Le BAC 2009. Un simple examen de routine ou une mascarade?

Publié le 6 Juillet 2009

Lu sur l'excellent blog de mon ami Paul Vaurs. 
La mascarade du bac 2009.

"Voici celui qui m’a été rapporté par une collègue qui participait, à contrecœur d’ailleurs, à l’une de ces réunions d’entente organisées partout en France, dans les lycées centres d’examens : la coordonnatrice a annoncé aux professeurs présents que la note minimale susceptible d’être donnée était… 10 ! Oui, la moins bonne copie doit tout de même être gratifiée de la « moyenne »… Et cette coordonnatrice d’ajouter que le jury et elle-même, à qui les collègues devaient rapporter leurs notes au fur et à mesure des corrections par téléphone ou par courriel, se réservaient le droit d’augmenter les notes qui ne correspondraient pas à cette exigence !"
(...)

"Cette hypocrisie, ajoutée aux multiples incidents de cette année dans l’organisation des épreuves, les erreurs à répétition et les changements de sujets (pour cause de « fuites »…), me révulse. Les élèves en sont d’ailleurs les premières victimes car, du coup, la bonne réputation de « leur » bac est absolument défaite, et il suffit d’entendre ce qui se dit au comptoir des cafés et dans les salles de profs pour bien le saisir. Résultat : la véritable sélection se fait après le bac, dans des conditions qui laissent alors les «  exclus » sur le carreau avec la terrible impression de trahison.

Oui, vraiment, quel gâchis !"
Lire l'ensemble du billet sur
http://www.innovation-democratique.org/La-mascarade-du-bac-2009.html

Faut-il ajouter que cette mascarade date de l'époque de Laurent Fabius premier Ministre socialiste de François Mitterrand qui voulait que 80% d'une génération ait le BAC. Cette mascarade s'est poursuivi sous la droite qui a peur de son ombre.
Ce sont les étudiants en première année de Faculté qui trinquent. Les échecs sont légions et la rage d'avoir un BAC dévalorisé est énorme.
Dans la rubrique "l'enfer est pavé de bonnes intentions" j'ajoute: A trop vouloir satisfaire, emmène aux enfers.  Coupables mais pas responsables!
Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article