À l'entrée du HLM, les jeunes exigent ses papiers! On va où? Préface Gérard Brazon

Publié le 13 Février 2012

Il y a quelques années encore, la Droite gonflait ses muscles et entendait s'attaquer à la délinquance, à l'insécurité! La Gauche comme à son habitude, ne voyait dans cette délinquance, que des victimes de la société! Au détriment des victimes réelles qui étaient soit oubliées, soit accusées de provocation.

Les français de toutes les origines souffraient de cette violence non reconnue officiellement mais... cette souffrance était utilisée par les uns et par les autres au nom de la politique!

Dans ce climat délétère, les islamistes trouvèrent un terrain pour y diffuser leurs discours de ségrégation, de haine anti républicaine, anti française et de détestation du juif et du chrétien!

La Droite fit semblant de ne rien voir et la Gauche y vit le début des prémices d'une intégration réussit puisque pour elle, tout le monde il est beau et tout le monde il est gentil! Pourquoi pas avec cette logique, les intégristes! Des Maires passèrent des accords du style, vous réglez l'insécurité dans les cités et on ferme les yeux sur l'intégrisme et ses conséquences sur les droits républicains comme l'égalité des sexes. Bien entendu, dans ce genre de marché de dupes, à la manière des propos de Churchill, ce sont les deux qu'ils eurent! Le déshonneur et la guerre!

Nous sommes, à travers cet article d'Ouest-France dans ce schéma! Nous avons désormais les intégristes qui installent la charia dans les cités, obligent aux prières des familles, surveillent les poubelles lors des ramadans, etc. Nous avons aussi une montée de la délinquance bien plus violente qu'autrefois à laquelle s'ajoutent des contrôles d'identités de la part de ceux-ci envers les habitants!

Quant à la République Française, une et indivisible, nos politiques s'en moquent tout à fait. Ou plus grave, ils sont impuissants du fait de lois tirées de directives européennes qui brident ou interdisent.

Il est vraiment temps d'en tirer les leçons Mesdames et Messieurs les politiques! Que vous soyez de Droite ou de Gauche, il est vraiment temps de dire stop à cet éclatement de notre société laïque et républicaine!

Gérard Brazon

*******

À l'entrée du HLM, les jeunes exigent ses papiers

Ouest-France 


L'histoire 
Première occupante d'une tour dans une cité de Nantes en 1976, elle a vu les incivilités s'incruster. DL;Dernière en date ? Un jeune a voulu voir les papiers d'un ami qui était avec elle...

 

On lui demande de se choisir un prénom d'emprunt pour protéger son anonymat, condition sine qua non pour recueillir son témoignage. Elle voudrait se choisir « un nom de bonbon », un truc enfantin mais ne trouve pas... Voilà deux choses que l'on sait déjà sur Rose : elle ne veut pas se taire et, retraite en vue, elle est toujours espiègle.

Sans être tragique, l'histoire qui l'amène ce soir-là à dérouler sa vie, installée devant une menthe à l'eau, n'est pas drôle. « La nuit était tombée mais il n'était pas tard, autour de 19 h. Je rentrais chez moi, dans la tour où je vis depuis trente-cinq ans, dans ma cité populaire des quartiers nord de Nantes. J'étais accompagnée d'un ami. Comme d'habitude, ils étaient là. »

Ils ? « Une bande, un groupe de garçons. Ils squattent les halls. Ils fument, boivent, vous ouvrent la porte, peuvent même vous dire bonjour, adossés aux boîtes aux lettres. »

Ils annexent les cages d'escalier comme des bouts de territoire. « Pas forcément agressifs, parfois même souriants. Mais ils sont là. Il faut les contourner, leur demander de bouger avec respect ! Pour prendre son courrier ou l'ascenseur. Il y a les reliefs de repas, l'urine, la fumée, les tags... Ça tape sur le système. Pfioouuu... »

« On va où ? »

Ce soir-là, donc, Rose est accompagnée d'un ami. Halte-là ! Un jeune joue les videurs ou le policier : « Il se met à lui dire, un peu rigolard mais pas seulement : « Vous n'habitez pas l'immeuble, vous ! Qui êtes-vous ? Vos papiers ! » »

Rose ne se laisse pas démonter. « Je me suis fâchée ! « Non mais, ça va ? Présenter ses papiers pour rentrer chez soi ? J'ai été une des premières occupantes de l'immeuble ! Je te demande tes papiers, à toi qui n'habites pas ici ? On va où ? » » Difficile de dire si cette pratique est courante, mais un autre cas identique est arrivé aux oreilles de Rose.

