Un accord de libre échange de médicaments entre l’UE et Israël est passé

Publié le 26 Octobre 2012

Le Parlement européen vient de voter en faveur de l’accord ACAA (379 votes pour/230 contre). Une victoire pour la démocratie et une super défaite pour les boycotteurs. C’est la passionaria anti-israélienne Véronique De Keyser qui a émis les critiques les plus féroces.  L’intérêt des patients a primé sur celui du lobby anti-israélien !

Véronique De Keyser est une socialiste belge anti-israélienne primaire totalement ignare en matière de droit international. Faut-il rappeler à cette passionaria que le blocus des armes de cet enclave islamiste est légale et que le Hamas est toujours considéré par toutes les instances internationales comme un groupe terroriste ? (Sauf pour l'émir du Qatar qui est aussi l'ami de la France, celui de Sarkozy, d'Hollande et qui finance les équipes de foot dont celui du Paris-Saint Germain avec l'assentiment de supporters qui ne voient pas plus loin que le ballon au bout du terrain, cet émir qui achéte tout ce qu'il peut y compris de la dette française sur les marchés financiers et les jeunes beurs des banlieues pour en faire de bons musulmans dévoués à la cause! Ndlr Gérard Brazon)

Rappelons également que la Judée Samarie est le berceau du judaïsme et qu’elle n’a été occupé par le passé que par la Jordanie de 1949 à 1967 mais que cela ne crée aucun droit pour les palestiniens sur ce territoire.

Que dès lors le terme de “colonie” en parlant des implantations juives est une hérésie au regard du droit ! Enfin la résolution 242 fait état de lignes militaires à ne pas franchir (« lignes de démarcation de l’armistice ») mais en aucun cas ne délimite un quelconque état palestinien.

Dès lors quand cette pro-palestinienne ose parler de “colonies illégales” c’est un pur abus de langage destiné à laisser croire qu’Israël occuperait illégalement un territoire alors que la résolution 338 lui en donne clairement l’administration en attendant qu’un accord de paix soit conclu.

Source

 

Contexte: le 18 septembre l’eurodéputée Frédérique Rieécrivait: 

Communiqué: Accord de libre échange entre l’UE et Israël; une lueur d’espoir pour les patients européens !

Cela fait plus de deux ans et demi, bientôt trois, que le dossier «ACAA» était à l’«étude» au Parlement européen.  Un dossier technique de libre-échange de médicaments entre l’UE et Israël. Tout bénéfice donc pour les patients de part et d’autre mais aussi pour les budgets santé de nos Etats membres désespérément à la recherche de médicaments moins chers. Teva, géant pharmaceutique israélien, est le premier fabricant de génériques au monde.  Grâce à cet accord un nombre important de nouveaux médicaments pourraient entrer beaucoup plus rapidement sur le marché européen qu’ils ne le peuvent aujourd’hui; être disponibles plus vite et à plus faible coût pour les patients européens et donc pour les Etats membres!

Le dossier a été pris en otage par une poignée de députés et bloqué depuis son arrivée au Parlement européen via une série de manœuvres politico-techniques, empêchant les membres de la commission parlementaire du commerce international d’abord, la plénière ensuite, de pouvoir se prononcer démocratiquement sur le fond.

Je me félicite, grâce à de nombreux efforts concertés, qu’une majorité de députés européens aient finalement décidé aujourd’hui de donner une chance à la plénière de se prononcer sur cet accord! Certes, le combat n’est pas gagné mais le signal envoyé par la commission parlementaire du commerce international (vote 15 pour/13 contre, malgré un dernier chantage du Président socialiste portugais) est un pas dans la bonne direction pour le libre-accès partagé aux médicaments utiles dans le traitement de nombreuses pathologies !

Frédérique RIES,
Députée européenne

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Israël: une démocratie

Commenter cet article

lombard 26/10/2012 18:36


bonjour


quand arriveras t on a nous débarrasser de cette fange mafieuse socialiste europeenne...