Israël- Cisjordanie: La désinformation comme arme de guerre, c'est pas nouveau.

Publié le 26 Août 2009

Une nouvelle preuve de la guerre à la désinformation. Plus c’est gros plus les esprits simples pour ne pas dire simplistes (heureux les simples d’esprit le royaume des cieux leur appartient) Voilà une information relayé par nos bien-pensants à la recherche du croustillant anti israélien.

Je cite  un Centre Palestinien pour les Droits de l’Homme (sans rire) qui:

Condamne fermement les attaques perpétrées par les forces israéliennes dans la soirée du 24 août et la matinée du 25 août 2009. Trois Palestiniens ont été tués et un quatrième n’a pas encore été retrouvé suite à des tirs israéliens au nord de la bande de Gaza et à un bombardement aérien le long de la frontière égyptienne, au sud de Rafah.

Cet organisme palestinien de défense des droits de l’homme ne manque pas d’air à propos des Droits de l’Homme. Car bien entendu, il ne proteste pas contre l’obligation faîtes aux jeunes filles de se vêtir islamiquement correct dans les écoles ! Rien sur les enfants transformés en bombes humaines ! Rien sur les femmes considérés comme des êtres inférieurs.

Je cite une autre info de cet organisme indépendant bien sûr :

Tôt dans la matinée du mardi 25 août 2009, un avion de combat israélien a tiré un missile sur un tunnel près de la porte Salah al-Din dans le sud de la ville de Rafah à la frontière israélo-égyptienne. Deux frères, Mansour Ali al-Batniji, âgé de 30 ans et Na’el ’Ali al-Batniji, âgé de 20 ans, ont été tués, et leur autre frère, Ibrahim, âgé 35 ans, n’a pas été retrouvé.

Chacun sait que les tunnels sont les moyens utilisés par le Hamas pour s’alimenter en armements et en missiles avant même l’alimentation. Déjà l’on sait que les armements du Hamas sont totalement restaurés, comme pour le Hezbollah d’ailleurs. Nous savons que des palestiniens respectueux des droits de l’homme envoient des gamins creuser ces tunnels et mourir souvent pour une poignée de cerises. Qu’il ya une véritable économie qui se joue au détriment des plus pauvres sur cette frontière. Pas un mot sur ces faits par cet organisme.

Mentez, mentez encore et encore, il en restera toujours quelque chose !

Cet organisme palestinien a dû lire le Mein Kampf d’Hitler

Si la faculté d'assimilation de la grande masse est très faible, son entendement petit, par contre son manque de mémoire est grand. Toute propagande effective doit donc se limiter à des données peu nombreuses et les mettre en valeur à coups de formules toutes faites aussi longtemps qu'il le faudra afin que le dernier des auditeurs puisse en saisir la portée. Ne pas savoir se limiter à ce principe et chercher à être universel, c'est diminuer l'action de la propagande, car la multitude ne pourra ni digérer ni retenir  ce qu'on lui représentera. Le succès sera ainsi amoindri et, en fin de compte détruit.


Car enfin, dire qu’Israël est le monstre froid, criminel et assassin décrit par la presse française et les médias internet chaque jour, finit par devenir à mes yeux suspect !
Prenons l’affaire de ce journaliste Suédois qui fait scandale et provoque des remous entre les gouvernements Israélien et Suédois. Sur la base du témoignage d’un palestinien qui affirme que son frère mort dans un hôpital Israélien aurait été dépossédé d’organes. Image qui frappe ! Israël serait un buveur de sang, un voleur d’organes ! L’horreur bien sûr dans l’imaginaire populaire !
Le gouvernement Suédois ne souhaite pas intervenir dans ce qu’il appelle une affaire relevant de la Liberté d’expression ! Les Israéliens sont choqués, beaucoup de Suédois le sont également. Ou est la vérité ?  Qu’importe.

Mentez, mentez encore et encore, il en restera toujours quelque chose !

Toute propagande doit être populaire et placer son niveau spirituel dans la limite des facultés d'assimilation du plus borné parmi ceux auxquels elle doit s'adresser écrivait Hitler dans Mein Kampf. Il y a des leçons qui n’ont pas été perdues pour tout le monde !


