A quand une vraie Justice en France ? Les Conséquences de l’affaire DSK - par Nancy VERDIER

Publié le 8 Juin 2011

Par Nancy Verdier.

 

Les conséquences sont d’abord politiques en ce sens que DSK n’est plus directeur du FMI et n’est plus candidat du PS comme futur locataire de l’Elysée et que le parti « proche du peuple » a vu son image chavirer dans le cœur des Français au gré des déclarations et des attitudes à la fois compromettantes et choquantes des divers ténors et valets à la solde de ce parti. 
On voit d’ailleurs - quoiqu’en disent les sondages et malgré la complaisance des médias - que la reconstruction du parti de Martine Aubry, peine à susciter l’enthousiasme. De quoi agacer les bien-pensants de la gauche socialiste française et leur faire passer des nuits blanches ; surtout depuis les malencontreuses révélations annexes et fort à propos, d’un certain Luc Ferry qui ont déclenché procédures et enquêtes en France et même au Maroc.

 

Elles sont ensuite judiciaires au travers d’une procédure pénale qui a repris en ce lundi 6 juin au tribunal de New-York, procédure engagée contre DSK par l’Etat de New-York, au nom du peuple de l’Etat de New-York et qui fera à n’en pas douter,  d’ici le 18 juillet – date de la prochaine audience – les gros titres de la presse nationale et internationale.
Si les suites de cette affaire pénale sont encore incertaines, on voit déjà que les forces en présence ne manquent pas de jouer la partie au plus serré.

 

 Les conséquences sont déjà largement financières pour DSK, mais l’accusé risque bien d’avoir à remettre encore la main au porte - feuille de son épouse, Anne Sinclair.
La présumée victime n’est pas présente actuellement devant les instances juridiques, et si elle apparaît un jour devant le tribunal de l’état de New-York, elle le sera en tant que témoin. Mais des rumeurs circulent déjà, sur l’éventualité d’une procédure civile intentée ultérieurement et distinctement de la procédure pénale par les avocats de Mme Diallo en vue de la faire bénéficier de dédommagements de l’ordre de 10 à 15 millions de dollars. Si ces rumeurs s’avéraient exactes, elles seraient portées à charge et au discrédit de la victime présumée, qui serait alors soupçonnée d’être l’instigatrice d’une affaire de moeurs à des fins lucratives.

 

Les conséquences sont sociales : On a vu aujourd’hui, devant le tribunal de New-York, arriver une délégation de femmes de chambres, toutes issues des minorités, toutes issues de l’immigration, et chacune parfaitement stylée, affublée de la tenue de service, constituée d’une jupe droite noire et courte, garnie du petit « apron » de dentelles blanches et la coiffe assortie. D’âge plutôt mûr, elles sont venues manifester pour « la dignité », venues pour soutenir Nafissa - sans la moindre considération au demeurant - pour la présomption d’innocence de l’accusé. De quoi faire passer le message que cette affaire prend une dimension nouvelle – suscitée ou non par des manipulations. Car une manifestation de solidarité de ce type, est quand même inhabituelle – du jamais vu - dans les rues de New-York. 

 

Les conséquences sont également multiculturelles pour ne pas dire raciales : Pensez- donc, Nafissa une femme noire (je veux dire colorée), immigrée, d’origine Sénagalo – Guinéenne (on ne sait pas très bien), vivant seule, mère de famille, très modeste mais courageuse et de surcroît musulmane….violée par un homme blanc, riche, puissant….et de surcroît Juif. (Que faisait-il dans cette galère ??)
 En Islam, c’est le déshonneur. A savoir qu’aucun homme musulman ne voudra plus jamais de Nafissa comme compagne. Dans certains pays musulmans, elle devrait même être lapidée….
 

 

Théoriquement bannie par l’Islam, elle est en tous cas et pour l’heure protégée par une grande démocratie occidentale, qui lui assure une défense solide, gratuite et inespérée, quand on sait qu’en Europe et tout particulièrement en France, une femme blanche, violée ne reçoit ni soins, ni aides, ni compensation financière. 

 

Médiatisée, mais  sans visage, Nafissa Diallo est en passe de devenir pour les pays africains, musulmans et pauvres, toujours en mal de reconnaissance et hantés par l’imagerie traditionnelle du blanc exploiteur, une héroïne des temps modernes.
S’il s’avère qu’elle est une victime authentique, les stéréotypes de l’homme blanc, fort, face à la femme fragile, ayant peur de perdre son emploi, se soumettant, puis se révoltant et dénonçant le prédateur…vont ressurgir ici et là, feront le tour du monde pour être dénoncés, amalgamés, repris par des associations plus ou moins féministes.
 

