Socièté: des jeunes en vacances humanitaires à Royan.

Publié le 12 Août 2009

Royan Août 2009: La jeunesse en vacances s'amuse et fait des siennes?  
Non, c'est tout simplement dans le cadre habituel désormais qui, chaque été , fait que des organismes ayant le coeur sur la main et la fleur aux dents mettent en place souhaitent offrir à des jeunes issus des Cités des "vacances à la mer"!
Mais voilà, à Royan, cela dérape. A Royan hier, les médias font part d'une information (on va pas s'en plaindre) qui mets en cause des expéditions punitives contre "ces pauvres jeunes qui n'ont jamais vu la mer"! 
Pourquoi? Tout simplement parce que certains habitants de Royan n'ont pas encore compris que cette "jeunesse défavorisé" issu des "banlieues difficiles" sont "des victimes" de la société et exprime "un mal-être" et une "colère justifiée" venant de "la persécution policière"!  En fait, il est clair que ces habitants n'ont pas été vacciné par les campagnes des médecins de l'humanitaire médiatique et politique.
Ces jeunes (une quinzaine de 15 à 22ans) venant de l'Essonne on voulu s'intégrer chez les provinciaux en mettant en place les règles et les lois de leur Cité en offrant "d'une manière toute pacifique" du shit et de la drogue. Leur enthousiasme et leur volonté manifeste de s'intégrer n'ont pas été accepté par les vilains autochtones. Particulièrement les commerçants et les forains. On se demande pourquoi? C'est vrai quoi, ils sont jeunes ces petits et plein d'initiatives!
Donc, le résultat fût une expédition punitive contre cette pauvre jeunesse qui fût raccompagné (poliment j'espère) par la police à la gare de Royan pour un retour dans l'Essonne.
Que faut-il en penser?
Est-ce que dans l'Essonne les autochtones sont plus tolérants ou mieux formatés par le discours "humanitaire"?
Extrait de l'article du Figaro:

Un vent mauvais s'est abattu ces derniers jours sur le centre-ville de Royan (Charente-Maritime), où les agissements d'une bande de jeunes originaires de l'Essonne ont suscité la colère des commerçants locaux et de certains vacanciers. Lundi, une expédition punitive orchestrée par une trentaine de forains a même dû être empêchée in extremis par les policiers du commissariat local. Dans la foulée, les sauvageons ont été raccompagnés au train, direction Paris. Mais, à en croire la rumeur locale, certains d'entre eux auraient promis de revenir bientôt dans l'espoir de laver l'affront.

Tout va bien en France, dormez tranquille brave gens, on s'occupe de votre sécurité!
Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Coups de gueule

Commenter cet article