Les blogs comme contre pouvoir! Pour la diffusion des idées et la liberté d'expression.

Publié le 4 Juillet 2009

Lu sur le blog d'Yvan Roufiol chroniqueur au Figaro est l'un des trop rares journalistes qui ait gardé le sens des réalités et sa liberté d'expression. Il est souvent vilipendé pour sa franchise mais la vérité est révolutionnaire disait George Orwell
 et trop souvent dans ce pays qu'est la France, celui qui dit la vérité est assassiné politiquement.
Gérard Brazon

Extrait
(...) Incompétence et malhonnêteté
ont été sanctionnées, l'autre jour, à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais). Dans cette ancienne cité minière, la liste de Marine Le Pen est arrivée en tête au premier tour des municipales (39,34 %), devant une gauche divisée (20,19 % et 17,01 %) et une UMP ridiculisée (4,34 %). Une gestion désastreuse, qui a doublé les impôts locaux, ajoutée aux malversations de l'ex-maire PS, en détention provisoire pour détournement de fonds, faux en écriture et favoritisme, sont les effets d'une inconséquence politique. Or, elle a encore ses avocats.

La droite parlementaire a raison de redouter une victoire de l'extrême droite, ce dimanche au second tour. Mais elle a tort d'apporter son soutien à un "front républicain" pour partie faisandé ou décrédibilisé. Quand Jean-François Copé, Xavier Bertrand, Dominique de Villepin, appellent à "faire barrage au FN", laissant le PC réciter "le ventre encore fécond de la bête immonde", ils se trompent de combat. Ce n'est pas en soutenant ceux qui ont permis cette première victoire du FN que ce parti brutal sera contenu. C'est son nouvel électorat, excédé, qu'il faut écouter.

L'UMP aurait mieux fait de s'abstenir. Même si elle gagne, après-demain, son pari de mettre en échec le FN sur cette terre socialiste, son choix de cautionner un PS local indéfendable pourrait bien consolider la méfiance que portent les citoyens à leurs représentants. "Attention, les idées d'extrême droite dans ce pays ne sont pas mortes", prévient avec justesse Pierre Moscovici (PS). Mais voir ces idées portées par un électorat historiquement de gauche devrait inciter au questionnement.
(...)
L'insouciance de l'État face à l'immigration de peuplement fait partie de ces attitudes incomprises par une partie de l'opinion. Celle-ci, souvent retranchée dans l'abstention, reste un possible renfort pour une extrême droite dédiabolisée par Marine Le Pen. Quand al-Qaida menace de se venger de la France parce qu'elle stigmatise la burqa, tandis que les violences se multiplient dans les cités, ces faits soulignent des défaillances publiques persistantes. Dans la nuit de mardi, le conseiller du président, Henri Guaino, qui accompagnait incognito une patrouille de police en Seine-Saint-Denis, a vu sa voiture prise au piège et caillassée : "J'ai eu la sensation d'une violence énorme." Mardi, Libération décrivait l'accablement de Grecs qui, après avoir cru à la société multiculturelle avouent, comme cette femme de gauche parlant de son quartier à Athènes et de "l'emprise de la religion musulmane sur notre quotidien " : " La situation n'est plus tenable (...). C'est au quotidien que nous vivons ce "choc de civilisation". " Ceux qui, en France, fuient les banlieues ne disent pas autre chose. Qui les écoute ? (...)
Lire le texte complet sur: http://blog.lefigaro.fr/rioufol/

Qui les écoute en effet?
Sûrement pas le personnel politique français de droite comme de gauche aux affaires ou non qui est encore tétanisé par l'idée d'être rangé dans la catégorie des fascistes, racistes, xénophobes et autres islamophobes. Ridicule et pitoyable. 
Seul le Président Nicolas Sarkozy a su faire bouger les lignes. Il n' a pas été élu uniquement sur son programme économique mais bien sur son franc parlé. Mais qu'en sera t'il demain ?
Bien entendu aucun echo sur les blogs du MoDem et du Parti socialiste de Puteaux. Et pour cause, ils préfèrent taper sur le Maire de la ville et souligner les "incompétences, les arrogances", comme ils disent, d'une femme Maire de Puteaux qui non seulement est bien gérée mais n'a pas de dettes.
Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article