gauchiste, là, fabius, vous verrez qu'il va nous faire un coup en douce celui-là