Ce soir-là, un jeune ripostera en vidant une bombe de Noël sur Rose. « Au début, j'ai pas pensé que c'était une agression. Après coup, je me suis dit : si, c'est quand même ça. J'ai voulu déposer plainte. On n'a pris qu'une main courante (Ce qui ne sert à rien et soulage le commissariat qui n'a pas à faire d'enquête d'autant plus, qu'il sait que cette plainte va augmenter son taux de plaintes et que celle-ci sera mise à la poubelle par le procureur. Ndlr Gérard Brazon) car aucun coup n'avait été porté. »

Il y a quelques années, un jeune tenant le mur de son palier lui avait cisaillé les jambes d'un coup de pied. Lourdement tombée au sol, Rose avait passé une partie de sa nuit aux urgences de l'hôpital.

L'an dernier, après l'incendie criminel de sa voiture, elle a demandé sa « mut'» à son bailleur social (requête qu'elle vient de renouveler). « Oui, comme beaucoup d'autres, finalement je veux partir. Ras le bol. On a le droit de rentrer chez soi tranquille quand on a bossé toute la journée. Surtout dans les conditions actuelles. » (C'est ce les politiques appellent une mixité sociale réussit! Ce qu'elle veut étaler dans tous les HLM en obligeant les Maires à appliquer cette mixité sans aucune contrepartie policière et judiciaire. Bientôt, la mixité se fera entre les gens qui auront peur, les pauvres incapables de se reloger ailleurs, les intégristes et les délinquants. Ndlr Gérard Brazon)

Comme un échec

Investie depuis toujours dans la vie associative, éprise de son quartier, cette demande de déménagement lui reste en travers de la gorge. Comme un échec.

Sans nostalgie, cette femme ne verse pas dans le « c'était mieux avant ». « C'est un fait : l'atmosphère se dégrade. Des groupes se sont approprié des territoires. La loi n'est plus celle de la société mais celle de la cité. Aujourd'hui, des femmes téléphonent pour qu'on vienne les chercher à leur arrivée au tram. La police ou le bailleur nous disent de ne pas baisser les bras, de nous mobiliser. Mais que fait-on pour nous ? »

Rose a raconté cette histoire dans un mail adressé à une trentaine de personnes ayant des responsabilités à Nantes, voilà un mois. Elle concluait : « Qu'avez-vous à me proposer pour vivre tranquillement ? » Elle n'a reçu aucune réponse écrite.

 

Thomas HENG.
Surtout n'allez pas imaginer que ce sont les policiers qui ont choisi les "jeunes" comme les appelle le journaliste bobo ! Comme si tous les jeunes étaient des violents! Si les jeunes sont noirs, c'est aussi un hasard. Ce n'est pas du racisme bien sûr...  Mais bon, même avec le floutage, il faut bien se rendre à l'évidence, ceux qui agressent les policiers sont noirs, ils sont jeunes, de sexe masculin et plutôt mal parti dans la vie. C'est sûremnt la faute à la société et qu'ils sont les victimes de cette société dixit la gauche bien pensante ! C'est cette gauche qui devrait passer un mois entier dans ces cités! Histoire de se rendre compte de l'enfer que vivent les habitants! 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

L'En SAIGNANT 17/02/2012 10:30


On a affaire à de plus en plus d'élus fatalistes qui 'ont même pas la lucidité ou plutôt le COURAGE de PENSER au MONDE  qu'ils vont LAISSER à LEURS ENFANTS et PETITS ENFANTS sachant qu'ils
se foutent des nôtres. TOUS des PLEUTRES DES TRAÎTRES; des RENÉGATS TANT de DROITE que de GAUCHE. Je connais pourtant des FORTS en GUEULE qui, sur ce sujet SE TAISENT mais AMMUSENT la GALERIE
avec des BILLEVESÉES ..... Et, C'EST ASSOURDISSANT .!

jpb 14/02/2012 09:58


je suis un ancien du 1RPIMA,quand je voies que ses petites frappes qui font la loi,je leur éclaterait la tronche comme pour rigoler.

island girl 13/02/2012 18:54


Je suis d'accord avec Polux,voila ou mène le laxisme UMPS !

Polux 13/02/2012 17:35


J'ai envie de pleurer, mais de rage !!! Ce ne sont pas 3 ou 4 policiers qu'il faut envoyer, mais une Cie du 2ème REP ou d'un RPIMA pour nettoyer tout çà...!!! Et tant pis si on me traite de
"Facho " !!! ( Salut Jean-Pax )


 

MIKA 13/02/2012 14:57


 


 


Ce que lui dirait le parti...à la Rose: « Cesse de lire les romans de série noire et plonge-toi dans les contes pour enfants attardés de l’Enchanteur François et de son alliée la fée Joly.»


http://www.youtube.com/watch?v=0WfgO_s869s