« Access prime-time » : France 2 accorde un sursis à Sophia Aram

Publié le 28 Septembre 2013

Malgré l’audience décevante et les nombreuses critiques dont elle fait l’objet, la direction de la chaîne a décidé de maintenir, mais de modifier « Jusqu’ici tout va bien ». Sur le créneau de l’« access prime-time », TF1 reste champion. (Journal les Echos)

Je ne vous ferai pas de commentaires sur cette Sophia Aram qui manifestement rame à bord de son émission faite pour amuser le "bon peuple", le divertir juste avant l'opération de décervelage pratiquée par le JT du 20 heure, en lui proposant des blagues Aram à deux balles. Car enfin, il est tellement idiot ce bon peuple, tellement beauf, tellement franchouillard se dit la bien pensance médiatique qu'une  anesthésiste-animatrice dégueulant sur les gros cons votant pour le Front National devrait suffire.

Mais le "bon peuple" n'est pas si con que ça semble-t-il... Il lui renvoi en pleine tête la nullité de son émission. Il va falloir que l'Aram se penche sur son passé, sur ses prises de position, fasse dans le repentir peut-être (c'est à la mode) et se retourne vers l'exemplarité de sa maman condamnée en justice pour malversation et comprennent qu'il ne suffit pas de donner des leçons de morale politique et que les "cons" ne sont pas des bœufs que l'on peut traire.

 

Gérard Brazon

Journal les Echos

Malgré l’audience décevante et les nombreuses critiques dont elle fait l’objet, la direction de la chaîne a décidé de maintenir, mais de modifier « Jusqu’ici tout va bien ». Sur le créneau de l’« access prime-time », TF1 reste champion.

Combien de temps Sophia Aram allait-elle tenir ? La question était sur toutes les lèvres, et France 2 a décidé d’y répondre, en annonçant le maintien de sa nouvelle émission« Jusqu’ici tout va bien », tout en faisant évoluer le concept. Une information qui vient contredire la rumeur évoquée par Cyril Hanouna, l’animateur de «Touche pas à mon poste » sur D8, qui croyait savoir mardi dernier que l’émission pourrait s’arrêter ce vendredi.

« JITVB », diffusée de 18h15 à 19h15, ne cesse pourtant de voir ses audiences chuter. Si elle rassemblait 950.000 curieux (soit 6,9 % de part d'audience) devant le poste de télé lundi 16 septembre dernier, jour de son lancement, ils n'étaient plus que 473.000 trois jours après (3,6 %) et 345.000 le jeudi 26 septembre (2,9 %), la plus basse audience depuis son lancement.

Malgré ces résultats, France 2 a décidé de son maintien, tout en faisant évoluer son concept. « Nous avons pris la décision de continuer l’émission, elle sera à l’antenne lundi », a assuré Nathalie Darrigrand, directrice de l’unité des programmes magazines de société de France 2. « Mais nous continuons à travailler à l’évolution du concept vers une émission d’accueil, divertissante, avec du contenu, autour de la personnalité de Sophia Aram, atout majeur de l’émission », a-t-elle précisé, avant de conclure : « Il nous faut du temps. Nous travaillons sur le ton, le rythme et la construction de l’émission. Le concept est une émission qui s’amuse de l’actualité, celle dont on peut rire et se divertir. Nous allons trouver ce ressort sur l’actualité ».

Cible de la Twittosphère

Les téléspectateurs, eux, n’ont pas attendu longtemps pour descendre en flèche l’animatrice et ancienne chroniqueuse sur France Inter, dont c’est la première grande émission télévisée. Sophie Aram a accumulé les critiques, parfois cinglantes, devenant en quelques jours une cible pour la Twittosphère et certains autres médias.

Sophia Aram a en revanche été publiquement défendue par plusieurs de ses confrères, comme Frédéric Lopez, Stéphane Bern et même Julien Courbet, lui-même évincé de France 2 en mars 2013 et dont la nouvelle version de l'émission « Sans aucun doute » est désormais diffusée en « access prime-time » mais sur TMC, chaîne de la TNT . « Personne ne mérite ce qu’elle subit » a-t-il lancé, tandis que Nagui estimait qu’il serait « bien, surtout sur le service public, de lui laisser un peu de temps. »

La bataille de l’ « access »

Le créneau de l’avant-soirée, dit « access prime-time », est très prisé par les chaînes car très rémunérateur, via la publicité. L’enjeu est particulièrement important pour France 2, privé de publicité après 20 heures depuis la dernière réforme de l’audiovisuel public . Plusieurs émissions de talk-show, mêlant divertissement, information et actualité, sont donc régulièrement « testées » à cet horaire, mais la palme revient à TF1 et à son jeu « Le Juste Prix », animé depuis 2009 par Vincent Lagaf’, qui rassemble chaque soir quelque 22 % de téléspectateurs. Cyril Hanouna avec « Touche pas à mon poste », arrive en seconde position et rassemble, en moyenne, un million de téléspectateurs chaque soir, soit une part d’audience qui se maintient aurour de 5,8 %.

Mais cette « guéguerre » de l’access a déjà eu raison de Jean-Marc Morandini, dont l’émission a été déprogrammée par NRJ12 , faute d’audiences satisfaisantes, après seulement huit numéros. Une décision que l’intéressé, qui s’est aussi fait le défenseur de Sophia Aram, a qualifiée de « trop rapide ».

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Du côté des médias

Commenter cet article

LA GAULOISE 28/09/2013 10:10


BEN VOYONS ! !