Société: Discrimination, vous avez bien dit, discrimination?

Publié le 6 Octobre 2009

Info sur RMC

Une équipe de football de Créteil composée de musulmans refuse de jouer contre le Paris football Gay.

Nous sommes véritablement dans un cas de discriminations total ! Dilemme par conséquent. Est-ce envers les homosexuels ? Est-ce envers les musulmans ?
Le MRAP, cette fantastique et admirable association, prêt à fondre sur tout ce qui touche à l’Islam va-t-il porter plainte contre le club de foot gay pour « islamophobie par provocation et intention de nuire » ?

Ma foi, c’est peu probable, puisque ce sont, disent les commentaires sur RMC, les joueurs de foot musulmans qui refusent de jouer avec les joueurs homosexuels! "Des hommes ayant des pratiques contraires à la religion" !  
Les organisations homosexuelles vont-elles déposer une plainte pour discrimination ?
Affaire à suivre donc mais, si vous voulez mon avis, il n' y aura, là aussi, aucune plainte pour discrimination !
Peut-être qu'un jour, après la burqa pour les boxeuses féminines pour les prochains jeux olympiques, ce sera des tournois de foot français Hallal. Allez savoir!
Dans tous les cas, nous avons fait un grand pas de plus vers le communautarisme en France, pays dont la laïcité prend l'eau de toute part. Merci qui ?

 

Pour ma bonne ville de Puteaux, je me demande ce qu’en pense l’ami Grébert qui crie à l’homophobie dès que l’on parle de vélo en sa présence. Il faut rappeler que c'est son fond de commerce, sa petite poire pour la soif, son jeu de victimisation.
Donc, pas de commentaire sur son blog  et il n' y en aura pas ! Il ne veut pas se fâcher avec de potentiels électeurs musulmans. Surtout, après leur avoir souhaité un bon Ramadan ! C'est sûrement cela ce qu'il appelle la réflexion citoyenne
Quant à Sainte Sylvie (Doux jésus Marie) sa morale religieuse lui interdit (Pardonnez-moi mon Père) d’accorder une simple attention à toute dérive à la bonne procréation au sens biblique du terme (Sodome et Gomorrhe).  Je suppose donc, qu’elle se moque du foot et du reste. Hormis sa lancinante préoccupation pour être en bonne place sur les listes MoDem aux régionales.  Et puis, Dieu et miséricordieux à Puteaux !

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

MRAP 09/10/2009 12:01


INTRODUCTION DU DROIT ISLAMIQUE DANS LE DROIT FRANCAIS
vendredi 9 octobre 2009 (10h05)




(communiqué du MRAP des Landes du 09/10/09)


La Fédération des Landes du MRAP a appris avec stupeur l’introduction du droit islamique dans le droit français.


L’autorisation, inscrite dans la loi, permettant d’émettre des obligations islamiques contredit les principes laïques auxquels notre fédération est attachée.


Le texte adopté par le parlement vise essentiellement à capter la finance des monarchies du golfe. Dans les États concernés, contrairement aux principes moraux affirmés, la finance islamique se
construit aussi sur l’exploitation des travailleurs immigrés privés de droits et soumis à l’arbitraire des pétro-monarques.


La fédération partage le souci des parlementaires qui se sont opposés à cette loi, dont le député des Landes Henri Emmanuelli.


Le texte adopté par les élus UMP permet de mieux comprendre les véritables motivations de Nicolas Sarkozy dans son discours de Ryad. Il décernait alors un brevet de modération au roi Abdallah et
à une conception de l’islam qui punit de mort ou de flagellation la personne adultère et pourchasse les homosexuels.


Dans le discours présidentiel, la laïcité était déjà sacrifiée sur l’autel des intérêts économiques.


Enfin, on notera la soumission de la majorité parlementaire aux intérêts de l’islam des riches alors que parallèlement d’autres musulmans, pauvres ceux-là, sont embarqués de force dans les
charters de la honte.


La fédération des Landes est très attachée aux droits fondamentaux des musulmans qui doivent disposer de lieux de culte et vivre leur foi sans subir discriminations et racisme, mais elle s’oppose
avec fermeté à cette grave atteinte aux principes laïques de la République.


Mont de Marsan le 9 octobre 2009


voir le texte et les débats parlementaires http://www.assemblee-nationale.fr/13/cri/2008-2009-extra2/20092006.asp


voir la référence très explicite à la charia par Mme Chantal Brunel (rapporteur UMP) dans le rapport de la commission des finances





http://www.assemblee-nationale.fr/13/pdf/rapports/r1901.pdf



surlenet 07/10/2009 16:55



"Créteil Bébel" - "Paris Foot Gay" : Universalisme et humanisme doivent rester les principes du sport













Le dimanche 4 octobre 2009, dans le cadre d’une rencontre amicale de football, le Club ‘Créteil Bébél’ devait jouer contre le ‘Paris Foot Gay’ mais, la veille, lui faisait parvenir le message
suivant : « Désolé mais par rapport au nom de votre équipe et conformément aux principes de notre équipe, qui est une équipe de musulmans pratiquants, nous ne pouvons jouer
contre vous ; nos convictions sont de loin plus importantes qu'un simple match de foot, encore une fois excusez-nous de vous avoir prévenu si tard ».


Cette rencontre dominicale, se déroulant dans le cadre d’une confrontation footballistique, devait être un moment de loisir et de plaisir pour les deux équipes.


Pour le MRAP, l’attitude du Club cristolien a gravement terni cet événement et a porté atteinte aux valeurs universelles du sport qui prônent la tolérance, la paix et le rapprochement entre les
personnes et les peuples, quelles que soient leurs différences.


Le MRAP condamne sans appel l’attitude de refus discriminatoire dont a fait preuve l’association sportive qui s’affirme « musulmane » et rappelle qu’homophobie, racisme ou
islamophobie, constituent un seul et même délit, moralement condamnable et proscrit par la loi française. Nul club ne devrait donc exister sur des bases « communautaires » de rejet de
l’autre, quel qu’il soit.


Le MRAP apprend de sources concordantes, que ce match devrait finalement avoir lieu. Il faut s’en féliciter, tout en déplorant vivement que le mal ait été fait


Le MRAP réaffirme que l’esprit sportif doit obéir aux valeurs universelles de tolérance et d’acceptation de l’autre, quelle que soit sa différence.


Paris, 7 octobre 2009