Gaza, Yemen et ailleurs: Silence on se tue entre nous...

Publié le 18 Août 2009

Je relaie un post de Ftouh Souhail de Tunis qui me semble refléter d’une manière juste la façon dont est traitée l’information. Comme en France, dans les pays occidentaux comme d’ailleurs, dans l’ensemble des pays arabes. Comment mais surtout, constater la façon de la recevoir et de réagir à celle-ci.

En France par exemple, là ou normalement cela devrait faire scandale et que des milliers de gens descendraient dans la rue à l’appel du MRAP, de SOS Racisme, de la ligue des droits de l’homme, des Associations France Palestine Amitiés, du Parti Socialiste, Communiste et que sais-je encore, pour manifester sur la place des droits de l’homme la juste colère (contre Israël en général et surtout), il n’ y a eu aucun rassemblement, ni aucune manifestation.

Rien de rien quand ce sont des arabes qui tuent d’autres arabes non palestiniens. Rien non plus quand ce sont des Palestiniens qui tuent d’autres palestiniens. Etonnant non ?

Gérard Brazon

 

L’armée yéménite continue à mener une attaque de grande ampleur. Les forces gouvernementales yéménites ont bombardé  de nouveau  ce week-end la population chiite dans le nord du pays, près de la frontière saoudienne, faisant plusieurs dizaines de morts et de blessés. D'après une représentante de l'ONU dans le nord du Yémen, Claire Bourgeois, l'organisation veille à assister au moins 1.500 familles déplacées dans la région de Malahidh, théâtre des plus violents affrontements.

Une autre responsable des Nations unies, Lina al-Mujahed, a précisé que plus de 230 autres familles étaient arrivées dans la capitale de la province de Saada après avoir parcouru plusieurs centaines de kilomètres en provenance de différents secteurs.

Une telle disproportion dans le traitement des armées traquant des terroristes et des réfugiés issus de ces combats pourrait interloquer plus d’un.
On devrait s’indigner que cette tragédie humanitaire qui ne  donnera pas  lieu à la création d’une commission ad hoc pour enquêter sur ces violations des droits de l’Homme. Deux poids et une mesure oblige

Rien d’étonnant, dès lors, que ce n’est pas à Gaza,  les responsables onusiens gardent donc le silence. Une dizaine  d’enfants seraient au nombre des victimes du week-end, dans le nord du pays et aucun mot sur l’utilisation des bombes au phosphore ! Les grandes consciences ont décidé de fermez les yeux sur le bain de sang de ces  massacres inter arabes (1).

Le mot d’ordre était  aussi le silence absolue sur les derniers affrontements inter palestiniens à Gaza. Le 16 août dernier au moins 22 personnes ont été tuées dont des enfants et plus d’une centaine de blessés dans des affrontements armés à Gaza.
Des terroristes  du Hamas ont encerclé ce vendredi une mosquée où les disciples d’un dignitaire religieux islamiste avaient défié le Hamas. Au cours de la prière du vendredi , à la mosquée Ibn Taymiyya,  le Hamas  a  donné son assaut dans la mosquée. Le Hamas a tiré des roquettes en direction de la mosquée qui se trouve à Rafah, près de la frontière avec l’Égypte. La plupart des victimes étaient rassemblées pour la prière.

Là aussi la vraie question à poser est de savoir pourquoi  les hypocrites  trahissent  t-ils les victimes des massacres inter palestiniens ? Il est certainement difficile de critiquer les palestiniens au moment où tant d’eux ont trouvé la mort dans des conflits internes. La violence  inter- palestinienne ; c’est celle dont on ne parle pas dans le monde arabe (2).

Il n’y a pas eu une seule manifestation dans une seule capitale arabe en soutien aux victimes ? N’y a-t-il pas, dans les pays arabes et dans le reste du monde, une classe de gens très engagés dans la cause des droits de l’Homme lorsqu’il s’agit des victimes des massacres inter palestiniens ?
Ftouh Souhail

 

(1) La guerre civile a fait  déjà 100.000  victimes au Nord Yémen, 1962-70.

(2) En 1970, la Jordanie a tué des dizaines de milliers de palestiniens en tentant contrôler des groupes palestiniens [épisode connu sous le nom de Septembre Noir, ndt], forçant ainsi l’OLP à s’exiler au Liban.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Gérard Brazon 20/08/2009 22:04

C'est moi qui te remercie Lady Marianne. La libre exprssion est un combat de cgaque instant. Bien à Toi

LADY MARIANNE 20/08/2009 21:03

bonsoir et bienvenue dans ma communauté " forum libre expression -
merci de ton choix - de ta confiance et de tes publications dans la communauté -
bien amicalement Lady marianne