Affaire de Grenoble: Pourquoi tant de précautions oratoires dans les journaux.

Publié le 14 Avril 2010

           Le principal suspect dans l'agression particulièrement sauvage dont a été victime un jeune de 23 ans, vendredi soir à Grenoble, s'est rendu à la police, a annoncé Le Dauphiné Libéré.

          Bien entendu, le suspect n’a pas de prénom! Il est quand même curieux que l’on soit capable de dire le prénom d’une victime mais pas celui d’un coupable sauf si c'est un policier et quand la victime est issus des minorités visibles ou des banlieues. Cela ce voit dans la plupart des affaires mettant en cause des jeunes défavorisés issus de banlieues difficiles en manque de repère etc.

Mais sans doute suis-je un grand naïf.

           Se sachant recherché, poursuit le Parisien, il s'est présenté au commissariat de police vers 18h mardi, où il a été mis en garde à vue. Bien entendu, il nie toute implication dans le lynchage du jeune Martin, c’est d’ailleurs pour cela qu’il s’est rendu pour clamer son innocence j’imagine. Pourtant, les enquêteurs auraient à son encontre témoignages et éléments techniques issus de perquisitions, selon Jean-Claude Dunand, directeur de la sûreté départementale. Toute personne non déclarée coupable est innocente. Dont acte.

             Deux autres personnes sont toujours recherchées. Les policiers ont arrêté sept suspects dont cinq mineurs (dont les parents n’auront sans doute pas l’occasion de manifester leurs douleurs) et deux adultes dans plusieurs quartiers de la ville. Hier soir, ces suspects se trouvaient toujours en garde à vue. J'imagine que les policiers en charge de l'enquête doivent être prudent vu les temps qui courre car, en ce moment, c'est plus facile de s'en prendre à un policier qu'à un délinquant.

Mais là aussi je dois être un grand naïf.

            On remarquera qu’une information judiciaire pour tentative de meurtre, violences volontaires aggravées en réunion et participation à un groupe violent a été ouverte nous informe ce quotidien. Certains suspects, dont le principal, pourraient être déférés au parquet de Grenoble en vue d'une mise en examen.

J’aime la rhétorique prudente du Parisien qui n’est vraiment plus Libéré.

           A ce jour, le jeune homme Martin est sorti de son coma et ne souffrirait pas, selon le Figaro, de troubles neurologiques. Toutefois, il ne se souviendrait plus trop de son agression. Il est vrai qu’il n’a pas dû trop comprendre ce qui lui arrivait car, imaginer que des jeunes, victimes de la société, issus de banlieues en difficultés bien connus des services de police en voulaient à sa vie était pour lui inimaginable.

           Le Figaro pense qu'ils auraient été victime d'une sorte de pulsion collective. C'est nouveau, cela vient de sortir ! Il faudra donc ajouter aux "incivilités" habituelles la "pulsion collective" Un instinct grégaire aurait rajouté un policier ! Pour un peu, je verserai une larme.

          En attendant, pour sans doute préserver les parents, la famille, les amis de celles-ci,  qui sont certainement dans la douleur et l’incompréhension des actes commis par leurs progénitures, on restera dans l’ignorance de l’identité des jeunes voyous !

         De même que l’on ne verra pas dans les rues de Grenoble une grande manifestation de solidarité avec Martin ni, heureusement d’ailleurs, de voitures brûlées pour exprimer la colère de la jeunesse de Grenoble contre l’injustice ! Laquelle ? On ne sait pas encore.

         Combien de temps va encore durer cette mascarade dans la presse, ces non-dits, ces précautions oratoires concernant les agressions de plus en plus nombreuse et touchant de plus en plus de personnes.

 Gérard Brazon

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Sacco 14/04/2010 14:15



Vous avez tellement raison Gérard...quand c'est un mamadou ou un mohamed on ne dit rien.


Remarquez, il n'y a jamais de chinois ou de portugais dans ces faits divers, est-ce parce qu'ils tiennent mieux leurs enfants ?


Je te foutrais tout ça au trou moi !


Il faudrait que VOTRE monsieur Sarkozy créé un grand mouvement de jeunesse obligatoire, avec un bel uniforme, comme des scout mais au service de la FRANCE !