Politique: L'Immigration! Mensonge d'état selon "Yvan Rioufol" et "Marianne".

Publié le 25 Juillet 2009

De nouveau un étonnant article d’Yvan Rioufol sur son Blog.
Ce chroniqueur du Figaro n’a pas la langue dans sa poche.
Etre libre penseur vous expose à la vindicte. Avoir du mordant dans l’écriture et le discours ne plaît pas à tous, loin s'en faut. 
La vérité n’est pas bonne à dire au petit peuple. Celui qui dit la vérité est exécuté c’est bien connu ou alors, éloigné, mis dans un placard. On apprécie son franc parlé certes, mais pas dans les salons ou  on cause bien. Là ou on ferme sa gueule la plupart du temps. Par trouille, par intérêt, par habitude aussi. La langue est tellement habituée à lécher la chaussure!  Yvan Rioufol n’est pas de cette trempe là.
Mais il n’est plus le seul à dénoncer les silences de nos gouvernants et autres médias. Marianne qui est réputé pour son anti Sarkozysme primaire et pour ses propos bien en dehors du politiquement correct habituel, tape dans le nid de guêpes de la bien pensance. Cette autruche du non dit de gauche comme de droite.

C’est contre l’INSEE cette fois que Marianne exerce ses canines pointues et à juste raison !

Lisez attentivement ce qui suit : (Voir le tableau en fin de billet)

 

L'immigration, un mensonge d'Etat

 

Ivan Rioufol le 24 juillet 2009 10h57 | Lien permanent | Commentaires (121)

Par La désinformation officielle sur l'immigration et son ampleur, que j'ai dénoncée en 2007 dans La fracture identitaire (Fayard), est un scandale qui perdure et interdit toute politique lucide face à cette possible bombe à retardement. Une fois n'est pas coutume, Marianne se fait, cette semaine, l'utile écho de cet aveuglement volontaire, dans un  article intitulé :
Immigration: l'Insee aurait-elle peur des chiffres ?
L'hebdomadaire y rappelle les conclusions d'une étude
des démographes Michèle Tribalat et Bernard Aubry.

Le document fait état de 37% de jeunes d'origine étrangère en Ile-de-France, de plus de 60% dans une vingtaine de villes, d'une explosion du nombre de jeunes originaires d'Afrique sub-saharienne, d'une proportion de jeunes d'origine étrangère en très forte hausse dans l'ouest de la France.
Mais c'est dans la revue Commentaire, et non dans une publication de l'Insee, que cette étude a trouvé refuge. Michèle Tribalat : "L'Insee préfère ne pas informer plutôt que de risquer de publier une nouvelle sensible. Par peur de réveiller le racisme en France".

Ce syndrome persistant du politiquement correct est, comme toujours, animé des meilleures intentions. Mais il se révèle indéfendable quand il en vient à camoufler volontairement des réalités, voire à les sous-estimer. Je ne résiste pas à rappeler l'hilarante étude de François Héran, directeur de l'Ined (Institut national d'études démographiques), qui en 2004 avait publié un rapport, largement médiatisé, assurant : "La France n'est pas un pays d'immigration massive".

Depuis, François Héran n'a jamais cessé d'être promu, en remerciement d'une telle perspicacité, tandis que Michèle Tribalat n'a jamais cessé d'être placardisée.

Le plus étonnant reste la passivité des médias, qui n'ont pas jugé utile jusqu'à présent (mais Marianne semble se réveiller) de dénoncer ces opérations de propagandes menées par l'Insee et l'Ined, avec l'aval des pouvoirs publics, et constitutives selon moi d'un mensonge d'Etat.
Yvan Rioufol
http://blog.lefigaro.fr/rioufol/2009/07/limmigration-un-mensonge-detat.html


Marianne
http://www.marianne2.fr/Immigration-l-INSEE-aurait-t-elle-peur-des-chiffres_a181537.html

Rien de moins
. Vous pouvez suivre ce débat sur le blog d’Yvan Rioufol. Faut-il croire que les Français se réveillent ? Très honnêtement, j’en doutes tellement ils sont dans état de somnolence profonde et d’ignorance face aux réalités, disons-le simplement, d’un repeuplement accéléré.  Face à une immigration qui n’a pas eu le temps de s’intégrer tranquillement comme ont pu le faire d'autres vagues bien avant eux.
Une immigration qui a tendance, naturellement, à recopier les modes de vie et les us et coutumes du pays d’origine.
Pas le temps pour les plus jeunes de s’adapter et d’admettre les lois et les règles du vivre ensemble de la République que déjà il y a de nouveaux arrivants qui remettent tout à plat. 


Qu’en sera-t’il à l’heure ou déjà, des Municipalités se fourvoient à courte vue en favorisant telles communautés par rapport à telle autres en fonction de leur poids électoral future en vue des élections prochaines.

A mon sens, ces responsables politiques devraient être plus prudents car, ce qu’ils peuvent, espérer gagner avec l’un, ils pourraient sans doute le perdre sans le soutien des autres. D'autant que l'on sait toujours ce que l'on a et jamais ce que l'on aura!

Gérard Brazon

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article