Accords secrets Pétain-Churchill Par Roland Courtinat

Publié le 11 Juillet 2013

Entretien avec Roland Courtinat, auteur des Accords secrets Pétain-Churchill (Propos recueillis par Fabrice Dutilleul)

 

Quels sont les faits qui vous ont conduit à écrire ce livre ?

Dans la bibliothèque familiale d’un ami, j’ai découvert le livre de Louis Rougier Mission secrète à Londres (édité d’abord à Montréal en 1945, puis en Suisse. Il a ensuite été publié en France sans interditet j’ai appris ainsi que des accords avaient été négociés entre Churchill et le professeur Louis Rougier. Ces accords sont inconnus de la quasi-totalité du peuple français.

 

Mon intention était de montrer l’autre face (cachée) de la tragédie. C’est ainsi que j’ai cru utile de remettre en mémoire les causes du désastre qui a précédé l’armistice de 1940. Il faut quand même rappeler que la France a subi en 1940 le plus grand cataclysme militaire de son histoire. Rappeler également l’inqualifiable attaque de la Royal Navy contre la flotte française dans les ports anglais, à Alexandrie, à Mers-el-Kébir et à Dakar durant l’été 1940.

 

Qui était Louis Rougier ?

Louis Rougier était loin d’être un quelconque hurluberlu. Professeur agrégé de philosophie, économiste réputé participant à de nombreux colloques européens entre les deux guerres, ami des plus grands économistes d’Europe. C’est à ce titre que le maréchal Pétain lui confia la lourde tâche de négocier auprès des autorités britanniques le desserrement du blocus anglais.

 

Quels sont ces accords restés secrets ?

Le professeur Rougier est mandaté par le maréchal Pétain pour se rendre à Londres rencontrer Churchill en vue de clarifier les relations franco-anglaises.

- l’interprétation des clauses navales de l’armistice donnée par Churchill est un contre-sens complet ;

- le blocus alimentaire. S’il peut géner légèrement l’occupant allemand, frappe mortellement le peuple français ;

- il faut essayer de réconcilier les Français entre eux.

L’ensemble du protocole sera accepté en novembre 1940, puis remis en cause par quatre démentis britanniques. Aux Communes, Winston Churchill révèlera en 1945 et pour la première fois l’existence de négociations secrètes ; mais affirmera que ces négociations n’aboutirent à aucun résultat.

 

Votre livre serait-il un éloge du régime de Vichy ?

En aucun cas. Je suis d’ailleurs surpris qu’on puisse considérer ce livre comme une tentative de réhabilitation du maréchal Pétain. C’est de la simple vérité historique qui prouve que tout n’a pas encore été sinon révélé, du moins reconnu par le grand public.

 

 

Les Accords secrets Pétain-Churchill de Roland Courtinat,  éditions Dualpha, collection « Vérités pour l’Histoire », dirigée par Philippe Randa, 108 pages, 15 euros.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Histoire de France

Commenter cet article

Epicure 11/07/2013 15:20


il ne semble y avoir eu que des négotiations..... et aucun accord....


Où est le scoop?


Quelle naïveté crasse.


Croyez vous donc que des citoyens nantis de QI corrects et instruits d'Histoire, au moins ceux de ma génération (1940) et encore...!!!???) ignorent les méandres de la politique et des pourparlers
internationaux entre ennemis qui ne CESSEnT JAMAIS, officieusement et tout à fait secrètement, et par "Attachés" "détachés" de tous acabits????