"A vous de juger": extraits d'une émission éclairante.

Publié le 5 Mars 2011

L'émission "A vous de juger" jeudi 3 mars 2011 en duplex sur France 2.

Pour voir l'émission en entier:  http://programmes.france2.fr/a-vous-de-juger/ 

Bookmark and Share

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

richa83 06/03/2011 18:06



Cette bande de xxx ne veut pas comprendre une chiose: ils sont élus pour représenter le peuple.... ILS SONT A SA BOTTE! ils sont a notre service et pas là pour nous entuber!!


ça commence a sérieusement me gonfler!


j'en suis au point ou je me demande si au 2° tour je ne voterai pas PS pour faire exploser l'UMP!! ( on ne peut se débarasser des 2 partis en 1 coup alors on commence par l'urgent, le PS aura son
tour!!



Gérard Brazon 07/03/2011 10:38



Ils sont élus par le peuple mais ne sont pas à sa botte. Sinon ce serait un curieux régime. Pour autant, cette délégation de souveraineté ne leur a pas été prêtée pour la saborder et la
confisquer au profit de l'Union Européenne ou du leur. De même ils n'ont aucun droit sur cette souveraineté et ne devrait pas chercher à la réduire en augmentant de 10% à 12,5% le niveau requis
pour ce présenter au second tour des élections. Il y a clairement un dénie de démocratie. Je pense à Israël qui à la proportionnelle intégrale et à l'Allemagne et d'autres qui ont ce niveau à
5%. 



Nancy VERDIER 05/03/2011 20:09



Manifestement, les élus UMP, Centristes et les autres s'inquiètent de l'avenir, de leur avenir et cherchent des recettes et des arguments auprès du FN (qui jadis était privé d'antenne) pour
se refaire une image crédible. Mais François Copé - je suis  désolée de le dire - ne fait pas le poids, n'est pas convainquant. Il faut reconnaître que Marine Le Pen reste claire et
cohérente dans son analyse de la situation et des remèdes qu'elle préconise. Elle est en train de se constituer "son électorat" qui empiète sur l'UMP et la Gauche. Ce qui oblige l'UMP à chercher
à rassurer son électorat volatile (proposition d'un débat sur l'Islam), tout en se débattant autour de sa ligne de fraternisation avec l'Islam. (l'Islam de France, on y travaille dit
Copé). L'Islam serait -il donc à ce point devenu une religion d'Etat que l'Etat français ait besoin de travailler à son sujet ??? Faudra-t-il encore et toujours que nos élus avec leur double
langage contournent la Loi de 1905 ? N'y a t-il pas d'autres sujets sur lesquels ces élus pourraient se pencher ? Les Français, las d'avoir été floués, inquiets de la situation peuvent
chercher "la rupture" une bonne fois pour toutes....