 

Ces manifestations et interprétations trouveront un large écho dans certains pays, mais laisseront bien souvent en France, de nouvelles et  nombreuses victimes, tout aussi authentiques sans recours face à des tribunaux engorgés.

 

Car s’il est avéré qu’en la matière le pays de l’Oncle Sam est exemplaire, on ne peut pas en dire autant de la France. Qu’ont fait les Socialistes et les UMPS au pouvoir, qu’ont fait toutes ces associations féministes depuis des décennies d’agitation et de provocations ??…Pas grand-chose à dire vrai.

 
Et d’ailleurs est-ce sur eux qu’il fallait compter ??? Les socialistes en particulier ont montré leurs vrais visages à l’occasion de cette affaire.
Côté UMPS, ce n’est guère mieux. Car malgré toutes les contorsions de Rachida Dati, la Justice est en déshérence.

Faute de places dans les prisons, plus de 100 000 peines d’emprisonnement sont toujours en attente d’être exécutées en France, notamment des peines pour viols et il est à parier que les coupables ne seront jamais inquiétés. Les criminels incarcérés, voient leur peine fondre au fil des ans, chaque année les soulageant de 3 à 6 mois d’emprisonnement, si bien qu’en France, un condamné à 12 ans de prison, ressort bien souvent au bout de 5 ans. La récidive malgré de nombreuses lois est devenue un véritable fléau et les attaques à mains armées contre les particuliers se multiplient.

 

Si nous avions une vraie Justice en France, nous aurions de nouvelles et nombreuses prisons pour y loger toute la délinquance, l’application des peines réelles, un nombre suffisant de tribunaux, des Juges compétents, indépendants et non timorés. Si nous avions une vraie Justice en France, nous n’aurions pas besoin d’user de l’auto-défense pour nous retrouver ensuite accusés et condamnés.

Il nous revient, à nous citoyens, de dénoncer ce régime laxiste qui ne nous protège pas, qui ne s’intéresse pas à nous, à nous de dénoncer cette prétendue démocratie, avec toutes les dérives d’une classe politique et médiatique au-dessus de tout soupçon. Ne l’oublions pas en mai 2012. La protection de l’honnête citoyen sera notre exigence.

Nancy Verdier

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Loly 08/06/2011 20:13



Bravo Nancy, mais si en France nous avions une vraie justice la peine de mort serait rétablie, nous avons suffisamment de moyens actuels (ADN etc..) pour ne plus faire d'erreurs et éviterait trop
de récidives.Je parle bien évidemment des crimes les plus odieux, mais surtout ce rétablissement redonnerait une plus grande justice quant aux autres condamnations (pour un crime  = 20 ans,
il est évident que l'on ne peut pas être trop dur pour les autres méfaits) . En ce qui concerne les associations féministes, toutes de gauche, elles sont bien trop occupées à défendre leur "soeur
voilée" plutôt que de défendre le droit des Femmes trop souvent bafouées, comme je le suis à chaque fois que je croise ces encagées (que je plaignais, au demeurant, lorsque l'on nous les  a
montrées la 1ère fois en Afghanistan!) mais ici en France, je n'ai qu'une envie les gifler parce que je me sens avilie en tant que femme, condition que j'assure pleinement sans me sentir
inférieure, ni supérieure aux hommes. Je n'ai pas envie non plus de régresser dans mes droits. En ce qui concerne N. Diallo qu'il y ait eu viol ou non (ce dont je doute: DSK apparemment payait et
même cher pour ces fanstasmes et ses relations extra-conjugales) tant mieux si elle peut obtenir le maximum et je suis ravie que cette sordide affaire nous ait débarrassé d'un éventuel candidat
aussi tordu que ce type.



Mascara83 08/06/2011 20:03



Excellent commentaire de Nancy Verdier...  Les Français ont  compris la collusion entre l'MPS  et la gauche caviar!!  ainsi que tous leurs "blablaba, critiques
infondées et autres..." cette fois-ci nous ne seront plus amnésiques....


En conclusion, nous ne nous laisserons plus berner une Xe fois , par tous ces
mythomanes !!! Nous sommes tous conscients qu'en 2012 il ne nous reste plus que le FN pour passer le "KARCHER" dans ces citées de racailles, dont notre Président
s'était engagé à le faire... mais avec, une promesse parmi tant d'autres, non tenues... Tous ces bobogochos, devront se mettre en tête que les Français en ont RAS LE
BOL de se faire tourner en "bourrique..." et, quel que soit les discours des futurs prétendants à la tête de l'Etat, nous voterons pour : 


Marine Le Pen