À Lyon, trois institutions pour un projet de formation à « la diversité et à la laïcité »

Publié le 8 Septembre 2012

Elle est pas belle la France de demain? Cette France sans âme, sans histoire, sans passé, islamisée à petit feu avec la bénédiction de l'Europe liberticide et multiculturaliste voulue par l'UMP et la gauche dans son ensemble.

Gérard Brazon

****

A Lyon, une mosquée, une université catholique et une université d’État nouent un partenariat pour proposer des formations, destinées à des imams et des professionnels confrontés à des questions religieuses.

Prière du vendredi à la Grande mosquée de Lyon le 11 mars 2011.

)

Prière du vendredi à la Grande mosquée de Lyon le 11 mars 2011. La France de demain?

 

« Interculturalité, laïcité et diversité ». Voici le nom du projet présenté vendredi 7 septembre 2012 par l’université Lyon 3, l’Université catholique de Lyon (UCL) et la Grande mosquée de Lyon, avec le soutien financier de la préfecture. Un projet double en réalité, visant à répondre à deux types de demande : celle d’une meilleure connaissance « de la diversité et en particulier de la culture musulmane » émanant de professionnels, par exemple dans les hôpitaux, les écoles, les administrations ou les maisons d’arrêt, mais aussi celle d’une formation à la laïcité pour cette fois des « cadres religieux » (aumôniers, imams, chargés d’enseignement religieux) et responsables associatifs musulmans.

« Son originalité est d’aborder ces deux besoins de façon articulée et coordonnée et de jouer sur les mutualisations et les complémentarités », souligne la plaquette de présentation, insistant sur sa contribution à « la consolidation d’un islam de France, respectueux des lois de la République ». En pratique, le diplôme universitaire « Religion, liberté religieuse et laïcité », porté conjointement par l’UCL et Lyon 3, proposera des cours d’histoire et de droit de la laïcité mais aussi d’histoire et de sociologie de l’islam à partir de janvier 2013 aux fonctionnaires et « cadres d’entreprise ». Quant au « certificat », qui doit ouvrir ses portes dès septembre à une douzaine d’imams et porté par l’Institut français de civilisation musulmane (lié à la Grande mosquée), il bénéficiera de l’apport « à titre personnel » d’enseignants des deux institutions, d’une mise à niveau en français à la Catho de Lyon, et de certains modules communs avec le diplôme universitaire. Un choix pensé pour permettre des rencontres entre les deux publics.

« C’est une aventure qui mérite d’être tentée », affirme le P. Thierry Magnin, recteur de l’UCL. « Nous vivons certes dans une société pluriculturelle et plurireligieuse mais dans laquelle il nous semble important de proposer des solutions pour une meilleure connaissance de la langue et de l’histoire de notre pays, avec le souci du vivre-ensemble ». C’est d’ailleurs au titre de la politique de la ville, et donc de la cohésion sociale, que la préfecture s’est engagée à verser une subvention d’un peu plus de 80 000 € au projet. Une aventure d’ailleurs facilitée par le « très bon climat interreligieux » qui prévaut déjà dans la région lyonnaise, souligne le P. Magnin.

Alors que les deux autres cursus du même type, ouverts par l’Institut catholique de Paris et l’université de Strasbourg, connaissent des difficultés de recrutement, le projet lyonnais a choisi, lui, de laisser à la Grande mosquée de Lyon la responsabilité de contacter, de sélectionner et d’inscrire les imams et d’organiser ensuite des passerelles. « Au Maghreb, savoirs confessants et profanes sont séparés, mais ce n’est pas le cas à l’université égyptienne Al Azhar », observe Bernard Godard, également chargé de mission au sein du bureau central des cultes du ministère de l’intérieur. « C’est ce partenariat entre les deux qu’il nous faut réussir en Europe ».

 

ANNE-BENEDICTE HOFFNER

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

mika 08/09/2012 10:50


Emission "LE DESSOUS DES CARTES … de l’Islam politique"


Comme nous sommes incapables de lire une carte géopolitique on nous explique comment il faut l’interpréter.


Dormez, Braves Gens, Y’a Zéro Problème


http://www.youtube.com/watch?v=FeGl6IOb_4U