Ville de Puteaux: Quatres planches pour mieux vivre à Puteaux.(sourire)

Publié le 20 Juin 2009

Il y a longtemps, à Puteaux, des terrasses existaient ou le badaud pouvait s'installer pour siroter une bière, boire un café et bavarder sous le soleil printanier ou estival. Puis, peu à peu,  toutes les terrasses disparurent ! Volonté de l'ancien Maire de la ville? Repli de la vie sociale en plein air? Prise de contrôle de la télévision et de ses rendez-vous journaliers? Que sais-je? Il n'en reste pas moins que si vous voulez flâner à Puteaux le soir, c'est le désert qui vous attend. A 20h, un cafetier de la rue Jean Jaurés m'avait refusé un petit noir que je voulais boire avec une amie. C'est tout dire. Comment, par exemple, bavarder de la dernière séance en sortant du cinéma de Puteaux? Les Putéoliens qui souhaitent continuer à vivre après 20h, sont condamnés à aller dans un restaurant ou d'aller à la Défense.

Madame le Maire
, Joëlle Ceccaldi-Raynaud
suivant, si ce n'est précédant, les avis du Conseil Économique et Social de la ville (CESLE) décida d'enclencher une spirale vertueuse en installant "Les Planches" sur l'esplanade de la Mairie. 
Chacun peut désormais dans un cadre sympathique, aller s'installer sous des tonnelles, manger une glace, boire un verre, se donner rendes-vous, etc..
Les commerçants ayant la possibilité de d'installer une terrasse suivront-ils l'exemple municipal?
C'est l'avenir qui nous le dira! Même si je sais que les initiatives publics ont bien du mal à compenser les initiatives privés.
En attendons, saluons cette volonté de faire vivre la ville, de rendre de la vie sociale dans la cité dans le plus beau sens du mot.
Pourquoi pas une agora?
Gérard Brazon

Sur des photos de Gérald Lambilliotte.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

elisabeth 21/06/2009 10:29

Bonne initiative ! bon dimanche

Florent 21/06/2009 01:21

Espérons très fort qu'il y aura un déclic. Ca ressemble à du gâchi de penser qu'on dépense autant pour enbellir Puteaux et qu'il n'y a pas un peu plus de vie passé une certaine heure, ni de terrasses sur lesquelles on a envie de boire un verre ou de manger.

Bien sûr, on souffre de la proximité de Paris, qui continuera à être le lieu de rencontre de prédilection, surtout quand on donne rendez-vous à des amis qui n'habitent pas Puteaux; mais on doit avoir un peu de vie aussi à Puteaux. A noter qu'il faut aussi favoriser les liens avec La Défense et, quand cela sera fait, favoriser la construction d'hôtels à mi-chemin entre La Défense et le centre-ville de Puteaux car je suis sûr que les touristes qui choisiront ce type d'emplacement contribueront à faire vivre notre centre-ville.