Politique: La burqa, le niqab, une atteinte à la dignité de la femme!

Publié le 30 Juin 2009

Hier soir, une excellente émission à la télévision.  "Mots Croisées" sur la Burqa et le Niqab.
Madame Elisabeth Badinter et Madame Fadela Amara comme participantes les plus connues du public. Une Fadela Amara extraordinaire dans son engagement qui en aucun cas n'a baissé la garde sur les droits de la femme. Face à elle, un Directeur de l'observatoire du religieux: petit bourgeois bon teint et bien pensant qui parle de la liberté de la femme et de la peur d'une France frileuse.

Nous avons pu voir une gamine de 19 ans catholique d'origine, convertie à l'Islam comme son frère et portant le Niqab. Cette gamine qui à mon sens est mal remise de son adolescence, nous faisait part de sa « liberté » de porter le Niqab obéissant en cela dit-elle, à sa religion.

Peut-on ou non porter la Burqa ou le Niqab en France? Toute l'émission se basait sur cette question.

Quel ne fût pas mon étonnement de voir que ce sont toujours ces petits bourgeois bien pensant qui ignorent tout de la vie des femmes en tant que femmes mais aussi la vie de femmes dans les Cités ou règnent des petits imams locaux traditionnalistes et fondamentalistes très actifs.

Quel ne fût pas mon étonnement d'entendre ce Directeur de l'observatoire religieux dire que si la femme subit de la part de son environnement une obligation de porter le voile, il lui suffit de porter plainte auprès des autorités de la République.
 

Lamentable cette méconnaissance des réalités familiales, du poids du rôle du père et des frères et pourquoi pas le dire, puisque c'est vrai, de la peur qu'une jeune musulmane peut avoir envers ses frères et pères sans compter la complicité passive des mères.

Faut-il rappeler ces jeunes filles envoyées au bled pour un mariage forcé, celle battues par leurs frères. Celle tuées pour l’honneur de la famille ? Je connais des femmes algériennes mariées de force et la souffrance qu’elles ressentent encore vingt ans après. Croit-il vraiment ce qu’il dit ce Directeur?  

Bravo à Madame Fadela Amara d'avoir remis à niveau ce triste sire. Elle a rappelé d'ou elle venait, qui elle était, (fondatrice de Ni pute Ni soumise) ce qu'elle avait fait, sur quel terrain elle avait travaillé. Elle a dit la supplication des jeunes filles d'origine du Maghreb et d'ailleurs pour donner une réponse légale (La Loi) à tous ces apprentis dictateurs religieux. Nous pouvons les voir désormais déambuler dans nos rues de Puteaux et d’ailleurs. Dans les Centres Commerciaux comme ceux de la Défense.

Elle a dit la demande forte de ces musulmans femmes mais aussi hommes, honteux de voir leur religion traduite si ce n’est réduite à la Burqa et au Niqab venant tout droit du moyen âge le plus obscur. Même cette adolescente voilée disait que c'étaient les Maghrébins qui étaient les plus virulents envers elles. C'est tout dire.


Comme Mesdames Fadela Amara et Elisabeth Badinter, je demande l'interdiction de ces vêtements discriminatoires pour la femme. Il y a des Libertés inaliénables. 

La Liberté des femmes passent par l'égalité des sexes, la mixité des emplois et l’égalité de traitement. Madame Fadela Amara a conclu le débat en affirmant à peu prés ceci:
L'islam a rendez-vous avec son avenir en croisant le pays des droits de l'homme. C'est une chance pour l'Islam pour entrer dans la modernité. C'est aussi l'espoir des musulmans qui nous regardent et qui vivent dans des pays musulmans.
Bravo Madame Fadela Amara, cela nous change du discours de cette gauche qui n’a rien comprise qui nous parle sans cesse d’une chance pour la France. Vous l’avez quitté et c’est un bien pour la France. Merci Madame Elisabeth Badinter de votre présence, de votre caution, merci à tous ceux qui participent à ce combat pour la liberté des femmes.

Merci à Nicolas Sarkozy d’avoir mis cette femme au gouvernement.
Je vous invite à lire un billet intéressant sur le blog de Gérald Lambilliotte.

