A Dole, un islamiste est venu faire son djihâd pendant la messe de Pâques.

Publié le 21 Avril 2014

Caroline Alamachère  Par l'excellente Caroline Alamachère pour Riposte-Laïque

Pourquoi, dès lors qu’une agression à caractère religieux par des individus intolérants se perpétue contre des chrétiens, les médias se croient-ils obligés de dédouaner les coupables ?

Auraient-ils une trouille bleue inavouable des aimables adeptes d’Allah et de l’islam ?

Des actes graves ont eu lieu sur notre sol en ce jour de Pâques par des adeptes de la « religion d’amour, de paix et de tolérance » qu’est l’islam, sans que cela n’émeuve beaucoup nos chers journaleux.

Il y a eu tout d’abord cet égorgement en règle à la Courneuve, que le Parisien, dans sa grande frayeur, a prudemment qualifié de « coup de couteau porté au niveau de la gorge » afin de tromper son monde et de se préserver de représailles de la part des gentils mahométans, alors que nous savons tous pertinemment ce qu’est un égorgement, et qui est coutumier de cette pratique halal.

A Mantes-la-Ville, des islamistes ont fait tout un foin pour le don d’un pâté au porc dans leur mosquée, acte évidemment qualifié de « raciste » par les associations cultuelles qui continuent obstinément à tenter de faire passer l’islam pour une race. Reste que ce pâté n’a pas fait de mort, lui.

Dole, un djihadiste vêtu de son kami et de son machin sur la tête, est venu prier Allah sur son tapis de prières qu’il a installé sciemment près de l’autel, en pleine messe pascale. Peut-être est-ce un moyen habile de réclamer une énième mosquée en France, alors que sortent de terre en moyenne une mosquée tous les cinq jours et demi, c’est en tout cas un acte belliqueux et qui n’a certainement rien de fraternel. Pour le dialogue interreligieux cher aux esbroufeurs hypocrites et autres dhimmis inconscients, il faudra repasser.

Bien entendu, il n’est pas question pour Le Progrès qui relate l’affront d’employer des termes qui fâchent puisque, comme à l’accoutumée, l’auteur de l’article fait dans son froc dès qu’il est question du susceptible islam. Comme il est édifiant de saisir le contraste entre les propos lénifiants dans ces médias pressés d’absoudre ce dogme de toute dangerosité, alors que leur propre silence coincé en dit si long sur ce qu’ils en pensent vraiment. Toute leur méfiance aversive de l’islam transparaît dans leurs non dits.

Ainsi, l’article du Progrès évoque un homme « visiblement perturbé », ce qui est un peu le prérequis pour s’adonner à un culte ordonnant de zigouiller quiconque refuse de s’y convertir. Ce mahométan taquin – il n’en est pas à son coup d’essai – s’est mis à lire des versets du coran, probablement ceux de la partie post-hégire, les autres – erronés ? – ayant été abrogés, avant d’aller écrire quelques mots en arabe dans le registre paroissial.

Le sous-préfet, aussitôt liquéfié par le désir de sauver sa peau, des fois qu’un saint fada s’avise de lui planter son glaive aiguisé dans la carotide, s’est empressé de parer à tout « amalgame », précisant sans surprise pour qui a un tant soit peu lu le coran que « cette attitude déplacée est le fait d’un individu visiblement perturbé ». Voui, voui, voui… on sait, on sait…

Mais j’y pense… il y aurait peut-être une solution pour soigner efficacement tous ces individus perturbés. Il suffirait d’avoir en permanence dans ses poches un flacon d’eau bénite et d’asperger chaque déséquilibré qu’on croisera dans la rue avec une prière de guérison. Dans certains quartiers surpeuplés en malades mentaux, prévoyez un format adapté…

l-homme-aurait-ecrit-sur-le-registre-paroissial

Caroline Alamachère

http://www.leprogres.fr/jura/2014/04/20/dole-il-installe-un-tapis-de-priere-et-prie-allah-pendant-la-messe-de-paques

