Coups de gueule: Giscard d'Estaing-Chirac, un peu de retenue s'il vous plaît!

Publié le 11 Juin 2009


Guerre des mots des anciens Présidents
.
Décidément il ne fait pas bon vieillir chez les hommes politiques. Voilà notre ex Président de la République
Valérie Giscard d'Estaing qui ressasse ses vieilles querelle avec l'ancien Président de la République Jacques Chirac.
Nos deux ancêtres présidentiels continuent à se picorer le nez à l'occasion de la mort de l'indéboulonnable Monsieur
Albert Bernard BONGO devenu EL HADJ OMAR BONGO puis quand son père est mort OMAR BONGO ONDIMBA fonctionnaire des P&T à Brazzaville et adhérent de la CGT avant l'indépendance du Gabon . Comme quoi la CGT mène à tout même à être un dictateur au gabon.
Revenons à nos anciens: Monsieur
Jacques Chirac
aime autant les cacahuètes que les pirouettes politiques. Avec de la bière. Ses convictions sont variables et se mesurent à l'aune du Chiraquisme. En 1981, il fait la nique au prétendant et se présente contre lui.
Déjà en 1974, il avait fait trébucher le vaillant
Jacques Chaban Delmas dans les escaliers qui devaient l'amener aux portes des Présidentielles. Pourtant, Chaban était de son bord politique. Tout cela pour ouvrir la voie à l’ami du moment Valérie Giscard d’Estaing ancien Ministre des finances et auteur du fameux "Oui mais..." qui coûta la Présidence au Général de Gaulle
en 1969. 
Après son petit arrangement entre amis,
Jacques Chirac devient Premier ministre puis, il se fait la malle deux ans plus tard pour des conflits de pouvoir afin d'entrer en opposition avec son ancien compère.  Création du RPR Chiraquien. Mairie de Paris, au nez et la barbe, du Parti Républicain et d’Ornano grand pote de Giscard.

Plutôt que d'assurer la victoire de la droite, il préfèra donc jouer en solo.
Il se fâche avec
Pierre Juillet et Marie France Garraud
son égérie de l'époque qui dira de lui plus tard: "Je le croyais fait du meilleur acier pour les canons, il n'est que de la faïence pour les bidets"! Dur jugement d'une femme déçue. Il n'est pas bon de décevoir les femmes. Surtout de pouvoir.
Cela nous a valu 14 ans de Mitterrandie. Ce socialiste, ancien de la mouvance nationale d'avant guerre, qui branchait des écoutes téléphoniques illégales vers les jolies actrices pour mieux les espionner et a nourri sa courtisane et élevé sa fille au frais de l'état. Plus social tu meurs !
Bref,
Jacques Chirac
finit par se faire élire et nous donna 12 ans de platitude désespérante et 5 ans de socialisme supplémentaire!
2009, le vieux Giscard lui rappelle son possible financement électoral par Omar Bongo en 1981. Pathétique ces rancunes tenaces ! Ces querelles pendant que certains n'ont que 800€ pour vivre.

Pour mémoire, Jacques Chirac a 35000 € de retraite par mois. Son loyer sur les quai de seine parisien est gratuit. Il a un joli Château dont toute la toiture a été refaite au frais du... ministère de la culture. Le bon peuple le salut. Il est gentil le bon peuple.

Giscard ? Je n'en sais rien  mais je ne me fais de soucis pour lui.
Drôle de pays cette France des politiques. Surtout chez les vieux Présidents en retraite.
  Et dire que pendant ce temps là, il y a de braves militants qui continue à tracter, coller des affiches, croirent au grand soir ou à l’aube d’un grand jour et applaudissent encore et encore. Même aujourd’hui...

« Ah les braves gens » disaient le Roi Guillaume de Prusse en regardant la cavalerie française se faire étriller et laminer par les soldats prussiens à la bataille de Reichshoffen en 1870!

Gérard Brazon

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Coups de gueule

Commenter cet article

walkmindz 11/06/2009 19:21

Just a friend from Africa
Entre les réseaux de bienséances et la raison économique, se trouve un territoire vide de sens.
Même le meilleur des partenariats peut toucher à sa fin, à sa faim, plus en temps de crise que de famine.
Depuis que l’anticolonialisme festif a laissé sa place à un mariage de convenance sans amour, la culpabilité d’usage a construit des repentances saisonnières.
La suite ici
http://tiny.cc/1S4nc