Politique: La technique du Python Sarkozyste.

Publié le 6 Juillet 2009

Le Président de la République Nicolas Sarkozy a demandé à Monsieur Alain Juppé ancien premier ministre de Jacque Chirac et à Monsieur Michel Rocard ancien Premier Ministre socialiste de François Mitterrand, qui l’ont accepté, de présider une commission chargée de réfléchir aux priorités justifiant un effort exceptionnel d’investissement, afin de préparer l’avenir de la France. Cette commission procédera à de larges consultations et formulera avant le 1er novembre 2009 des propositions sur le choix des priorités que le gouvernement arrêtera ensuite. Le Président de la République recevra MM. Alain Juppé et Michel Rocard aujourd’hui à 19h00 nous informe la Présidence. Lorsque je disais à des "Net-amis" du MoDem que pendant que Monsieur  François Bayrou était empêtré dans son égo, son parti politique ainsi que les socialistes et autres opposants sont totalement asphyxié par la politique de Nicolas Sarkozy. Ce diable d'homme a trois tours d'avance. Même si je n'apprécie pas toujours les avances vers "les ténors" de la gauche, je suis bien obligé de reconnaître que depuis, il n' y a plus d'opposition qui vaille dans ce pays. C'est donc à une véritable révolution de la pensée et du mode d'action que les opposants de Nicolas Sarkozy devront se plier. Il les oblige, à travers un véritable déchirement intellectuel et politique, à revoir toutes leurs copies? Déjà, peu de français croient en une victoire de la gauche aux élections présidentielles de 2012. A peine 62% pour les socialistes (dixit Libération). C'est tout dire. En seront-il capables?
Pendant ce temps certains dinosaures de la gauche radicale rament et croient encore au grand soir. Il se vivent au 19ème et début 20ème sans avoir réaliser que Lénine est mort en 1923 laissant un idéal socialiste transformé en camps de concentration communiste par essence.
Ville de Puteaux:
Conseil municipal habituel dans sa tenue. Je n' y ai pas mis les pieds depuis les dernières élections municipales. Rien de neuf semble t'il. J'avais dit à l'époque, lors de cette bataille électorale, tout le mal que je pensais de ces candidats.  De leur liste il ne reste, après les scissions, qu' "Alternance de Puteaux". Ils sont le désespoir d'un Modem atterré par ces représentants d'une opposition  qui ne fait que s'opposer sans rien véritablement proposer. Toujours cette même asphyxie de l'opposition.
Lire le billet de Frédéric Chevalier la dessus. Il y eu l'inauguration du Vélib à Bellini à laquelle je ne me suis pas rendu pour cause d'obligations personnelles.
Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article