Ecriture: Il y a des pépites d'or, même en Algérie. L'autodérision.

Publié le 4 Août 2009

En France la critique est aisée. En France on aime à se moquer des uns et des autres! Rarement de soi. En France, pour un allemand c'est le paradis sur terre mais, les Français pensent qu'en France ils sont les meilleurs, les plus intelligents, les plus fins d'esprits et que c'est en France que les femmes sont les plus jolies.
En France, la vérité et l'humour acidulé et caustique n'est pas aimé. N'est même pas recommandé. Depuis quelques années, les français sont entraînés à aimer le gras, le graveleux, le lourd, le cul et les blagues à deux balles. C'est bien connu, le français vit avec un béret et une baguette de pain mais il ne dort pas avec son béret (Aucune étude sur la baguette. On suppose qu'il la mange avec du gros vin rouge qui tâche). Le français est lourd, hargneux et chauvin. Donc c'est un beauf! Il suffit d'allumer la télévision, d'écouter une émission de divertissement et d'entendre un animateur pour s'en rendre compte.

Ailleurs, en Algérie, sur la bloogosphère, J'ai trouvé un poème de
Kamal Daoud. Un journaliste
arabe travaillant à Oran. Il m'a laissé stupéfait. En France, pays des libertés comme chacun le sait (sourire), aucun journaliste n'aurait osé le reprendre de peur du politiquement incorrect. Aucun n'aurait manié, de toutes les façons, cette auto dérision de cette manière au sujet d'une race, d'une couleur ou d'une religion! 
Je vous le laisse le découvrir:
  Quand un homme, un journaliste, un poète peut écrire, éditer ce genre de poèmes sans s'attirer les foudres de la censure du politiquement correct, je me dis qu'il y a de sérieux espoir pour l'Algérie.
Ce n'est pas en France que l'auto dérision se verrait consacrées de cette manière!
Chez nous c'est plus près du masochisme systématique que de l'humour.
Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article