Socièté: Les Prisons Hollandaises sous régime Halal.

Publié le 24 Juillet 2009

Libération ne cesse pas de m’étonner. Ce journal autrefois symbole d’une gauche anarchisante, voire libertaire qui est devenu avec le temps plus gauche socialiste que protestataire fait des articles étonnant pour ne pas dire détonnant. Dans n’importe quels journaux ou hebdomadaire classés à droite par la gauche bien pensante et les bobos en mal de révolutions, l’article sur les prisons néerlandaise passerait pour de la provocation d’extrême droite voire, subirait l’accusation de fasciste. Comme quoi, il est bon de lire Libération pour avoir de l’information quasi interdites par l’auto censure au Figaro ou ailleurs, tétanisés qu’ils sont, par l’accusation possible de journal fascisant.


Qu’en est-il du sujet?

Doit-on autoriser le porc dans les prisons néerlandaises ou séjourne une majorité de musulmans ? Rien de moins, Mazette !

Un sujet qui, en France, vaudrait les foudres des antis racistes de toutes sortes. Heureusement, c’est Libération qui, s’appuyant sur le journal hollandais De Telegraaf nous relate l’affaire et fait un article en page 10 s’appelant : les prisonniers à bon porc.

En effet nous dit Libération, un prisonnier néerlandais de la prison de Sittard une petite ville de Limbourg dans le sud du pays s’était lassé des plats à base de bœufs et de mouton saigné à la façon Halal. Son avocat, Sojoerd van Berge Henegouvwen, a plaidé pour la liberté de religion garantie par la constitution. Mon client veut simplement des boulettes de viande, ces traditionnelles gehakballejes que consomment les familles néerlandaises. Et de demander 25€ de dommages et intérêts pour chaque repas halal servi à son client contre son gré. Après enquête express à la prison de Sittard, le 26 Juin, le ministère de la justice a réhabilité le cochon dans le menu des détenus.

Comment en sont-ils venus à interdire le cochon ? Commander deux types de menus différents, alors que les que la majorité de la population est composé d’allochtones musulmans, a d’abord paru trop cher au ministère de la justice.

Une position sur laquelle désormais, le garde des sceaux Hirsch Ballin est revenu.

Bien entendu, cela fait scandale chez nos amis Hollandais qui ignoraient tout de cette mesure. La droite populiste s’est emparée du dossier nous dit Libération ! C’est le contraire qui aurait été étonnant.

Qu’en est-il chez nous en France quand on sait que nos prisons sont aussi occupées par une majorité allochtone comme dit Libération ?  Ma foi, je l’ignore (si quelqu’un le sait, qu’il me le dise en commentaire)

Je sais déjà que les écoles publics du nord de Marseille ne servent plus de porc sur la table de nos élèves du fait de la majorité très notable d’enfants de confession musulmane. Petit arrangement entre le rectorat et les imams de ces quartiers ?

Si Libération journal à la libre pensée qui ne se prive pas de dénoncer les dérives des uns et des autres se fait l’écho d’une affaire qui scandalise les Hollandais, je peux à mon tour, s’en me faire taxer d’islamophobie par un pseudo journaliste, me faire l’écho de cet article ! Je trouve, encore une fois, très curieux ce silence médiatique des journaux télévisés sur cette affaire alors qu’ils sont si rapides à dénoncer le travers des prisons françaises.

En Hollande, dixit Libération, le niveau de confort des prisons est élevé avec des cellules individuelles, l’accès internet, les clubs vidéos et les salles de sport. En 2005 poursuit Libération, à la suite d’un reportage du De Telegraaf sur la belle vie menée par certains détenus, la prison de Esserheem avait fermé son bar, le club 21, qui servait de la bière sans alcool mais aussi des cigares, du homard et des steaks saignants !
Ah ces salauds de populistes, de vrais fachos vous ne trouvez pas?

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article