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Histoire d'Islam

Commenter cet article

Marie-claire Muller 22/04/2014 00:06


@ LA SENTINELLE!IL EST GRAND TEMPS QUE NOUS PRENIONS POSITION PUISQUE LES POLITIQUES ET LES AUTRES SONT FRAPPES D AUTISME ET DE TROUILLE


 QUESTION:COMBIEN DE NOS COMPATRIOTES SE SONT DEJA FAIT EGORGER PAR CES SÛPPOTS DE SATAN QUALIFIES DE DESEQUILIBRES???


TOUS CES MENTEURS QUI NOUS GOUVERNENT NE PEUVENT NIER L EVIDENCE!!!


NOUS SOMMES EN DANGER ET PAR CONSEQUENT NOUS DEVONS NOUS DEFENDRE ET VIRER CES INCAPABLES COMME LE PRECONISE L ARTICLE 35 DE LA DECLARATION DES DROITS DE L HOMME ET DU CITOYEN DE
1793

sentinelle 21/04/2014 18:52


N'y a t'il plus d'hommes dans les églises catholiques ?


Yéshua a chassé les marchand du temple à coups de fouets ! qu'attendez-vous pour en faire autant ?


Peut-être qu'après le gouvernement prendra au sérieux les attaques musulmanes dans les lieux de cultes chrétiens.

ESSYLU 21/04/2014 18:15


Et en Syrie les chrétiens se font égorger mais bien entendu avec le deux poids deux mesures qui n'existe pas plus que la théorie du genre selon manuel gaz , c'est un incident mineur au regard des
banderoles identitaires sur le chantier d'une mosquée


Traitres de l'Etat PS prenez garde à la colère des patriotes

Martinez 21/04/2014 16:32


Pourquoi ne pas lancer la mode du port du niqab par les hommes ou faire des actions de port du niqab


par des hommes dans les endroits publics d'une façon légèrement clounesque.


Je pense que par le ridicule on pourraient les contrer!


Bravo pour la défense de nos valeurs mais il faudrait être un peu plus actif en les ridiculisants.


J.L.Martinez

marie-plume 21/04/2014 14:17


C'est intolérable, inadmissible et je dirais criminel! Oui! Agir de la sorte dans une église,  le jour le plus important d'une fête catholique  en France, est un pur acte délibéré de
crime déguisé! Et les sottises ou les mensonges grossiers d'un préfet qui ne sait pas prendre les mesures énergiques pour mettre en tôle un personnage aussi impudent qui agit aussi
obstensiblement pour salir notre pays et notre religion, oui, un pareil préfet est un homme indigent et indigne de la fonction qu'il exerce aussi mal, mais dont  il ne refuse pas, je gage!,
les grassouillettes rémunérations qui lui tombent ponctuellement chaque mois grâce, entre autres, aux efforts des contribuables... français!  Indigne personnage! Quant à l'autre que les
foudres l'envoient au septième ciel!Pouah! 

LA GAULOISE 21/04/2014 14:12


QUE DIRAIT LES JOURNALEUX SI LES CHRETIENS ALLAIENT CHANTER LE NOTRE PERE DANS LEUR MOSQUEE ?

avraham Yael 21/04/2014 13:38


où il y a de la gêne y a pas de plaisir

Pivoine 21/04/2014 13:34


Ce mahométan taquin – il n’en est pas à son coup d’essai – s’est mis à lire des versets du coran, probablement ceux de la partie
post-hégire, les autres – erronés ? – ayant été abrogés, avant d’aller écrire quelques mots en arabe dans le registre paroissial.


 


Ces types savent très bien ce qu'ils font ! Ils ne font qu'appliquer les ordres qui leur sont donnés par les imams  dans les mosquées.


Ce sont les prémices du jihad