Ville de Puteaux: Des leçons à tirer chez les socialistes putéoliens

Publié le 4 Juin 2009

Lu il y a peu dans l'Info-Puteaux la maigre contribution à la tribune de l’opposition socialiste

Sous le titre « l'art de l'esquive », les Socialistes, qui sont des experts en la matière, reprochent à notre Maire de ne pas avoir respecté ses promesses de campagne. Tous les Putéoliens peuvent se rendre compte que la ville de Puteaux vit actuellement de profondes transformations, bien plus rapide que du temps de l’ancien Maire, que ce soit sur la circulation, les transports, l'urbanisme, la sécurité. Nos opposants socialistes soulignent la pauvreté de leurs argumentations. De ce fait, cette tribune se transforme, pour eux, en piège devant ce constat.

Oui, cette ville mérite autre chose que des opposants qui n'ont rien à dire et à reprocher  à Joëlle Ceccaldi-Raynaud hormis l'application de sa politique élue par les Putéoliens et non celle d'une commune socialo-communiste comme celle de Gennevilliers qui n'a elle, à offrir, que ses alignements de HLM ou les jeunes habitants n'ont rien à faire que d'occuper les halls d'entrées, traîner dans les Cités, les caves ou s'évader, parfois en bandes, dans les villes avoisinantes ou les gares SNCF. Ce rêve "humaniste" des Socialistes de Puteaux pour notre ville n'est pas le nôtre ni celui de notre Maire. L'enfer est pavé de bonnes intentions.

Nos jeunes Putéoliens ont de quoi faire à Puteaux pour s'occuper, s'instruire, s'informer, sortir, se divertir, etc. Les Socialistes le savent bien eux, qui votent contre ou critiquent tout ce qui est « Puteaux en Neige, en plage ou Puteaux-quelque chose» ! Devons-nous en avoir honte?
Combien de famille de Gennevilliers aimeraient quitter les " heureuses barres HLM" des "délicieux et enrichissants" quartiers ghettos de leur ville pour venir habiter dans cet « antre infernal de souffrance et d'injustice» que sont les HLM de notre ville? Pour mémoire, 30% de logements sociaux à Puteaux tout de même. Ce n'est pas la ville du Vésinet de la haute bourgeoisie ou habitait l'ancienne Maire communiste de Nanterre!

Depuis de très nombreuses années, la ville de Puteaux a fait le choix de la mixité sociale. Gennevilliers, ville faussement pauvre a, pour des raisons électoralistes, préférée "investir" dans le "tout social", la recherche de subventions permanentes et l'assistanat de sa "population défavorisée" au détriment d'un équilibre social salutaire. Lorsqu'une Commune prend en charge quasiment tous les impayés de loyers, d'EDF, et autres, lorsqu’elle subventionne des familles sur simple demande,  il ne faut pas s'attendre à autre chose qu'à une déresponsabilisation globale pour les plus faibles et les plus nombreux. La Liberté passe par la Responsabilité.
Il faut aider, soutenir mais en aucun assister car l’assistanat produit l’effet inverse désiré. C'est ce que fait Puteaux n'en déplaise aux socialistes incapables de pragmatisme et de tirer des leçons de politique sociale et humaine.
La question de fond est : qu'elle est le rôle d'une commune?
A Puteaux, la population n'a pas fait le choix des ghettos et des Cités! Elle a fait celui du bien être des Putéoliens dans la responsabilité.

J'ai aussi constaté l'absence de contribution de notre Rastignac local, de sa commère Sainte Sylvie et de l'évaporé verdoyant. ! N’auraient-ils plus rien à dire? Ce serait étonnant ! Il est vrai que l'une côtoie le Diable selon les Papistes et que l'autre ne fait pas la différence entre le vert et l'orange. Curieux équipage ces trois là!

Gérard Brazon 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article