44 mesures : Conseils au gouvernement pour aider Monsieur Mohamed à remplacer Jean au plus vite.

Publié le 8 Février 2014

Voici les 44 mesures envisagées par le gouvernement pour lutter contre les discriminations.
À ces recommandations qui ne manquent pas d’une certaine pertinence, il faut corriger les effets délétères de leur mise en œuvre. Et pour ce faire, voici quelques propositions à seule fin d’aider le gouvernement à conduire en quelques mois ce que les barbares mirent 400 ans à réussir dans l’Empire romain.

Par Lazare Zylbergleitt pour Riposte-Laïque

Mesure 1 : développer la formation des personnels éducatifs en matière de lutte contre les discriminations.
Systématiser des moyennes de 0,6 à Jean et de 19,3 à Mohammed, et ce du primaire à l’école centrale ou à X mines.
Mesure 2 : améliorer la coopération entre les parents et l’institution scolaire.
Pour les directrices d’établissements qui reçoivent les parents de Mohammed, mettre un voile (neutre) noir, et pour les directeurs demandez systématiquement au père de Mohamed que sa femme reste dehors (au cas, rare, où ce dernier l’aurait amenée avec lui).
Mesure 3 : s’appuyer sur la réforme de l’éducation prioritaire pour lutter contre les inégalités scolaires.
Prendre comme a priori fondamental faire sauter trois classes à Mohamed, et ce de la maternelle à l’école centrale ou à X mines ou HEC.
Mesure 4 : transmettre une culture de l’égalité à travers l’enseignement des valeurs de la République.
Revoir l’enseignement de la musique et surtout du solfège, une noire vaut 15 blanches.
Mesure 5 : lutter contre l’échec et le décrochage scolaires.
Cesser cette fâcheuse habitude raciste du passage de concours pour Mohamed, et ce de la maternelle à l’école centrale ou à X mines ou HEC, par contre renforcer les questions pour Jean, ainsi le grand oral de l’ENA ne sera pas infligé à Mohamed, par contre il passe à 5 heures pour Jean.
Mesure 6 : lutter contre les discriminations dans l’accès aux stages et aux immersions en emploi.
Ne proposer à Mohamed que des stages à la direction d’AREVA, de Renault, des charbonnages de France et de l’OPHLM de la ville de Paris. De son côté Jean devra obligatoirement faire deux ans de stage chez les égoutiers de Paris et un an avec les éboueurs de Marseille. Quant aux emplois, pour Mohamed, commencer par la vice-présidence d’une entreprise du CAC 40 dans laquelle Jean commencera comme préposé à la vidange des toilettes et la remise en état des pôle café des PME-PMI.
Mesure 7 : intégrer la lutte contre les discriminations dans les objectifs prioritaires du Service Public Régional de l’Orientation (SPRO).
Attribuer d’autorité à Mohamed les meilleurs territoires pour la vente de substance venant du Maroc, interdire ce territoire à la police. Jean se verra offrir un travail de balayeurs de 5 heures du matin à 18 heures afin de ramasser les différentes impuretés laissées par la clientèle de Mohamed.
Mesure 8 : sensibiliser et former les agents de Pôle Emploi aux risques discriminatoires.
Voir la mesure 4 pour 15 noires, attribuer un entretien à une blanche.
Mesure 9 : généraliser les techniques de « médiation active » en matière de recrutement.
Éviter sous peine de renvoi les expressions infamantes à l’égard de Mohamed du style « j’ai une place en or pour vous monsieur Mohamed. »
Mesure 10 : développer à grande échelle les méthodes de recrutement « par simulation ».
Ainsi supprimer sur le jeu de l’oie du psychodrame pour l’employabilité la case prison pour atterrir directement sur la rue de la Paix (Monopoly) la case prison est réservée dans une autre salle à monsieur Jean, pas de RSA pendant 6 mois.
Mesure 11 : s’appuyer sur la réforme de la formation professionnelle pour en démocratiser l’accès.
Mettre en place des stages pour faire travailler monsieur Mohamed sur les différences entre les différentes Kalachnikov, les M 16 et s’il en est d’accord les uzi et les fusils galil, monsieur Jean fera dans la même période un stage sportif consistant à éviter les balles.
Mesure 12 : inscrire la lutte contre les discriminations au cœur du dialogue social.
Si monsieur Mohamed demande 50 % d’augmentation, négocier avec lui pour arriver à 75 %, qui de toute façon seront pris sur le salaire de monsieur Jean et de sa famille (y compris les cousins au 3e degré).
Mesure 13 : mettre en place des modalités d’action collective contre les discriminations au travail.
Voir mesure 4, faire travailler une blanche pour 15 Noires.
Mesure 14 : mobiliser l’inspection du travail en matière de la lutte contre les discriminations.
Toutes les mesures envisagées pour monsieur Mohamed seront aussitôt a priori, avalisées par l’inspection du travail.
Mesure 15 : donner un nouveau souffle au Label Diversité
Faire souffler monsieur Jean dans des ballons multicolores sur lesquels seront inscrits les mots de la diversité, homogénéïté, mort aux racistes, vite la France de toutes les couleurs, surtout la noire, etc.
Mesure 16 : relancer les dispositifs médico-sociaux en faveur de l’accès aux soins.
Renvoyer tous les messieurs Jean des hôpitaux et cliniques pour y mettre monsieur Mohamed, sa famille élargie et celle des habitants du village natal de ses arrière-grands-parents.
Mesure 17 : lutter contre les refus de soins et les soins différenciés.
Sauf s’il s’agit de monsieur Jean.
Mesure 18 : simplifier l’accès aux droits sociaux.
Avant même l’arrivée sur le territoire Français, ils seront octroyés à ceux qui de leur pays natal font part de leur désir d’émigrer en France.
Mesure 19 : améliorer l’accès aux droits des populations immigrées retraitées.
Voir mesure précédente, qui s’adressera également aux personnes âgées.
