L'Ayatollah et l'Arabie Saoudite donnent des leçons à Nicolas Sarkozy. Inconvenant!

Publié le 26 Juin 2009

Inconvenant autant qu’incroyable ! Nous assistons à une levée de bouclier des tenants de la Burqa, du Niqab et autres voiles intégristes. Le grand Ayatollah Fadlallah  le plus influent des religieux chiite libanais exige que le Président Nicolas Sarkozy reconsidère sa position sur la Burqa.

Le religieux, (sans rire) accuse notre Président de la République  « d’opprimer la femme et de porter atteinte à sa volonté et à sa liberté de choix lorsqu’on lui interdit de choisir ses vêtements ». Les Droits de l’homme au secours de la dictature religieuse.

La Burqa qui est un « cercueil » comme le dit Madame Fadala Amara serait donc l’expression de la Liberté des femmes.

Cet Ayatollah libanais n’a pas su exprimer la même sollicitude envers la pauvre Néda assassinée dans une rue de Téhéran lors d’une manifestation de protestation sur les élections présidentielles truquées en Iran. Il poursuit « cette attitude est une violation des libertés ».

Inconvenant autant qu’incroyable de lire la position du ministre des affaires étrangère Turque Monsieur Egemen Begis qui ne dit pas qu’il est pour la Burqa (Heureusement) mais... « Je crois aux droits de l’homme et si quelqu’un veut s’exprimer en portant le voile, ce n’est pas un problème. Chacun devrait être libre de choisir ». Et c’est ce pays « laïc » qui souhaite intégrer l’Union Européenne. Toujours cette même utilisation des « Droits de l’homme » pour mieux valider la perte des droits de la femme.

Inconvenant autant qu’incroyable que la presse Saoudienne s’émeuve des propos de Nicolas Sarkozy alors que celui-ci, et je le regrette, n’a rien dit sur les 75 coups de fouets et les 4 ans de prison envers une femme de 75 ans pour cause de mixité.

Sans compter les agissements de la police religieuse sur l’interdiction faîte aux femmes de circuler seule ou de conduire une voiture. Qu’il est interdit pour un chrétien, un juif de pratiquer sa religion en Arabie Saoudite. Que les françaises sont obligées de se couvrir dans la plupart des pays musulmans. Qu’aucun non-musulman ne peut pénétrer à la Mecque. Comment osent-ils nous donner des leçons ?

La Saudi Gazette se permet de faire une comparaison de morale publique et de décence entre une femme portant la Burqa et une autre portant le Bikini !

Nous somme sur une autre planète c’est évident. Où sont ces bien-pensants de France ?

Le Président Nicolas Sarkozy fait l’objet d’attaques personnelles et de commentaires ignobles sur sa vie privée en réponses.

S’il fallait une preuve de la montée de l’islamisation sournoise en France et bien c’est fait ! Mais partout dans le monde, l’intégrisme monte en puissance. Au Québec, à Montréal, les rues sont envahies de femmes voilées au grand dam des féministes qui commencent désormais à véritablement s’inquiéter sur la politique de « l’accommodement »

En France, une commission d’enquête parlementaire devrait voir le jour pour cerner ce « choix vestimentaire ». Elle fût demandée par des Députés de l’UMP, des Socialistes et des Communistes. Le Conseil Français du culte musulman (CFCM) proteste et dénonce le risque de « la stigmatisation de l’Islam et des musulmans de France ».

« Un argument spécieux pour inviter à se taire » comme le dit Ivan Rioufol dans son édito du Vendredi dans le Figaro.

Le fond du problème est bien le partage de nos valeurs. Dès lors qu’une partie de la communauté nationale refuse d’accepter ces valeurs, il y a risque de conflits. Et, jusqu’à la preuve du contraire, la communauté nationale est la France, ses traditions, son histoire et des valeurs issues des lumières et des Révolutions.

Ce n’est pas à la communauté française de se plier aux règles des nouveaux arrivants mais ceux-ci qui, en voulant vivre en France, doivent accepter et intégrer les valeurs de la France.

La religion musulmane doit-être respectée en France comme toutes les autres. Pour autant, les religions, dans leur ensemble comme la musulmane, doivent respecter le pays d’accueil et de vie. Pour l’exemple, de nombreux chrétiens catholiques ou protestants, n’approuvent pas les lois sur le divorce, l’avortement, etc. Mais ces lois s’appliquent au nom de la France et dans l’intérêt de tous les citoyens.  C’est cela la communauté française. Des lois communes, des libertés partagées, une égalité des sexes, une mixité comprise.

L’Islam ne peut exiger un traitement particulier sous le prétexte de coutumes et de « lois islamiques ». Non seulement elle ne le peut pas mais, elle n’en a pas le droit ! C’est le défi républicain de demain.

Les intégristes musulmans doivent savoir qu’ils ont en face d’eux une communauté forte qui ne leur passera rien. C’est du moins mon espérance !

Les musulmans modérés et laïcs doivent être rassurés. Ce n’est pas leur religion qui pose problème mais bien les soi-disant représentants de leur culte qui refusent l’application de nos lois républicaines d’égalité et de liberté des femmes et des hommes.

Eux qui refusent que les femmes puissent être soignées, accouchées, servies par des hommes et qui considèrent la femme comme un meuble, (lire Kadhafi) ou un être inférieur.

Eux qui ne reconnaissent pas le libre arbitre de la femme et son libre choix.

J’ai envie de dire à ces musulmans modérés et laïcs: Faîtes savoir à tous les français y compris en manifestant dans la rue que l’islam que vous voulez vivre n’est pas l’islam de l’obscurantisme ! Vivre en France est une chance ! Être Français est un choix, une volonté !

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article