Gérard Brazon

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Gerard Brazon 30/06/2009 18:52

D'ou l'importance du débat d'hier et la défense qu'a faîte Fadela Amara de la femme musulmane et des droits des femmes en général. Car enfin, à part affréter des gargos entiers, des avions et avoir l'accord de tous les pays musulmans je ne vois comment l'on pourra faire partir si toutefois ils en avaient l'envie les musulmans installé en France depuis plusieurs générations et des femmes et des hommes qui, comme Fadela Amara, sont parfaitement intégrés à la société et aux valeurs de notre République. Par contre, que la société française soit intransigeante et impitoyable avec les dérives ou les volontés de faire de la religion musulmance une exeption française me paraît nécessaire. Toute personne qui ne se sent pas bien en France est libre de pratiquer et de vivre sa religion dans un pays qui l'acceptera. La France n'est pas le pays qu'il faut à ces doctrinaire religieux. La Burqa et le niqab ne sont pas la bienvenue en France ni d'ailleurs les religions qui souhaiteraient transformer ou adapter nos lois républicaine. La France est laïque.
Merci de bien comprendre mon point de vue. Pour moi toutes les Fadela Amara sont les bienvenue.
Gérard

Alain Legrand 30/06/2009 16:45

Fadela Amara est comme TOUS les adeptes de Mahomet : elle ne VEUT PAS que les non-musulmans sachent ce qui est écrit NOIR SUR BLANC dans le coran.

Car la VRAIE question est la suivante :
Le voile, niqab, burqa etc. est-il prescrit par le coran ?

Pour le savoir il suffit de SAVOIR LIRE, et de LIRE LE CORAN, c'est tout.

Quand on lit le coran, on constate que pour la sourate XXXIII (33) verset 57 (ou 59 pour les versions utilisant la numérotation post-1923) TOUS LES TRADUCTEURS donnent grosso-modo à peu près la MEME traduction :

Kasimirski
57. 0 Prophète ! prescris à tes épouses, à tes filles et aux femmes des croyants d'abaisser un voile sur leur visage. Il sera la marque de leur vertu et un frein contre les propos des hommes. Dieu est indulgent et miséricordieux.

Savary :
59. 0 Prophète ! prescris à tes épouses, à tes filles et aux femmes des croyants d'abaisser un voile sur leur visage. Il sera la marque de leur vertu et un frein contre les discours du public. Dieu est indulgent et miséricordieux.

Mohammed Hamidullah :
59. Ô Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles : elles en seront plus vite reconnues et éviteront d'être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

André Chouraqui :
59. Ohé, le Nabi, dis à tes épouses, à tes filles et aux femmes des adhérents, de resserrer sur elles leur mante, c’est pour elles le moyen d’être reconnues, et de ne pas être offensées, Allah, clément, matriciel.
[Note : Mante = ample cape à capuchon froncé porté par les femmes. Définition du Larousse 2005, page 661.
Un capuchon, c'est pour couvrir la tête. S'il n'y avait pas besoin de se couvrir la tête, le traducteur aurait utilisé le terme cape ou ample cape et non pas mante.]

Université Al Azhar :
59 Ô Prophète, dis à tes épouses, à tes filles et aux femmes des croyants de se couvrir le corps avec des robes amples. Grâce à cette tenue, on reconnaîtra qu'elles sont des musulmanes et ainsi elles ne seront pas agressées. Allah est Miséricordieux et Il accorde Son pardon à celui qui a renoncé à ses péchés.
[Note : corps = organisme de l'homme, de l'animal ; partie matérielle de l'être humain. Définition du Larousse 2005, page 296.
La tête fait partie du corps qui va de la plante des pieds au sommet du crâne et au bout des doigts.]

Conclusion :
Ceux qui disent que le coran ne prescrit pas le voile, ni la burqa etc. n'ont pas lu le coran ou SONT DES MENTEURS.

Le coran IMPOSE bel et bien aux musulmanes de se cacher sous ce que l'on peut qualifier du terme générique de "rideau portatif".
Il n'y a pas de secret : s'il n'y QUE les musulmanes à s'accoutrer de la sorte c'est FORCEMENT que cela est lié à l'islam DONC au coran puisque le coran est la source de TOUT l'islam.

PLUS l'ISLAM est FORT à un moment et à un endroit, PLUS les FEMMES ont PEUR des représailles de l'islam si elles ne s'imposent pas librement le rideau portatif prescrit par le coran, et elles se l'imposent librement le PLUS intégral possible à ce moment là et à cet endroit là afin de se protéger le plus possible : c'est LA BURQA.

MOINS l'ISLAM est FORT à un moment et à un endroit, MOINS les FEMMES ont PEUR des représailles de l'islam si elles ne s'imposent pas librement le rideau portatif prescrit par le coran, et elles se l'imposent librement le MOINS intégral possible à ce moment là et à cet endroit là : c'est LE VOILE.

Là où l'ISLAM est si FAIBLE qu'il n'a AUCUN pouvoir de représailles, les FEMMES n'ont pas DU TOUT PEUR des représailles de l'islam si elles ne s'imposent pas librement le rideau portatif prescrit par le coran, et elles ne s'imposent librement AUCUN voile.

La LONGUEUR du VOILE mesure la PUISSANCE de l'ISLAM à un moment donné et à un endroit donné. Inversement, c'est aussi la mesure de la FAIBLESSE de l'ETAT.