Coup de gueule: Des gosses qui tuent! Ou sont les parents?

Publié le 17 Mai 2009

Comme chacun le sait, il est devenu anormal de punir les élèves à l'école. Gare au profs qui punissent c'est aussitôt la garde à vue et les sanctions disciplinaires.
Un  collégien a grièvement blessé d'un coup de couteau de cuisine son professeur de mathématiques dans une classe du collège François-Mitterrand de Fenouhllet.
L'auteur du coup de couteau, un élève de 5e,
est entré à l'interclasse de 11h00 dans la salle où venait de s'achever un cours donné par Véronique Adès, 32 ans, qui l'avait puni la veille pour un devoir non fait. Selon les premiers éléments de l'enquête, il l'a rapidement frappé d'un coup de couteau après avoir demandé le retrait de la punition.

Chacun faisant justice comme il l'entend: voire les séquestrations de la part des grévistes, les salariés d'EDF et GDF qui coupent, les chercheurs et profs des facs qui empêchent d'étudier la majorité, etc. Cet élève lui, a estimer qu'une punition valait bien un coup de couteau !
Cela dit, personne ne parle des parents. Il faut croire que la responsabilité de ceux-ci n'a pas d'importance pour notre société! Quelque chose ne tourne pas rond dans ce pays!
Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Coups de gueule

Commenter cet article

christel+et+emeric 22/05/2009 01:31

C’est beaucoup plus complexe que ça, mettre la faute sur l'Etat c'est bien beau, malheureusement les enfants qui poignardes les profs, alors ont peut accuser la télé, c'est bien trop facile. Mais les seuls coupables de ces faits qui s’aggravent sont effectivement les parents, mais également les services sociaux. Alors c'est trop facile d'incriminé un enfant, oui cet ado est responsable d'avoir poignardé un prof, mais cherchons les causes. J’invite les gens à aller sur S.E.F.C.A. PUTEAUX2 et regardé la classification des faits divers, il n'y a pas que des enfants qui sont violent, il y a aussi des parents, et également des éducateurs de l'Aide sociale à l'enfance qui sont impunis sur les maltraitances qu'ils infligent aux enfants, et que lorsque les enfants ressortent de ces structures totalement déstructurés, alors je pose la question: « est-ce la faute de l'état, des parents, ou des enfants? »

Gerard Brazon 17/05/2009 23:10

Surtout quand un état n'est plus capable de faire respecter le minimum de civilité! Peur de tout et de rien.
"Lorsque les pères s’habituent à laisser leurs enfants, lorsque les maître tremblent devant leurs disciples et préfèrent les flatter, lorsque les jeunes méprisent les lois parce qu’ils ne reconnaissent plus l’autorité de personne au dessus d’eux, alors c’est le début de la tyrannie". disait Platon

pauline 17/05/2009 22:53

politesse, respect, obéissance ne semble plus d'actualité pour une certaine catégorie de gens. C'est très grave