C’est en Suède qui, sous le prétexte de l’Art, qu’une exposition fût faite à la gloire d’une jeune fille  transformée en  bombe humaine et ayant dans son explosion provoquée la mort de 21 personnes innocentes dans un magasin. (voir les résultats sur la photo).
Cette exposition n’était-elle pas une insulte supplémentaire pour ces femmes, ces enfants, ces hommes morts dans l’explosion sans compter les blessés graves. Est-ce cela la Liberté d’expression ?
Ce n’est pas ma définition de la Liberté de commémorer la mort et le mensonge. La Suède joue un jeu dangereux.

Alors cet organisme des droits de l'homme palestinien (cisjordanien serait le terme le plus légal) proteste et crie au scandale.  Mais rien sur les attentats, rien sur l’éducation des enfants dans les écoles de Gaza amenant ces gosses à être des futurs martyrs (au frais des Européens). Rien sur le massacre qui eut lieu entre les ultras islamistes et le Hamas. Rien sur le culte de la mort, cette fascination morbide des cisjordaniens islamistes qui ont inscrit dans leur charte la mort d’Israël ! Rien sur les mômes morts étouffés dans les tunnels, rien, nada, que dalle car le but final est de salir, encore et toujours un pays, un peuple qu’ils haïssent. 
Avec hélas et de facto, la complicité des simplistes bien-pensants qui ne voient que le rapport entre les bons et les méchants, le faible et le fort mélangeant l’ensemble sans discernement, sans culture, sans réflexion et associant ainsi le fait que le fort d’aujourd’hui est forcément le méchant par définition en oubliant que, la seule démocratie, la seule assemblée élue à la proportionnelle intégrale, la seule cour suprême, la seule presse libre, les seuls partis politiques indépendants dans la région du moyen orient se trouvent  en Israël !
Mais qu’importe pour les bien-pensants ! Il faut bouffer de l’Israël. La gauche est anti fasciste elle n'est pas antitotalitaire disait Orwell! C'est le cas pour une certaine intelligentsia française!

Mentez, mentez encore et encore, il en restera toujours quelque chose !

Dans cette région, c’est une guerre qui a lieu. Une guerre ou c’est l’existence même de peuples qui se joue. Songeons une seconde à nos guerres européennes du siècle dernier avant de donner des leçons.
Pensez-vous une seule seconde qu’Israël n’aurait aucun intérêt à la paix. Pensez-vous qu’il n’y aurait aucun cisjordanien qui ne souhaiterait pas de vivre en paix avec Israël ? Bien sûr que non mais... nous ne pouvons pas être les complices béats de gens qui n’ont en tête, comme une obsession, la mort. Celle d’Israël d'abord mais aussi la leur, au nom d’un dieu. Ce nihilisme est un vrai désastre humanitaire. Mais le pseudo organisme des droits de l’homme palestinien n’en dit pas un mot !

Gérard Brazon

 
Dernière infos:
Comme le dit l'Excellent Victor Perez, ça commence à sentir le roussi pour le "journaleux" suédois à l'origine de la révélation d'une (pseudo) affaire de vol d'organes par Tsahal :

Source : Jérusalem Post

L'affaire du vol d'organes rapportée par le journal suédois Aftonbladet provoque également l'incrédulité du côté des Palestiniens.

La famille et les proches de Bilal Ahmed Ghanem, le palestinien au cœur de l'histoire du supposé vol d'organes, a déclaré ne pas savoir si ces accusations sont vraies.

Ghanem a été tué par un soldat israélien pendant la première Intifida, le 13 mai 1992. Il était un activiste du Fatah, recherché par l'armée pour sa participation dans des attentats.

Selon sa mère, Sadeeka, le jeune homme aurait été tué par un sniper israélien alors qu'il marchait prés de sa maison.

Son frère, Jalal, a raconté qu'il a été évacué par l'armée en hélicoptère et a ensuite été remis à sa famille seulement quelques jours plus tard. « Je ne sais pas s'ils lui ont prélevé des organes. Nous n'avons aucune preuve. », précise t-il.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article