Ville de Puteaux: L'incendie, la solidarité, le courage, l'honneur.

Publié le 25 Mai 2009

Samedi 23 Mai 2009. Un incendie a fait rage au 86 avenue du général de Gaulle à Puteaux ! Les flammes dévorent tout telles des langues de feu léchant les murs et brisant les fenêtres. Semant la terreur comme un tueur fou. Devant ce monstre de chaleur au yeux multiples et à l'appétit immense il n'y a rien que l'homme ne puisse faire. Hormis pleurer pour les plus touchés dans la chair ou les biens et pour les autres, se relever, se battre en acceptant la main de la solidarité des hommes et attendre que les soldats du feu fassent tout leur possible comme ils le font chaque fois au péril de leur vie souvent.

Madame le Maire Joëlle Ceccaldi-Raynaud était présente peu de temps après le début de l'incendie
. Son action fût méritoire dans le désastre touchant ces familles Putéoliennes et sa main n'a pas failli.
La générosité de la Municipalité et de son personnel non plus. C'est à des actions, à la présence attentive que l'on peu dire qu'un Maire est un vrai Maire et non dans la prétention et le déni permanent comme le fait son opposant politique du MoDem qui utilise ce drame pour distiller le soupçon sur la réponse solidaire de la Municipalité. Il y a des hommes qui ne changeront jamais. 

A cette heure, je pense à mon ami Moussa et à sa famille
. Il sait désormais que chez moi c'est chez lui si cela est nécessaire pour qu'ils puissent s'abriter, manger et dormir.

Je pense à tous ces Putéoliens sinistrés qui se sentent l'âme en détresse car ce n'est pas rien de perdre dans les flammes les souvenirs de toute une vie: photos, lettres, cadeaux, etc. Mais ils sont vivants même s'ils sont et resteront traumatisés et c'est cela qui compte le plus finalement. La vie est un don et il n' y a pas de morts.

Je voudrais aussi me faire le porte parole du comité du "Souvenir Français de Puteaux" de Madame Den Marais Mayer qui m'a prévenu de ce drame et qui en souffrait.
Vous dire aussi que ceux qui souhaitent aider les victimes, notamment par des dons, peuvent contacter l'antenne putéolienne de la Croix-Rouge au:
01.47.76.11.18 ou aller sur le site : puteaux.croix-rouge.fr
Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Marlène 27/05/2009 13:39

Non ! Je ne peux pas laisser dire ça, c'est son ami mister Lorentz qui a pris les photos, nous avons été plusieurs à le voir courir comme un malade pour prendre ces premières photos. Lui, C.Grébert n'a jamais été là, il est venu constater que très tard en soirée. Tout avait déjà été géré depuis le debut d'après midi par madame le Maire qui, elle, était là presque au moment des premières flammes jusqu'à la fin de ce tragique incendie que n'a fait aucun mort ni blessés graves.

Les sinistrés avaient été enregistrés par madame le Maire pour occuper une chambre à l'Hôtel le Campanil, lorsque C.Grébert a daigné apparaitre. Et pourtant, il le savait depuis presque le début par son ami M. Lorentz. Ce dernier, est un proche de Christophe, je vous site une intervention qui confirme bien qu'ils sont amis. Les propos du commentaire sont de M. Lorentz en personne et la photo de l'article est signé M. Lorentz, donc il n'y a pas de hasard pour que cette fois encore M. Lorentz envoi de nouveau des photos :

Article de C.Grébert le mercredi 05 septembre 2007:

Un incendie résidence du Carré-vert à Puteaux


Un incendie a éclaté cet après-midi à la résidence HLM du Carré-Vert, sur le hauts de Puteaux. Le feu s'est déclaré dans l'appartement d'une personne agée. Trois personnes auraient été admises à l'hopital Foch pour intoxication et un pompier aurait été légèrement blessé. D'après des locataires, les extracteurs de fumée ne fonctionnaient pas. Toujours selon des habitants, les pompiers ont eu du mal à accéder avec leurs véhicules à cause des grilles et des tourniquets installés un peu partout dans le quartier.