Mesure 20 : faire de la lutte contre les discriminations un enjeu majeur du travail
Social.
Mettre une assistante sociale au service de chaque monsieur Mohamed pour l’aider à remplir ses papiers, faire valoir tous ses droits ainsi que ceux de ses proches. Supprimer toutes les aides sociales et familiales à monsieur Jean.
Mesure 21 : garantir l’aspect non discriminatoire des procédures d’attribution de logements sociaux.
Vider manu militari, et ce sur l’ensemble du territoire, la moitié des logements HLM occupés par les monsieur Jean pour les attribuer à monsieur Mohamed, et ce sans payer.
Mesure 22 : lutter contre les discriminations dans l’accès au logement privé.
Voir mesure 21 applicable aux logements privés.
Mesure 23 : promouvoir l’accompagnement vers et dans le logement.
Les assistantes sociales devront faire la lessive et la cuisine 3 fois par semaine chez monsieur Mohamed et monsieur Jean sera réservé pour les 4 jours restants de la semaine.
Mesure 24 : poursuivre l’objectif de mixité sociale dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville.
Voir les mesures précédentes, en y rajoutant une mosquée au pied de chaque cage d’escalier.
Mesure 25 : soutenir une production et une gestion des espaces publics qui en fassent des leviers d’inclusion sociale.
Politique idem que pour les mosquées, avec pour monsieur Mohamed la permission pour ses amis et lui de lapider toutes les filles et tous les garçons qui voudraient s’ébrouer sur les places publiques où dans le métro.
Mesure 26 : traiter efficacement la question des foyers de travailleurs migrants (FTM).
Les faire disparaître pour inclure chaque résident dans un 4 pièces cuisine rue Polivau dans le 5e arrondissement.
Mesure 27 : démocratiser les concours d’accès à la fonction publique.
Supprimer les concours pour monsieur Mohamed et ses amis et les inclure directement dans le cadre A de la fonction publique.
Mesure 28 : développer l’apprentissage dans la fonction publique.
Apprendre à monsieur Mohamed l’usage réel des trombones dans les bureaux.
Mesure 29 : généraliser le Label Diversité dans les administrations.
Voir toutes les mesures.
Mesure 30 : favoriser la mise en œuvre d’un service public inclusif et non discriminant.
Faire passer des concours administratifs au seul monsieur Jean.
Mesure 31 : restaurer la confiance entre les citoyens et les forces de l’ordre.
Enlever les tonfa aux forces de police et les donner à monsieur Mohamed et ses amis pour qu’ils puissent en toute légalité matraquer les forces de l’ordre, celles-ci n’ayant pour seule consigne que de se laisser faire.
Mesure 32 : écrire une nouvelle page de l’histoire de la Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration (CNHI).
Nos ancêtres les musulmans.
Mesure 33 : saisir l’occasion des commémorations des deux guerres mondiales pour valoriser la contribution des soldats issus de l’immigration et des Outre-Mer.
Mettre en valeur les 8 millions de soldats des régiments coloniaux venus pour défendre la France, en 1914 comme en 1940.
Mesure 34 : mettre en valeur les figures de l’histoire issues de l’immigration
Là, heu !
Mesure 35 : enseigner la richesse de notre société et de son passé.
Dans l’enseignement, les programmes d’histoire devraient prendre en compte l’apport de l’immigration et des étrangers au passé commun, en s’appuyant sur « un panthéon renouvelé des figures historiques ». Ainsi chaque livre d’histoire contiendra une seule page sur la rencontre entre François 1er et Soliman le magnifique.
Mesure 36 : faire de l’éducation artistique et culturelle des vecteurs de connaissance et de reconnaissance mutuelle au sein de la société française.
Remettre au goût du jour les plats à tajine marocain en aidant à leur fabrication dans toutes les écoles d’art.
Mesure 37 : changer d’échelle en matière d’enseignement des langues vivantes de la mondialisation.
Envisager une meilleure visibilité de certaines langues : mettant ainsi l’arabe, le mandarin, l’hindi, le wolof et le bambara aux cotés des langues vivantes classiques.
Mesure 38 : veiller à la diversité dans les médias nationaux et soutenir les médias de proximité.
Passer à la télévision un feuilleton sur la vie du prophète Mahomet, et ce en accord de coproduction, uniquement pour les acteurs et les chameaux avec les télévisions algériennes et qataries. Les coûts étant évidemment à charge de la France.
Mesure 39 : renforcer l’offre publique de médias multilingues
Voir mesure 37 en y ajoutant le Français.
Mesure 40 : préfigurer un office franco-maghrébin pour la jeunesse.
Il sera basé à Marseille et devra viser à une meilleure coopération entre les dealers, la police et les clients.
Mesure 41 : définir la gouvernance de la nouvelle politique d’intégration.
Voir tous les articles.
Mesure 42 : créer un « Conseil national de l’intégration/de l’égalité des droits et de la lutte contre les discriminations ».
Ce conseil sera coprésidé par messieurs Hammadi et le révérend imam monsieur Tareq Obrou.
Mesure 43 : mettre en place un fonds d’innovation et de recherche.
Les sommes (30 milliards d’euros) seront administrées par monsieur Mohamed et ses amis.
Mesure 44 : s’appuyer sur la participation directe des citoyens pour la mise en œuvre et le suivi de cette politique.
Interdire à monsieur Jean toute remarque déplacée sur monsieur Mohamed, obliger monsieur Jean et ses amis à baisser les yeux en face de monsieur Mohamed ou de ses amis.
Et c’est seulement en mettant en œuvre cette audacieuse politique d’inclusion de l’immigration, commencée avec madame Najat Belkacem, que la France sortira de son anomie et retrouvera son rang au milieu de toutes les nations.

Lazare Zylbergleitt

PS : Avis aux imposteurs antiracistes qui voudraient me coller un procès pour incitation… blablabla, cet article est publié dans la rubrique « Humour et Dérision ». Des fois que cela soit encore permis, en France…

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Roban 09/02/2014 23:55



Lazare Zylbergleitt a oublié la principale mesure : demander au président (avec un petit pet) et au gouvernement de démissionner !

michel-la-six 09/02/2014 10:57


Votre article est violent, mais aussi rigolo (ça évite les larmes), et surtout pas faux, hélas. Bravo et merci. (J'avais déjà commenté "Feuille de route ... le choc", même sujet, avec mes
arguments). 

DURADUPIF 08/02/2014 22:30


Encore un début d'annus horribilis. Quand on voit l'exibition de Trappes on y découvre les maillots blancs après le drapeau vert de saoud et la compatibilité de tunis. Rare de faire si fort en
trois coup de ceuillère à poisse. La France rentre en désastre et les Français (les vrais) en pleine crise de nerf. Gare à la démence !

LA GAULOISE 08/02/2014 16:59


y a t il un CHARLES MARTEL dans notre pays martyrise par ceux qui veulent le vendre et detruire tout ce qui a fait sa grandeur ?

Walker 08/02/2014 16:37


Je n' en sais rien rien Lagadafe je n' y suis jamais passé.
Mais les 44 autres mesures, elles aussi, font très mal !

Là c' est : "faites comme chez vous et si je vous dérange vous me le dites, je m' en vais !" 

lagadafe 08/02/2014 16:26


Walker : ça doit faire mal ....

Walker 08/02/2014 15:30





45ième mesure on se fait circoncire !