(photo : EL)

Rédigé le mercredi 05 septembre 2007 à 19h16

Commentaires

lorentz a dit...
tout d'abord, nous confirmons que les pompiers sont intervenuent très très vite sur les lieux, info prise auprès de la personne qui les a appelée et qui habite la résidence.
Ma compagne et moi meme avons distribué de l'eau et essayé de réconforter les personnes qui étaient dehors.
Nous appartenons à l' équipe de Christophe Grébert, ne voyez pas de politique dedans, mais tout simplement un travail de citoyens et un devoir.
Je pense qu'il est un peu malsain dans ces circonstances d'attaquer la police municipale et la nationale, car ils ont fait leur devoir ni plus ni moins.
Par contre j'aurais une réserve sur le Maire qui a attendu 17H pour dire aux personnes de venir se restaurer au Palais de la Jeunesse.
Pour ma part, j'aurais installé une cellule de crise immédiatement, mais je ne suis pas maire.
Emeric
Répondre mercredi 05 septembre 2007 at 22h13

En tout cas, Emeric qui est censé être proche de CCR va ou le vent tourne. Il a soutenu Monsieur Ceccaldi-Raynaud lors des élections municipale de mars 2008. Il a fait campagne pour lui (UMP) et dans un même temps, il était proche de C.Grébert, une liste indépendance "Puteaux ensemble" complètement opposée à celle de l'UMP !!!! De quoi en perdre son latin !!! Cela mérite des explications !!

Gerard-Brazon 26/05/2009 14:43

A Paul M qui m'interpelle par courrier dans ces termes: (extrait)

Il ne faudrait pas Gérard, une nouvelle fois se tromper de combat, Grébert vous a encore mis sur ce dramatique "fait divers", une claque en pleine tronche, il est le seul à avoir poster l'immeuble en feu et cela a une nouvelle fois relayé par Le Parisien résultat même si le contenu (est toujours aussi merdique), il a encore une fois monopoliser l'information sur Puteaux, une nouvelle fois de plus !
Pendant que l'ami Stéphane construit un nouveau site sur Puteaux (..)
Paul
Ma réponse:

Je ne sais quelle mouche te pique si ce n'est, peut-être, celle du coche (...) Je constate simplement que Rastignac-Grébert utilise une fois de plus un événement grave pour se faire mousser en critiquant, en filigrane, la municipalité.
Quant à la photo: quel magnifique professionnalisme que tu honores d'avoir été présent parmi les premiers pour prendre ses photos tandis que, la police, les pompiers faisaient leur devoir. J'ignorais que pour mériter tes compliments il fallait être paparazzi! Filmer la détresse, le feux, la misère, le malheur et vite le mettre sur le blog! Tu m'excuseras si je ne partages pas ta vision.
Pour finir, j'ai un ami et sa famille qui habitent au 86 désormais dévasté. Il n'est pas "Conseiller", "Adjoint" ni même "marqué" à Puteaux. Je l'ai eu longuement au téléphone. Il m'a tout simplement remercié de l'avoir appelé, de lui avoir offert l'hospitalité chez moi et puis... il m'a surtout dit qu'il avait été touché de la présence, une grande partie de l'après-midi, de Joëlle aux côtés des sinistrés. Curieusement, à aucun moment il ne m'a parlé d'un photographe amateur. Tu sais, celui qui prenait l'immeuble en flamme avec l'idée d'en faire sa "une" sur son blog et de "vendre" cette photo à des journalistes amis.(...)
Gérard

Gerard-Brazon 26/05/2009 14:32

Merci Marianne de ton commentaire. Il fallait que ce soit dit.

Marlène 26/05/2009 13:23

Je tiens à préciser que le personnel de la Mairie a travaillé bénévolement. J'insiste la dessus pour ne pas que C.Grébert critique encore en insinuant un quelconque intérêt la dessus. Tout le monde a contribué à l'aide apportée aux victimes de l'incendie. Madame le Maire a comme toujours été exemplaire, elle s'est complètement dévouée aux besoins de ces personnes complètement traumatisées par l'évènement. Je précise qu'elle a été là du début à la fin sans s'assoir un seul instant. Elle a tout organisé, tout pris en main et tous ont appréciés l'action qu'elle a mené d'un bras de fer avec un grand coeur.